Maison : 5 Bienfaits Du Désordre

Maison : 5 bienfaits du désordre

Votre enfant ne range jamais sa chambre ? Vous avez vous-même la réputation d'être bordélique et votre bureau ressemble à une zone de guerre ? Peut-être n'est-ce pas aussi grave que vous le pensez... En réaction aux préceptes de Marie Kondo, la "papesse du rangement", Jennifer McCartney a publié début 2017 un ouvrage intitulé "De la joie d'être bordélique". Dans la lignée de cette lecture, qui décomplexera les personnes désordonnées, nous avons listé pour vous 5 bienfaits du désordre.

1- Etre désordonné rend plus créatif

Saviez-vous que des études scientifiques, menées par Kathleen Vohs de l'Université du Minnesota, ont prouvé que les personnes désordonnées sont plus créatives que les autres ?

Dans une expérience où les cobayes doivent trouver différentes manières d'utiliser une balle de ping-pong les personnes dont le bureau est un vrai chantier ont eu cinq fois plus d'idées que les autres !

Selon les études publiées dans Psychological Science en 2013, le "souk" favorise le lâcher-prise et la distanciation avec les idées convenues.

Conclusion : pour ne pas brider votre imagination et votre créativité, ne réprimez plus votre tendance naturelle au désordre !

2- Cela rend plus efficace au travail

Aussi étonnant que cela puisse paraître, le bazar stimule l'efficacité au travail.

La prochaine fois que votre patron ou votre supérieur hiérarchique vous reproche votre manque d'ordre, citez-lui cette phrase d'Albert Einstein :
"Si un bureau en désordre est le signe d'un esprit en désordre, alors de quoi un bureau vide est-il le signe ?

Plus sérieusement, vous pouvez aussi lui dire que Eric Abrahamson, professeur à la Columbia Business School, voit dans le désordre un signe de créativité et de productivité.

Beaucoup de bordéliques utilisent leur bazar comme une sorte de mur anti-bruit pour mieux se concentrer.

De plus, au travail, le fait de fouiller dans des documents entassés favoriserait les associations d'idées et donc les innovations.

Si votre enfant ou adolescent fait la même chose dans sa chambre et/ou sur son bureau, réjouissez-vous : avoir à se rappeler sans cesse où l'on a mis telle ou telle chose stimule les neurones.

Il est d'ailleurs souvent bluffant de voir un bordélique exhumer comme par magie un papier d'une pile où les personnes ordonnées ne voient que du chaos...

3- Le bazar est une protection

Si vous êtes du genre bordélique à la maison comme au bureau, avez-vous déjà pensé que votre bazar est un moyen de vous protéger ?

Avoir le sentiment d'être le seul à savoir où sont les choses (et donc le seul à "contrôler" la situation) est au final très rassurant.

Les autres personnes bien sûr ne partagent pas ce sentiment et personne n'oserait s'aventurer dans un tel capharnaüm... Mais n'est-ce pas précisément ce que vous voulez ?

Pour beaucoup de bordéliques, leur désordre est un rempart contre l'intrusion des autres. Pensez-y la prochaine fois que vous entrerez dans la chambre de votre ado ;-)

A noter : attention cependant à ne pas confondre le bazar avec l'accumulation pathologique ! Si vous n'arrivez pas à jeter des objets cassés, des légumes moisis ou des papiers d'emballage, il est temps de réagir. Le désordre a du bon, mais à condition de le tenir "sous contrôle", ce qui suppose de faire le vide de temps en temps et de ranger... pour mieux déranger ensuite !

4- La pagaille est signe de vie

Peut-être préférez-vous une joyeuse pagaille plutôt qu'un intérieur ordonné parce que les maisons impeccables vous angoissent.

Alors qu'une maison-musée où tout est à sa place peut sembler inhabitée, une maison désordonnée est pleine de vie.

En laissant traîner des objets ça et là, on les laisse aussi exister...

Selon le psychanalyste Alberto Eiguer, auteur du livre L'inconscient de la maison, ranger tout systématiquement traduit une peur de son propre chaos intérieur.

A l'inverse, les bordéliques sont de bons vivants qui ne craignent pas le désordre autour d'eux ou en eux.

5- Le bazar est libérateur

Sans doute, mesdames, culpabilisez-vous (un peu, beaucoup...) en voyant votre maison en désordre.

Vous vous dites que votre mère / votre grand-mère serait horrifiée face à une telle pagaille.

Mais peut-être vous envieraient-elles aussi un peu... car ne pas tout ranger permet de disposer de plus de temps libre pour faire d'autres choses à coup sûr plus intéressantes !

Dans son livre "De la joie d'être bordélique", Jennifer McCartney nous invite à reconquérir notre liberté face aux diktats de l'ordre à tout prix.

Elle remarque d'ailleurs qu'être ordonné coûte plus cher que l'inverse : "Pour pouvoir ranger, il faut acheter des guides, des meubles, des boîtes et des paniers en tout genre [...], alors que pour vivre pleinement son désordre, on n'a besoin de rien !"

Plus d'information :

Tag : désordre, bienfaits du désordre, vertus du désordre, je suis bordelique, personne désordonnée, chambre en désordre, de la joie d'être bordélique, marie kondo, jennifer mc cartney



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis