La Garçonne : Laura Smet Se Révèle Dans La Série événement De France 2

La Garçonne : Laura Smet se révèle dans la série événement de France 2Image ©Christophe BRACHET - Mother Production - FTV

À partir de ce soir, lundi 31 août, France 2 lance sa mini-série événement La Garçonne. Cette fiction historique, qui nous plonge dans le Paris des Années Folles et dans une sombre intrigue policière, est portée par Laura Smet. La fille de Johnny Hallyday et de Nathalie Baye se révèle bluffante dans un double rôle de policier le jour et femme fatale la nuit.

Une mini-série très attendue

Initialement prévue pour une première diffusion au Festival Séries Mania en mars, La Garçonne est l’une des séries événements de la rentrée 2020.

Cette fiction française, signée Dominique Lancelot ("Section de recherches", "Aïcha"), mêle habilement atmosphère historique et intrigue policière.

Pendant l’été 1919, alors que les "gueules cassées" reviennent du front avec leurs souffrances, les femmes sont priées de retourner à leur foyer. Mais ce n’est pas le cas de Louise Kerlac (Laura Smet), une ex-infirmière dont le père commissaire est mort dans des circonstances troubles.

Lorsque la jeune femme assiste au meurtre d’un policier, abattu par des hommes travaillant pour la préfecture, elle n’a d’autre choix que de disparaître. Principale suspecte de ce crime, elle pense trouver au sein de la police la meilleure planque possible ainsi que le moyen de se disculper.

Louise usurpe alors l’identité de son frère jumeau Antoine (Tom Hygreck) qui noie ses souvenirs des tranchées dans les opiacées. Elle intègre la brigade criminelle, dont les enquêteurs pourchassent un tueur en série des muses de Montparnasse.

Avec l’aide de Roman Ketoff (Grégory Fitoussi), un séduisant journaliste franc-tireur, elle tente d’élucider l’assassinat d’une jeune modèle. Mais peut-elle se rapprocher de lui sans compromettre le secret de sa double identité ?




Une plongée dans les Années Folles

Comme en témoignent Peaky Blinders, Downton Abbey ou Babylon Berlin, les séries historiques sont à la mode et les Années folles aussi… Pourtant, aucune fiction française n’avait encore tenté de retranscrire sur le petit écran le tourbillon artistique et culturel de cette époque.

Avec La Garçonne, Dominique Lancelot et le producteur de Dix pour cent Harold Valentin, font le pari de faire revivre la capitale au lendemain de la Grande Guerre, entre rayonnement culturel et incertitudes.

Cette création, nourrie par les lectures assidues des journaux de l’époque et des Mémoires du commissaire Guillaume (qui inspira à Simenon le personnage de Maigret), reconstitue avec panache l’atmosphère étourdissante du Paris des Années Folles et son milieu artistique déluré, aux peintres abîmés par la guerre.

À travers les aventures de Louise, qui écume les clubs de jazz parisiens en quête d’indices, cette série nous fait entr’apercevoir la corruption, les excès, le mal-être et l’audace vestimentaire de l’entre-deux-guerres.

Tout comme la série Romance (diffusée il y a quelques mois sur France 2), "La garçonne" relève le défi de la reconstitution historique pour nous plonger dans un univers original, loin de ceux habituellement montrés à la télé. Une série du même genre intitulée Paris Police 1900 est par ailleurs attendue sur Canal+.

Laura Smet crève le (petit) écran

Bien sûr, La Garçonne repose en grande partie sur son interprète principale Laura Smet, dont c’est le premier grand rôle dans une série télé.

Pour son grand retour à la télévision après Capitaine Marleau sur France 3, la série Dix pour cent ou encore le drame psychologique Imposture sur France 2, la fille de Johnny Hallyday et de Nathalie Baye n’a pas choisi la facilité.

Afin d’endosser ce double rôle de policier le jour et de femme fatale la nuit et d’être aussi crédible en Louise qu’en Antoine, Laura Smet a été conseillée par un coach danseur. La comédienne a beaucoup travaillé sa voix et sa démarche pour jouer les chevaliers d’Éon avec autant d’aplomb.

Au-delà du défi pour l’actrice, ce personnage est aussi porteur d’un message : "Avec Louise et ses multiples identités, je voulais montrer le combat encore d’actualité des filles pour obtenir les mêmes libertés que les garçons", explique la créatrice de la série Dominique Lancelot.

Avec son intrigue policière à tiroirs, cette fiction en 6 épisodes de 52 minutes est captivante du début à la fin. Autant de bonnes raisons de la découvrir à partir de ce soir, lundi 31 août 2020, à 21h05 sur France 2 !

Plus d'information :

Tag : La Garçonne, la garconne france 2, la garconne, la garconne serie, la garconne laura smet, laura smet, grégory fitoussi, serie france 2, série française 2020, nouvelle série sur la 2, série historique, série policière , La garçonne, Laura Smet, France 2, Louise, années Folles, Paris, Lancelot, Policier, atmosphère, française, femme fatale, Nathalie Baye, partir, police, 31 août, Johnny Hallyday, Guillaume, Univers, reconstitution historique, Grande Guerre, romance, entre-deux-guerres, corruption, producteur, panache, Jazz, genre, actrice, chevaliers, comédienne, danseur, drame, France 3, Capitaine marleau, télévision, 1900, tourbillon, Berlin, meurtre, front, gueules cassées, 1919, historique, Aïcha, Section de recherches, Festival Séries Mania, préfecture, jumeau, brigade criminelle, Downton Abbey,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis