Le Pulvérisateur : Description Et Fonctionnement

Le pulvérisateur, qui est utilisé sur les cultures pour lutter contre les maladies et les insectes nuisibles, est le matériel incontournable de l’exploitation agricole. Voici la description et le fonctionnement de cette machine, dont il est important de contrôler et d’entretenir régulièrement les principaux composants.

Présentation

Un pulvérisateur sert à appliquer des engrais foliaires ou à répandre des produits phytosanitaires afin de désherber ou de traiter les cultures contre les maladies et les insectes nuisibles.
Trois types de pulvérisateurs sont utilisés en viticulture et en arboriculture : les pulvérisateurs portés, traînés ou à ultrasons.
Il existe également des pulvérisateurs automoteurs pour les grandes cultures.

Description

Un pulvérisateur se compose d'une cuve, d'une pompe, d'un régulateur de pression, d'un manomètre, d'un distributeur et de buses.

- La cuve contient le liquide à répandre (suspension, émulsion ou solution d'un produit commercial dans de l'eau).
Elle est équipée d'un agitateur qui maintient le liquide en mouvement afin d'éviter la formation de dépôt.

- La pompe, généralement entraînée par la prise de force du tracteur, sert à mettre le liquide ou "bouillie" sous pression.
En aval de la pompe, le régulateur de pression permet de maintenir constante la pression préalablement réglée par l'utilisateur.

Les systèmes de régulation

L'efficacité du traitement appliqué aux cultures dépend de divers facteurs comme la hauteur et la structure de la rampe, le type de buse utilisé, la pression et la vitesse d'avancement.
Un réglage correct du pulvérisateur permet d'optimiser la qualité du traitement et de minimiser l’impact des produits utilisés sur l’environnement.

Les pulvérisateurs sont équipés de systèmes de régulation qui servent à prérégler, contrôler et maintenir constant le volume de produit par hectare désiré, quels que soient les variations du terrain et le régime moteur.

On distingue :
- les systèmes à débit proportionnel au régime moteur (DPM) qui compensent les variations d'avancement du régime moteur
- les systèmes à débit proportionnel à l'avancement (DPA) qui corrigent les variations de la vitesse d'avancement.

Contrôle du pulvérisateur

Il est important de contrôler régulièrement l'état général du pulvérisateur.
Les points à observer sur les appareils à rampe horizontale ou verticale sont :
- la pression du circuit et la localisation des fuites
- l’état de la pompe
- l’état des filtres et leur adéquation avec les buses utilisées
- l’équidistance, l’orientation et le débit du jeu de buses
- l’absence de plis et de raccords sur la tuyauterie
- la rectitude et la stabilité des rampes, l’état des articulations
- le bon fonctionnement de la régulation.

Utilisation du pulvérisateur

Certaines mesures de sécurité doivent être respectées lors de l’utilisation d’un produit phytosanitaire à l’aide d’un pulvérisateur.

Il convient de vérifier l’absence de vent (< 10 km/h) pour éviter les dérives vers l'extérieur de la parcelle.
Il faut aussi s’assurer que des précipitations ne sont pas prévues dans les heures suivant l'application du produit, afin d'éviter des phénomènes de ruissellement.

Il faut non seulement ne jamais traiter les cultures dans des conditions climatiques défavorables (vent, rosée, température élevée) mais aussi respecter les températures d'utilisation optimales des produits.

Plus d'information :

Tag : pulvérisateur, description pulvérisateur, fonctionnement pulvérisateur, utilisation pulvérisateur, contrôle pulvérisateur



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis