L'échelle De Fujita : L'échelle De Mesure Des Tornades

L'échelle de Fujita : l'échelle de mesure des tornades

Tout comme l'échelle de Beaufort mesure la force du vent, l'échelle de Fujita est utilisée pour mesurer l'intensité des tornades. Voici une présentation de cette échelle qui porte le nom de son inventeur, le Dr Tetsuya Théodore Fujita.

Présentation de l'échelle de Fujita

L’échelle de Fujita, parfois appelée échelle de Fujita-Pearson, sert à classer les tornades par ordre de gravité en fonction des dégâts qu'elles ont causés.

Elle a été inventée en 1971 par Tetsuya Théodore Fujita, un expert des tornades de l'Université de Chicago, en collaboration avec le météorologue Allan Pearson.

Depuis sa création, ce système international de classification des tornades a fait l'objet d'améliorations notables. Alors que l'ancienne échelle est encore utilisée dans de nombreux pays du monde, les Etats-Unis utilisent depuis 2007 l'échelle améliorée de Fujita.

Les degrés de l'échelle de Fujita

L’échelle de Fujita-Pearson évalue l’intensité d'une tornade à partir d’une étude subjective mais détaillée des dégâts causés.

L'échelle de Fujita originale comporte 6 catégories, graduées de F0 à F5. Chaque catégorie est corrélée à des intervalles de vitesse du vent :

F0 : Dégâts légers (vents de 60 à 120 km/h) : la tornade cause certains dommages sur les cheminées, les antennes de télévision, les bardeaux, les arbres, les enseignes et les fenêtres.

F1 : Dégâts modérés (vents de 120 à 180 km/h) : les automobiles sont renversées, les abris pour automobiles sont détruits et les arbres déracinés.

F2 : Dégâts importants (vents de 180 à 250 km/h) : les toits sont arrachés, les hangars et les dépendances sont démolies et les maisons mobiles sont renversées.

F3 : Dégâts considérables (vents de 250 à 330 km/h) : les murs extérieurs et les toits sont projetés dans les airs, les maisons et les bâtiments de métal s'effondrent ou subissent des dégâts importants, les forêts et les récoltes sont abattues.

F4 : Dégâts dévastateurs (vents de 330 à 420 km/h) : même dans les habitations solides, l'essentiel des murs, sinon tous, s'effondrent ; de gros objets en acier ou en béton sont projetés à grandes distances.

F5 : Dégâts incroyables (vents de 420 à 510 km/h) : les maisons sont rasées ou projetées sur de grandes distances. Les dommages sont très importants y compris sur de grosses structures.

A noter : cette échelle comprend aussi des catégories théoriques, graduées de F6 à F12, mais encore jamais rencontrées.

Les limites de cette classification

L'échelle de Fujita a des limites car elle n’utilise qu’un petit nombre d'indicateurs. Elle ne tient pas compte des matériaux employés ou de la qualité de construction des structures endommagées. Il arrive souvent que des tornades présentant des vitesses de vents supérieures à F5 soient tout de même classées dans cette catégorie.

Ces limites ont conduit les scientifiques et les experts à mettre au point une échelle de Fujita améliorée. Cette échelle, qui prend en compte les types de bâtiments ou de structure, les matériaux employés et la qualité de construction, est graduée de EF0 à EF5.

A noter : il existe une autre échelle pour mesurer l'intensité des tornades, mais elle est moins courante que l'échelle de Fujita : l'échelle de TORRO (ou T-Scale) inventée par le physicien Terence Meaden en 1972.

Plus d'information :

Tag : échelle de Fujita, échelle Fujita, tornades, échelle des tornades, échelle de Fujita améliorée, échelle de Fujita Pearson, échelle Fujita-Pearson, échelle Fujita Pearson, échelle de Torro



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis