Le Pourpier : Une Plante Potagère à Essayer

Le pourpier : une plante potagère à essayer

Le pourpier est une plante comestible dont les feuilles charnues se consomment en salade. Un temps tombé en désuétude, ce légume oublié fait un grand retour sur nos tables. Voici quelques conseils pratiques pour le cultiver et profiter de ses nombreuses vertus nutritionnelles.

Présentation du pourpier

Le pourpier (Portulaca oleracea) est une plante annuelle comestible aussi appelée "pourpier maraîcher" ou "porcelane".

Cette plante très commune dans les jardins du sud de la France est souvent confondue avec une mauvaise herbe bien qu'elle soit consommée depuis la plus Haute Antiquité. Elle a été servie à la table de Louis XIV puis est tombée en désuétude, avant de redevenir à la mode.

Le pourpier sauvage se caractérise par des tiges rampantes de couleur rougeâtre. En revanche, le pourpier doré, qui est un cultivar, présente des tiges dressées et verdâtres. Ces deux variétés sont appréciées pour leurs feuilles croquantes et charnues au goût acidulé.

A noter : les fleurs du Portulaca oleracea, petites et jaunes, sont sans intérêt décoratif contrairement à celles du pourpier à grandes fleurs (Portulaca grandiflora) qui se cultive comme plante d'ornement.

Culture du pourpier

Le pourpier maraîcher est une plante facile à cultiver. Il apprécie une exposition en plein soleil et un sol sec et bien drainé. C’est pourquoi il pousse volontiers dans le sud de la France.

Le semis s'effectue d'avril à août, directement en place ou sous abri selon votre région. Semez les graines dans des sillons peu profonds, dans un mélange de terre de jardin et de sable. Tassez légèrement et arrosez. A l'apparition des jeunes plantules, éclaircissez vos semis pour ne conserver qu'un pied tous les 10 cm.

Vous pouvez aussi cultiver le pourpier dans un grand pot, dans un coin ensoleillé de votre balcon.

Bon à savoir : étalez vos semis tout au long de la saison pour pouvoir récolter en permanence de jeunes feuilles tendres. N’oubliez pas de récupérer des graines avant l'hiver pour refaire des semis l'année suivante.

L’entretien se limite à un arrosage régulier mais sans excès. Il est conseillé de pincer les tiges pour favoriser leur ramification et la production de nouvelles feuilles.

Récolte et utilisations du pourpier

La récolte du pourpier s’effectue deux mois après le semis. Il vous suffit de couper l’extrémité des tiges selon vos besoins, en veillant à récolter uniquement les jeunes pousses (les autres sont dures et filandreuses).

Les feuilles et tiges se mangent crues en salade et sont souvent incorporées dans le mesclun. On peut aussi les faire cuire pour en faire des veloutés ou des sauces comme le cresson et l'oseille.

A noter : le pourpier est une excellente source de potassium, magnésium, calcium, fer et pro-vitamine A. Il contient aussi des oméga 3 et des antioxydants. N’hésitez pas à l’utiliser pour apporter une touche originale à vos salades.

Plus d'information :

Tag : pourpier, le pourpier, salade pourpier, salade de pourpier, pourpier plante, pourpier comestible, pourpier culture, pourpier entretien, Portulaca oleracea, oméga 3



Avis

  • Très bon site,très complet et passionnant

    24 décembre 2014

  • Très bon site,très complet et passionnant

    24 décembre 2014

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis