Photos HDR
 

Albert Calmette : L'inventeur Du Bcg

Albert Calmette : l'inventeur du BCG

Le médecin et biologiste français Albert Calmette, à qui l’on doit de nombreuses recherches sur les vaccins et les sérums antivenimeux, est surtout connu pour avoir mis au point le vaccin contre la tuberculose. Voici l’histoire de cette découverte.

Présentation

Albert Calmette, né le 12 juillet 1863 à Nice et mort le 19 octobre 1933 à Paris, est connu pour avoir mis au point, avec Camille Guérin, la vaccination contre la tuberculose.

Le vaccin destiné à protéger contre cette maladie porte d’ailleurs le nom de BCG, qui est l'abréviation de "Bacille de Calmette et Guérin".

L'efficacité de ce vaccin est estimée entre 50 et 75 % pour la tuberculose de l'adulte, et entre 75 et 85% pour les formes graves du nourrisson et du jeune enfant.
En France, depuis le 30 juin 2004, seule la primo vaccination demeure obligatoire chez l'enfant ou dans le cadre d'une profession à risque chez l'adulte.

Biographie d'Albert Calmette

De 1881 à 1883, Albert Calmette est élève de l'École de médecine navale de Brest. Il devient docteur en médecine en 1886 après avoir soutenu une thèse sur la malaria.
Il exerce ensuite à Saint-Pierre-et-Miquelon, puis en Afrique occidentale, au Gabon et au Congo, où il continue d'étudier la malaria mais aussi la maladie du sommeil et la pellagre.

En 1890, il suit un cours de microbiologie à l'Institut Pasteur.
Associé aux recherches de Louis Pasteur, il est chargé à partir de 1891 de fonder l'Institut Pasteur de Saïgon et d’organiser la production de vaccins contre la rage et la variole.

Il mène parallèlement des recherches sur le choléra et la dysenterie et des recherches en toxicologie, se consacrant à l’étude du venin des serpents et des abeilles et des poisons tels que le curare.
En 1894-1895, il met au point le premier sérum antivenimeux polyvalent contre les morsures de serpent.
Albert Calmette participe également, avec Alexandre Yersin et Amédée Borrel, à l’élaboration du premier sérum immunisant contre la peste bubonique.

Il devient directeur de l'Institut Pasteur de Lille et y fonde en 1901 le premier dispensaire antituberculeux qui porte aujourd'hui son nom.
En 1904, il fonde également la Ligue du Nord contre la tuberculose, qui existe toujours.
En 1917, il est nommé directeur adjoint de l'Institut Pasteur de Paris.
Il est élu à l'Académie de médecine en 1919 et de l'Académie des sciences en 1927.

Le vaccin contre la tuberculose

Albert Calmette est resté célèbre dans l'histoire de la médecine pour avoir mis au point un vaccin contre la tuberculose à une époque où cette maladie faisait des ravages.

Dès 1882, le microbiologiste allemand Robert Koch avait découvert que l'agent pathogène de cette maladie était un bacille : le Mycobacterium tuberculosis aussi appelé "bacille de Koch".

En 1906, Camille Guérin, vétérinaire et immunologiste, prouve que l'immunité contre la tuberculose est liée à des bacilles tuberculeux vivant dans le sang.
Calmette a alors l’idée de tester si cette immunité peut se développer en réponse à l'injection de bacilles bovins atténués.

De 1908 à 1921, Calmette et Guérin travaillent à produire artificiellement des souches de bacilles de moins en moins virulentes en les transférant dans des cultures successives.
Le bacille atténué utilisé comme vaccin a reçu le nom des deux chercheurs qui l’ont mis au point : Bacille Calmette-Guérin ou BCG.
La vaccination par BCG a acquis droit de cité après que des enfants nés de parents tuberculeux ont été vaccinés avec succès à l'Hôpital de la Charité de Paris en 1921.

Plus d'information :

Tag : Albert Calmette, Calmette, Camille Guérin, BCG, vaccin BCG, vaccin tuberculose

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis