Interview De Sebastien Pisani : Je Ne Supporte Pas La Mode De La Déco Pas Cher

INTERVIEW DE SEBASTIEN PISANI :  Je ne supporte pas la mode de la déco pas cher

La déco est partout ! Publicité, émissions télévisées dédiées, rayon de votre supermarché, aujourd'hui tout doit être déco. D'une poignée de porte à votre tire-bouchon, tout est possible. Pourtant Sébastien Pisani, architecte d'intérieur-décorateur, estime que la forte médiatisation et la surexposition de la tendance déco ne peut faire que du tort aux professionnels du secteur.

Les émissions de déco à la télévision, qu'en pensez-vous?

Pas la peine de les citer, il n'y en a pas une qui sort du lot! En France et ailleurs d'ailleurs! Ce que je ne supporte pas, c'est l'idée : "Tu vas voir en quelques heures je change ta vie"... Ça veut dire quoi? Toutes les grandes enseignes n'ont cessé d'augmenter leur surface d'exposition dédiée à la décoration. Tout le monde veut devenir spécialiste de la décoration. Tout devient facile, pas cher et rapide.
Pour moi, c'est inconcevable. Quelqu'un a-t-il pensé à ce qui se passe dans la tête de toutes ces personnes une fois que l'équipe de télévision est partie?

Phénomène de mode ou réalité d'une société de consommation?

La société de consommation actuelle nous submerge du concept : avoir du beau pas cher. Le phénomène réel, c'est celui du 2 en 1. La société a du mal à finir les fins de mois mais elle refuse de se priver pour autant.
Ce que je déplore, c'est toute l'hypocrisie qu'il y a derrière ces émissions de TF1 et M6, pour ne citer qu'elles. Les chaînes se servent de ce type de programme pour rajouter de la publicité et jouent beaucoup trop sur le principe de placement de marques. Du coup, j'imagine que la totalité du programme est auto-financée et ce qui m'exaspère, c'est que pour cela, les chaînes se servent du malheur des gens.

Quel est le risque du développement de ces programmes?

Le premier selon moi consiste en sa tendance à se tourner vers la télé-réalité. On débarque chez les gens à l'improviste, tout est filmé. Pas de maquillage, des jouets partout etc, c'est pour moi trop intrusif.
De plus, j'ai l'impression que l'accent de l'émission est mis sur « l'affect » et non plus sur le travail d'aménagement. Il faut qu'il y ait un drame, une situation pathétique pour que les résultats d'audience soient satisfaisants. Je me demande alors où est l'intérêt du programme. Faire du social ou mettre en avant les caractéristiques du secteur de l'aménagement et de la décoration?! Il me semble que cette tendance va conduire à la mort du métier de décorateur.

Tout le monde ne peut pas prétendre être décorateur?

Pas du tout! Je vous rappelle quand même que nous avons une réelle formation, des compétences, des diplômes reconnus pour exercer notre profession. Tout ceci est sous la responsabilité d'un Ordre national. Facile, rapide, accessible, ce sont que des notions très peu compatibles avec la conception que j'ai de mon métier. Je veux bien admettre que l'on aime la déco. Certaines personnes ont plus de goût, plus d'aisance que d'autres dans la manière d'associer les éléments, mais ça ne peut pas être un travail de fond.
Moi j'aime passer du temps avec mon client, être attentif à ses goûts, entendre ses attentes, regarder comment il vit. Ensuite, il y a toute une démarche de recherche, que ce soit des matières, des couleurs, des formes. Trouver une harmonie, ça demande de la réflexion. Aimer la déco et être décorateur, selon moi, ça reste deux choses différentes!

La décoration clé en main, est-ce l'avenir ?

Peut-être et c'est bien ce qui m'angoisse! Si demain, je rencontrerais un jeune qui veut devenir un décorateur, je crois que je lui conseillerai vivement de se réorienter!
C'est bien pour cela que j'aime faire la distinction entre l'aménagement d'un espace et la décoration d'un espace. Aujourd'hui, tout le monde fait ses achats au même endroit et tout le monde vit dans des intérieurs complètement aseptisé de personnalité. C'est le concept du "package" et c'est d'ailleurs pleinement assumé. Vous avez une salle de bain à faire, vous entrez dans le magasin vous prenez tout l'ensemble coordonné et voilà, le tour est joué. C'est pratique, rapide et pour l'instant ça plait.
J'avoue que j'ai beaucoup de mal à concevoir l'idée de vivre dans un intérieur tout droit sorti d'un catalogue qui pourrait en plus être celui de mon voisin.

Plus d'information :

Tag : architecture, architecte, architecte d'intérieur, salon du meuble, décoration, aménagement, travaux



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis