La Dionée Attrape-mouche : Une Plante étonnante

La dionée attrape-mouche : une plante étonnante

La dionée attrape-mouche est sans conteste la plus connue des plantes carnivores. Avec ses feuilles en forme de mâchoires, cette plante originaire des Etats-Unis est un redoutable piège à insectes ! Facile d'entretien, elle constitue une plante d'intérieur des plus étonnantes.

La plus célèbre des plantes carnivores

La dionée attrape-mouche ou Dionaea muscipula est la plus connue des plantes carnivores : même si son nom botanique ne vous dit rien, vous avez sûrement déjà vu cette espèce aux feuilles en forme de mâchoires...

Seule espèce du genre Dionaea, elle fait partie de la famille des Droseracées et est originaire des Etats-Unis. Aujourd'hui, on la trouve uniquement en Caroline du Nord et en Caroline du Sud et elle disparaît peu à peu de son milieu d’origine à cause de la pollution.

Mais elle est de loin la plante carnivore la plus cultivée. Très populaire comme plante d'intérieur, cette espèce a été déclinée en une multitude de variétés. On en trouve de nombreux cultivars dans les jardineries.

Un piège à mouches vivant

D’avril à mai, la Dionaea muscipula produit une hampe florale portant plusieurs fleurs blanches disposées en ombelle.

Mais la dionée attrape-mouche doit surtout sa popularité à ses "pièges", à savoir des feuilles qui se referment comme des mâchoires en 1/30ème de seconde sur les insectes qui s'y aventurent.

Cette plante, qui vit dans un sol pauvre à l'état naturel, a développé des pièges impressionnants pour se nourrir d’insectes. La coloration rouge de ses feuilles, ainsi que leur odeur, servent à appâter les mouches. Ces malheureux insectes se font ensuite emprisonner puis digérer par le végétal.

La plante réagit grâce à des poils sensitifs disposés sur la surface supérieure des feuilles. Ce sont ces poils qui déclenchent le mécanisme de fermeture dès qu’un insecte les touche 2 fois en moins de quarante secondes.

Une fois la proie reconnue comme digeste, les feuilles se soudent pour former une capsule hermétique où sont déversés des sucs digestifs.

Une fois la digestion achevée (ce qui peut prendre plusieurs jours, voire plusieurs semaines), la feuille s’ouvre libérant l’insecte complètement vidé de sa substance. L'eau et le vent débarrassent la feuille de ces restes et le piège est à nouveau opérationnel.

Chaque feuille de dionée peut se fermer 3 fois avant de noircir et de mourir.

Conseils de culture et d'entretien

L’impressionnante dionée attrape-mouche est une plante facile d'entretien. A l'état sauvage, elle pousse sur des sols pauvres dans les marais acides, les tourbières à sphaignes.

Vous pouvez donc la repiquer dans un pot avec de la tourbe blonde et un peu de sable grossier. Il faut la rempoter en hiver, au bout d'environ 3 ou 4 ans, si le pot commence à être trop petit pour elle.

En hiver, la plante doit être mise au repos pour mieux fleurir ensuite. Réduisez fortement les arrosages, de manière à maintenir simplement le substrat humide. Au contraire, en été, installez le pot dans une soucoupe toujours remplie d’eau.

N'hésitez pas à l'installer sur votre balcon en plein soleil, car les rayons du soleil favorisent la coloration des feuilles.

Pour stimuler la croissance de la plante, vous pouvez aussi étêter sa hampe florale dès que celle-ci atteint 10 cm.

Plus d'information :

Tag : dionée attrape-mouche, dionée attrape mouche, dionée, la dionée, dionée entretien, dionée culture, plante carnivore dionée, plante carnivore, Dionaea muscipula, dionaea muscipula



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis