Le Philodendron : Une Plante D'intérieur Dépolluante

Le philodendron : une plante d'intérieur dépolluante

Plante verte très courante, le philodendron fait partie des plantes qui purifient l’air dans les habitations. Voici une présentation de cette grande famille de plantes vertes et quelques conseils d’entretien.

De très nombreuses espèces

Le genre des philodendrons, qui appartient à la famille des Araceae, est à la fois très vaste et très diversifié puisqu’il comprend plus de 500 espèces.

Originaires d’Amérique centrale et d’Amérique du sud, les philodendrons sont généralement des Plantes grimpantes au feuillage persistant.
Ils présentent toutefois une grande diversité car la forme des feuilles varie selon les espèces (cordiformes, lancéolées, sagittées ou spatulées, dentées ou non...).

A noter : la plante habituellement commercialisée comme plante d’intérieur sous le nom de philodendron appartient en fait au genre et à l’espèce Monstera deliciosa.

Conseils généraux

Pour s’épanouir, les philodendrons ont besoin d’une exposition à la lumière vive même s’ils ne supportent pas le soleil direct.

Ils ne supportent pas les températures inférieures à 12°C mais la température d’un appartement (entre 18 et 22°C) leur convient toute l'année.

Ces espèces originaires de forêts tropicales humides apprécient également une bonne humidité de l'air. Brumisez régulièrement leur feuillage et nettoyez leur larges feuilles à l'aide d'une éponge humide.
Attention : les jeunes feuilles de philodendron sont très fragiles et peuvent se casser.

Entretien du philodendron

Les arrosages doivent être modérés. Mouillez bien le terreau à chaque arrosage, puis laissez sécher la terre en surface. En plein hiver, diminuez les arrosages pendant la période de repos de la plante.

Effectuez un apport d'engrais liquide ordinaire tous les quinze jours en période de croissance

Le philodendron a une durée de vie très longue et peut devenir envahissant au bout de quelques années. Prévoyez un vaste espace autour des espèces rayonnantes.

Dès que les racines remplissent tout le pot, rempotez la plante. Le rempotage peur se faire à n'importe quelle période de l'année sauf pendant la période de repos hivernal.
Dans un grand pot, renouvelez simplement le mélange en surface tous les printemps.

A noter : pour certaines espèces comme Monstera deliciosa ne coupez pas les racines aériennes de la plante car elles lui servent à capter l'humidité de l'air.

Soigner un philodendron

Si votre philodendron a des feuilles pendantes, il s’agit d'un manque d'eau : bassinez la plante dans un seau d'eau, puis laissez-la s'égoutter.

Si le bord des feuilles jaunit, brunit et sèche, l'air ambiant est trop sec. Bassinez régulièrement la plante ou installez-la au-dessus d'un plateau d'eau rempli de billes d'argile ou de gravillons.

Au contraire, si les feuilles inférieures jaunissent et tombent, l’arrosage est trop abondant. Laissez la plante sécher. Par la suite, diminuez les arrosages, surtout en hiver.

Des feuilles décolorées sont le signe d’une carence alimentaire. Apportez de l'engrais ou renouvelez la terre.

Des feuilles pâles et des tiges grêles sont le signe d’un manque de luminosité.
En revanche, trop de soleil provoque l'enroulement de l'extrémité des feuilles et leur jaunissement.

Le saviez-vous ?

Un philodendron purifie l’air ambiant de votre maison. Il capture le pentachlorophénol (PCP) que dégage le bois traité et permet de limiter la sécheresse de l’air.

Plus d'information :

Tag : philodendron, entretien philodendron, soins philodendron, problèmes philodendron, monstera deliciosa, plante verte dépolluante



Avis

  • Très complet ! Merci pour ce tour d'horizon concernant ma dernière acquisition pure nature...

    17 janvier 2012

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis