Réseaux Sociaux : 5 Conseils Pour Repérer Les Fake News

Réseaux sociaux : 5 conseils pour repérer les fake news

Les dernières campagnes électorales aux États-Unis et en France ont été marquées par la propagation de nombreuses fausses informations, rumeurs et autres manipulations. Pour ne pas être trompé par ces fausses nouvelles, mieux vaut être vigilant quand on surfe sur le web ou les réseaux sociaux. Voici 5 conseils pratiques pour repérer les fake news.

1- Remontez à la source

Plus de 4 milliards de contenus sont partagés chaque jour sur les réseaux sociaux et mêlent sans distinction info et intox, vraies actualités et fausses nouvelles ...

Le premier réflexe à avoir pour repérer les fake news est de chercher la source de l'information : le site qui la diffuse est-il un média reconnu (comme Le Monde ou Le Figaro par exemple) ou la page perso d'un illustre inconnu ?

Demandez vous si vous avez affaire à un site sérieux ou un site parodique (comme le Gorafi) et, dans le doute, n'hésitez pas à consulter la section "en savoir plus" ou "à propos" du site.

La nature du site web sur lequel vous vous trouvez y est généralement précisée.

Si vous ne connaissez pas la source de l'information et que vous ne trouvez pas d'informations sur qui est derrière le site, méfiez-vous.

2- Renseignez-vous sur l'auteur

Un autre conseil pour repérer les fake news est de chercher qui est l'auteur du message.

Pour juger si une information est fiable ou pas, il est en effet essentiel de savoir qui l'a diffusée : est-ce une source officielle (le gouvernement, la police, la gendarmerie, les pompiers…), un journaliste ou bien une personne déclarant être témoin d'un événement ou en avoir entendu parler ?

En cas de doute, faites une recherche sur l'auteur de la publication : est-ce un journaliste ou un blogueur ? Votre recherche devrait notamment vous révéler si l'auteur du message a des liens avec des sites extrémistes.

Retenez aussi que plus une information est relayée par le bouche-à-oreille, plus il y a de risques d'erreur, de rumeur ou de déformation de l'événement.

3- Analysez le contenu

Face à une nouvelle surprenante, prenez le temps d'analyser l'information que l'on vous fournit :

=> les lieux, les dates et les noms propres des personnes concernées sont-ils précisés ?

=> ces différents éléments sont-ils cohérents ?

=> le site web a-t-il l'air sérieux ou est-il plein de publicités, des titres racoleurs et d'images licencieuses ?

=> le ton employé est-il objectif ? Y a-t-il beaucoup de points d'exclamation dans le texte ou de verbes au conditionnel ?

Si un article ou un post publié sur les réseaux sociaux joue à fond sur les sentiments pour vous faire réagir, méfiez-vous ! Jouer fortement sur l'émotion est une tactique courante pour répandre de fausses informations.

C'est un bon indice pour repérer les fake news, même si toutes les informations émouvantes ne sont pas forcément fausses.

4- Décryptez les images

Les images ou les vidéos utilisées pour illustrer un article peuvent aussi vous aider à repérer les fake news.

En effet, les photos et les vidéos révèlent parfois des incohérences, par exemple si elles ont été prises ou tournées à un autre endroit ou à une autre date que celle indiquée dans l'article.

Pour déceler la supercherie, soyez attentif aux détails comme la langue utilisée dans la vidéo, les panneaux apparaissant sur les images ou les uniformes de policiers : ces indices peuvent vous rensigner sur le pays où la vidéo a été tournée.

Sachez aussi que l'association Amnesty International propose un outil permettant de savoir quand une vidéo a été mise en ligne sur YouTube : https://citizenevidence.amnestyusa.org/

Une recherche sur Google Images peut également vous indiquer si une image apparaît ailleurs sur le web et a déjà été publiée longtemps auparavant.

Plus technique mais très utile, le site Foto forensics (http://fotoforensics.com/) vous permet de savoir si une photo a été modifiée et donc éventuellement trafiquée. 

5- Réfléchissez avant de partager

Vous l'aurez compris, le meilleur moyen de repérer les fake news et de les déjouer est de prendre le temps de la réflexion.

Mieux vaut réfléchir avant de s'indigner et surtout avant de partager un contenu venant des réseaux sociaux, sous peine de contribuer soi-même à la prolifération des rumeurs…

Quand une information vous surprend, un bon réflexe consiste à aller vérifier, sur un moteur de recherche, si elle apparaît ailleurs, en particulier sur des sites d'information reconnus.

Si plusieurs médias fiables (journaux, chaînes de télé) donnent la même information en citant des sources différentes, elle a de bonnes chances d'être vraie.

En conclusion : évitez de réagir et de partager trop vite ! Souvenez-vous que s'il n'y avait personne pour relayer les fake news celles-ci n'auraient plus aucun pouvoir de nuisance.

A noter : pour vous tenir au courant des fausses informations qui circulent en ce moment sur Internet (et éviter de les propager), vous pouvez aussi consulter le site CrossCheck développé par First Draft et Google News Lab, en partenariat avec des rédactions de toute la France (lien ci-dessous).

Plus d'information :

Visitez le site : https://crosscheck.firstdraftnews.org/france-fr/

Tag : fake news, repérer les fake news, fake news prévention, fake news internet, fake news exemple, identifier les fake news, reconnaitre les fake news, comment repérer les fake news, désinformation en ligne



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis