Le Cocotier : Culture Et Utilisations

Le cocotier : culture et utilisations

Son seul nom suffit à nous faire rêver de destinations exotiques et de plages paradisiaques. Mais le cocotier est aussi un végétal très utile dont toutes les parties peuvent être exploitées, et pas seulement la délicieuse noix de coco ! Nous vous proposons de découvrir ce palmier aux multiples usages.

Présentation de cette plante

Le cocotier, dont le nom botanique est Cocos nucifera, est une espèce de palmier qui pousse en zone intertropicale humide. Il est la seule espèce du genre Cocos.

Comme tous les palmiers, il ne s'agit pas d'un arbre mais d'une plante dotée d'un stipe (faux-tronc) qui peut atteindre 30m de haut à l'état naturel.

Le stipe est surmonté d'une large couronne de feuilles. Cette couronne foliaire comporte une trentaine de feuilles, qui peuvent dépasser les six mètres de long.

C'est un bourgeon unique qui fabrique l'ensemble des feuilles et des fleurs de la plante. L'inflorescence se développe à l'aisselle de chaque feuille et donne ensuite un régime chargé de noix de coco.




Copyright : Martin Zeise

Conseils de culture

Si ce palmier est aujourd'hui présent dans toute la zone intertropicale, on ignore de quelle région précisément cette espèce est originaire. Elle s'est disséminée spontanément, sans doute depuis l'Asie du Sud-Est ou l'Extrême-Orient, jusque dans l'océan Indien et en Afrique grâce à la flottaison de ses fruits.

Aujourd'hui, les cocotiers sont cultivés dans les pays tropicaux surtout le long des côtes. Mais ce palmier peut être planté jusqu'à mille mètres d'altitude.

Le cocotier est un végétal étonnant, dont la longévité peut dépasser un siècle. C'est une plante monoïque, dont les inflorescences comprennent des fleurs femelles et des fleurs mâles. Il peut donc se féconder lui-même. La majorités des cocotiers nains se reproduisent de cette façon.

Sous nos latitudes, il est possible de cultiver ce palmier en pot. Les sujets en pot ne produisent jamais d'inflorescences ni de fruits. Mais ils poussent rapidement et sont décoratifs grâce à leur feuilles d'un beau vert brillant.

Le cocotier d'appartement a besoin de lumière, de chaleur et d'humidité : posez-le au-dessus d'un plateau d'eau rempli de billes d'argile ou de galets. Vous pouvez l'installer dans une véranda chauffée (jamais en dessous de 13°C) ou dans une pièce lumineuse.

Arrosez-le à l'eau tiède afin de maintenir son terreau toujours humide, mais ne laissez pas d'eau stagner dans la soucoupe. Les premières années, rempotez-le tous les ans au printemps.

De multiples utilisations

Cette espèce de palmier est surtout connue pour son fruit la noix de coco mais elle a bien d'autres usages. Elle est même l'une des plantes les plus utiles pour l'Homme.

Non seulement son fruit est comestible mais il contient aussi, quand il est immature un liquide sucré rafraîchissant : l'eau de coco (à ne pas confondre avec le lait de coco extrait de sa pulpe râpée et pressée).



Copyright : mararie

Par ailleurs, le bourgeon terminal de ce palmier (appelé "chou du cocotier") est lui aussi comestible. Sa sève peut être utilisée pour faire du sirop, du sucre ou de l'alcool.

La pulpe séchée de la noix de coco est appelée coprah et fournit une huile utilisée dans la fabrication de margarine, de savon et du célèbre monoï !

Le stipe du cocotier et ses palmes sont utilisés comme matériaux de construction. Les palmes peuvent aussi être tressées pour faire des chapeaux et des sacs.

Enfin, les fibres entourant la coque de la noix de coco (la "bourre de coco") sont également très utiles pour fabriquer des brosses, des paillassons, des matelas ou des cordes.

Plus d'information :

Tag : cocotier, le cocotier, cocotier palmier, cocotier nucifera, cocotier d'intérieur, cocotier d'appartement, noix de coco, culture noix de coco, cocos nucifera, utilisations cocotier, bienfaits noix de coco



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis