Les Cucurbitacées : Présentation, Culture Et Récolte

Les cucurbitacées : présentation, culture et récolte

D’octobre à décembre, les courges sont les stars de l'automne sur les étals des marchés. Ces légumes d’une grande variété de formes et de noms (pâtisson, potiron, citrouille, butternut, potimarron et bien d’autres encore…) appartiennent tous à la grande famille des cucurbitacées.

Une très grande famille

Saviez-vous que la famille des cucurbitacées comprend environ 800 espèces de plantes réparties en 120 genres ?

Il s’agit de plantes herbacées plus ou moins rampantes ou grimpantes, originaires des régions tempérées chaudes à tropicales. Elles sont apparues sur le continent américain vers 6000 av. J.C. et leur culture s’est aujourd’hui étendue à tous les continents.

Si elles figurent parmi les plantes les plus cultivées au monde, c’est bien sûr pour leurs fruits d’une extraordinaire diversité : les "courges" au sens large (du genre Cucurbita), mais aussi le concombre (Cucumis sativus), le melon (Cucumis melo) et la pastèque (Citrullus vulgaris) !

Voici quelques-unes des courges les plus connues :
Cucurbita maxima : cette espèce rassemble plusieurs variétés dont le potiron, le potimarron et le giraumon
Cucurbita pepo : nom botanique commun à la citrouille, au pâtisson, à la courge spaghetti et à la courgette
Cucurbita moschata : nom botanique de la courge musquée et de la courge butternut.

Comment les cultiver ?

Voici quelques conseils de culture valables pour tous les représentants de la famille des Cucurbitacées.

Pour s’épanouir, ces plantes ont besoin :
d’espace afin de développer leur feuillage et leurs racines, ce qui vous garantit une bonne récolte (une plante qui manque de place produira moins de fruits ou des fruits plus petits)
de soleil : les cucurbitacées aiment les emplacements ensoleillés. A l’ombre, elles produisent surtout des feuilles et des fleurs.
d’un sol riche : il est conseillé de changer d’emplacement de culture tous les deux à trois ans pour éviter les carences nutritives et les maladies
d'un arrosage régulier mais attention à ne pas mouiller les feuilles, sensibles au mildiou et à l’oïdium !

Comment les conserver ?

A partir du mois de septembre, il est temps de faire sa récolte de courges et de les stocker pour l'hiver.

Pour profiter au mieux de ces délicieuses cucurbitacées, attendez leur pleine maturité pour les récolter. Soyez patient ! Peu importe la taille ou la couleur des fruits, il faut attendre d’autres signes :
• le feuillage jaunit
• les tiges sèchent
• le pédoncule semble vouloir se détacher du fruit.

Lorsque les courges sont mûres, vous pouvez les cueillir au fur et à mesure de vos besoins, à condition qu’il ne fasse pas trop froid. Pour éviter qu'elles s'abîment et pourrissent, elles doivent être récoltées avant les premières gelées.

Vous pouvez alors les stocker pour une consommation ultérieure :
• récoltez-les de préférence par temps chaud et sec
• manipulez-les avec précaution
• vérifiez qu’elles ne sont pas abîmées (qu’il n’y a pas de choc ni de saletés dans un pli)
• placez-les dans une pièce sèche et aérée entre 15 et 20°C (l’obscurité et le froid ne sont pas nécessaires)
• ne les empilez pas les unes sur les autres.

Dans de bonnes conditions, votre récolte se conservera entre 3 et 6 mois. Autrefois, ces légumes qui se gardent longtemps étaient une ressource alimentaire précieuse durant les longs mois d'hiver.

A noter : dès qu’une courge est entamée, il faut la cuisiner rapidement ou mettre le morceau restant au réfrigérateur.

Plus d'information :

Tag : cucurbitacées, les cucurbitacées, famille des cucurbitacées, famille cucurbitacées, famille cucurbitacees, courges, citrouilles, les courges, citrouille cucurbitacée, citrouille, melon, pastèque



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis