Photos HDR
 

Le Microprocesseur : Une Invention Révolutionnaire

Le microprocesseur : une invention révolutionnaire

Le microprocesseur, dont performances n’ont cessé de s'accroître, est à l'origine d'une véritable révolution industrielle. C’est à ce minuscule composant électronique que l’on doit le développement de la micro-informatique dans nos activités quotidiennes ainsi que l’incroyable expansion de la téléphonie et de l'Internet.

Qu’est-ce qu’un microprocesseur ?

Un microprocesseur est un processeur miniaturisé au point de tenir sur un seul circuit intégré.

Dans un ordinateur, le processeur ou CPU (pour Central Processing Unit, "unité centrale de traitement") est en quelque sorte "le cerveau" de la machine.

Ce minuscule composant constitué de transistors traite en effet les données contenues dans les programmes (c’est-à-dire la partie logicielle de l’ordinateur) et exécute les instructions stockées en mémoire.

L’invention du microprocesseur

Le microprocesseur a été inventé en 1971 par Marcian Hoff, surnommé "Ted" Hoff" alors ingénieur chez Intel.
Le 15 novembre 1971, la marque Intel lance la commercialisation d’"un Ordinateur programmable dans une puce" (a microprogrammable computer on a chip).

Ce premier modèle appelé Intel 4004 avait une taille de 3,2 mm et pouvait effectuer jusqu'à 60.000 opérations par seconde, ce qui constituait une véritable révolution pour l’époque.
Il a été suivi par le processeur Intel 8008, précurseur des Intel 8080 et de la famille des Intel x86.

Cette invention a révolutionné le monde de l’informatique : la miniaturisation du processeur a en effet permis de fabriquer des ordinateurs bien moins encombrants que leurs prédécesseurs (qui occupaient des salles entières).

Les microprocesseurs ont ensuite connu une évolution fulgurante avec une miniaturisation de leurs circuits et une augmentation exponentielle de leur puissance.

Caractéristiques

La puissance d’un processeur peut se définir par le nombre d'instructions qu'il est capable de traiter par seconde.
Cette vitesse de traitement est généralement exprimée en MIPS (million d'instructions par seconde) ou en Mégaflops.

La puissance du processeur dépend de plusieurs facteurs :
- la complexité de l’architecture du microprocesseur, qui se mesure par le nombre de transistors qu’il contient
- la vitesse de l'horloge, exprimée en Hz
- le nombre de bits qu’il peut traiter en une instruction.
Les premiers microprocesseurs se limitaient à des nombres de 4 bits maximum alors que les modèles actuels peuvent traiter des nombres sur 64 bits en une seule instruction.

Alors que dans les années 1970, les microprocesseurs complétaient moins d’un million d’instructions par seconde, les processeurs actuels peuvent compléter plus de 10 milliards d’instructions par seconde.

Les différentes familles de microprocesseurs

Le type de microprocesseur le plus connu du grand public est la famille x86, développée notamment par les marques Intel (fabricant du processeur Pentium), AMD (fabricant du processeur Athlon), VIA et Transmeta.

Intel et AMD dominent le marché des microprocesseurs : depuis 2006 Intel équipe aussi les microprocesseurs pour les ordinateurs fabriqués par Apple (Macintosh).

Les consoles de jeu Wii et GameCube possèdent quant à elles un microprocesseur dérivé du PowerPC d’IBM.
Un autre dérivé, nommé Xenon équipe la Xbox 360 tandis que la Playstation 3 est dotée d'un processeur différent : le Cell.

Une autre famille de microprocesseurs est la famille 6800 de Motorola.

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis