Le Jardin Sec : Un Jardin économe En Eau

Le jardin sec : un jardin économe en eau

Grâce à des plantes adaptées, qui exigent peu d'entretien et d'arrosage, il est possible de réaliser un jardin sec économique et respectueux de l’environnement. Voici un petit guide pratique pour créer un jardin facile à vivre et original, d’inspiration méditerranéenne.

Présentation

Le principe d’un jardin sec consiste à éviter les plantes trop exigeantes, au profit de plantes résistantes à la sécheresse.

Pour créer ce type de jardin, on utilise généralement des plantes adaptées au climat méditerranéen qui sont peu gourmandes en eau et qui s’adaptent aux sols les plus pauvres.

A long terme, ce jardin nécessite peu d’arrosage et aucun engrais, ce qui permet de réaliser des économies d'eau et de préserver l'environnement.

Quelles plantes pour un jardin sec ?

La particularité d’un jardin sec est d’utiliser des plantes peu gourmandes en eau comme on en trouve à l’état sauvage dans la garrigue et sur les bords de la Méditerranée.

Voici une liste non exhaustive de plantes pouvant être utilisées :
• les arbres : camphrier, faux poivrier, micocoulier de Provence, chêne vert, olivier et caroubier
• les arbustes : tamaris, arbousier, genévrier, myrte, pittosporum, laurier rose et yucca
• les plantes aromatiques : verveine, origan, romarin, thym et sauge
• les graminées : plantes du genre Stipa et Festuca par exemple
• les fleurs : armoises ; agaves ; lavande ; chèvrefeuille ; liseron ; lantanas

A noter : renseignez-vous sur la rusticité de ces différentes plantes, afin de choisir des végétaux adaptés aux températures hivernales de votre région.

Comment créer un jardin sec ?

Il est conseillé de créer son jardin sec en début d'automne. Les plantes profitent ainsi des pluies d'automne et d'hiver pour développer leur système racinaire en profondeur.
Si vous choisissez de planter en fin d'hiver ou au printemps, vous devrez arroser davantage (soit un arrosage en profondeur par semaine durant le premier été).

Il est préférable de choisir des plantes de petite taille pour faciliter leur reprise et limiter leurs besoins en eau.

Avant d’installer vos plantes, veillez à bien décompacter le sol : cela favorise aussi l’enracinement en profondeur, indispensable pour que les plantes résistent mieux à la sécheresse.

Par ailleurs, comme la plupart des plantes méditerranéennes n'aiment pas l'eau stagnante, le sol doit être bien drainé. Ajoutez quelques pelletées de sable de rivière et de gravier dans le trou de plantation.
Pour favoriser le drainage et limiter l’évaporation, n’hésitez pas à recourir au paillage avec un paillis minéral (gravier, sable) ou végétal.

L'entretien du jardin sec

La première année, arrosez environ une fois par mois en hiver et toutes les 2 à 3 semaines en été. Il est recommandé d’effectuer des arrosages en profondeur : creusez une large cuvette autour du pied de chaque plante et remplissez-la jusqu’au bord à chaque arrosage.
Une fois la première année écoulée, vous pourrez espacer les arrosages en fonction de vos plantes.

L’entretien consiste surtout en un désherbage à la main. Pour lutter contre les adventices, optez pour des plantes Couvre-sol et paillez.

Plus d'information :

Tag : jardin sec, le jardin sec, plantes jardin sec, jardin méditerranéen, économie eau jardin, jardin sans arrosage, création jardin sec, créer jardin sec



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis