Le Boson De Higgs : Une Découverte Majeure

Le boson de Higgs : une découverte majeure

Le boson de Higgs est infiniment petit, mais sa découverte en juillet 2012 est une avancée immense. Parfois surnommé "la particule de Dieu", le fameux boson est en effet la clé de voûte du modèle standard qui explique l’Univers.

La découverte du boson de Higgs

L'annonce des physiciens du Cern, le 4 juillet 2012, a fait l’effet d’un coup de tonnerre dans le monde scientifique : une nouvelle particule "compatible" avec les caractéristiques du boson de Higgs venait d’être mise en évidence.

C'est grâce à l'accélérateur de particules du Cern, l’organisation européenne pour la recherche nucléaire, que cette découverte a été possible. Pour traquer l’infiniment petit, il a en effet fallu bâtir un accélérateur de 27 km de circonférence : le LHC pour Large Hadron Collider ou "grand collisionneur de hadrons".

Dans cet appareil au nom futuriste, des protons sont envoyés les uns contre les autres à une vitesse proche de celle de la lumière. Le but est de récréer les conditions qui existaient un centième de milliardième de seconde après le big bang.

Le boson de Higgs, c'est quoi ?

Le boson de Higgs est la clé de voûte du modèle standard, un modèle scientifique issu de la mécanique quantique mis au point par les physiciens dans les années 1960 pour expliquer l'Univers.

Quand elle a été énoncée, cette théorie expliquait à peu près tout, sauf un détail : pourquoi les particules qui constituent les atomes ont-elles une masse ?

Pour y répondre, Robert Brout, François Englert et Peter Higgs (en photo ci-dessus) ont postulé l’existence d’une nouvelle particule : le "boson de Higgs". Cette particule est supposée conférer leur masse à toutes les particules de l'univers. Mais malgré son importance fondamentale, on n’avait jamais encore pu prouver son existence.

Il faut dire que le boson de Higgs ne se laisse pas observer facilement ! Son existence est trop brève pour qu'on le détecte directement. On ne peut observer que ses produits de désintégration, lors de collisions à très grande vitesse entre les particules.

A quoi ressemble-t-il ? A rien, car il est impossible de représenter les particules élémentaires. Dans le monde de l’infiniment petit, tout est imprévisible et flou.

Une avancée scientifique majeure

Jusqu’à présent, l’existence du boson de Higgs était purement théorique. Cette particule était en quelque sorte le chaînon manquant du modèle standard qui permet de décrire et de comprendre le monde qui nous entoure.

Sa découverte est donc une avancée scientifique majeure. 48 ans après l’intuition du physicien écossais Peter Higgs, le Cern vient de confirmer l’existence du fameux boson. Une page se tourne, mais de nombreuses autres restent à écrire.

Pour mieux comprendre la nature du boson de Higgs et l’importance de cette découverte, vous pouvez regarder la vidéo de vulgarisation ci-dessous :


Plus d'information :

Tag : boson de Higgs, boson Higgs, le boson, boson Higgs cern, Peter Higgs, boson, Higgs boson, boson de Higgs découverte, CERN, LHC, particule, modèle standard , boson de Higgs, particule, particules, modèle standard, infiniment petit, Boson, clé de voûte, Univers, masse, Peter Higgs, mécanique quantique, années 1960, atomes, François Englert, produits de désintégration, Particules élémentaires, chaînon manquant, intuition, physicien, Écossais, modèle scientifique, Big Bang, Dieu, 4 juillet, de tonnerre, accélérateur de particules, européenne, nucléaire, circonférence, LHC, Large Hadron Collider, Grand Collisionneur de hadrons, hadrons, futuriste, protons, lumière, vulgarisation,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis

(c)