Le Papier Carbone : Histoire D'une Invention

Le papier carbone : histoire d'une invention

Avant l'invention de la photocopie, le papier carbone a révolutionné l’administration en permettant de réaliser et de conserver des doubles des lettres et documents importants. Nous vous proposons de découvrir l’histoire de cette invention.

Présentation

Le papier carbone est un moyen de duplication qui permet de réaliser une ou plusieurs copies simultanées d'un document original.

Il suffit de le placer entre deux feuilles de papier ordinaire pour retranscrire sur la feuille du dessous ce que l’on écrit ou dessine sur la feuille du dessus.

Son utilisation est très simple. C’est la pression de l’écriture ou de la frappe sur une machine à écrire qui permet de créer une copie "carbone" du document original par transfert de l’encre. Cette technique de duplication est toutefois limitée à quatre ou cinq exemplaires.

Invention du papier carbone

La duplication des documents a longtemps été un problème majeur. Jusqu’au début du XIXe siècle, la seule technique de duplication était la copie manuscrite. Dans les administrations, un commis aux écritures passait ses journées à recopier sur d’énormes registres les lettres reçues ou à envoyer.

L’invention du papier carbone représenta donc une étape décisive. Bien que son origine exacte soit incertaine, cette innovation a été brevetée à Londres en 1806 par l'inventeur Ralph Wedgewood.

Son utilisation pour les copies manuscrites était délicate et nécessitait une écriture régulière et appuyée. C’est pourquoi son usage ne se généralisa qu’après l’invention de la machine à écrire.

Evolutions de ce procédé

A l’origine, le papier carbone était un papier mince couché avec un mélange de cire et de pigment. Depuis la fin des années 1960, les encres à base de cires ont été remplacées par des encres à base de résines.

Aujourd’hui, ce type de papier se compose de trois éléments :
• un support en papier ou en plastique de type polyester ou polypropylène
• une encre de duplication
• une encre d'imprimerie posée sur la face opposée à l'encre de duplication.

On distingue deux types d’encres de duplication :
• l’une noire pour la reproduction de documents tapés à la machine à écrire
• l’autre bleue pour la reproduction de documents écrits à la main avec un stylo bille
Outre la différence de couleur, ces encres réagissent respectivement à la frappe ou à la pression exercée par le stylo.

Avec l’invention de la photocopie qui permet d’obtenir un nombre illimité de copies, ce moyen de duplication est beaucoup moins utilisé.

Plus d'information :

Tag : papier carbone, feuille carbone, invention papier carbone, inventeur papier carbone, papier carbonne



Avis

  • vos informations nous aide beaucoup dans nos recherches. merci

    25 février 2014

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis