L'architecture Bioclimatique : Principes Et Avantages

L’architecture bioclimatique tient compte, dès la conception d’une maison, du climat et de l'environnement dans lequel cette habitation va s’intégrer. Cette démarche, qui tire le meilleur profit possible de l’énergie solaire gratuite, permet de réduire considérablement les besoins en énergie pour le chauffage et la climatisation de l’habitat.

Présentation

L’architecture bioclimatique consiste à construire des habitations en tirant le meilleur parti du rayonnement solaire et de la circulation naturelle de l'air pour le chauffage et la climatisation du bâtiment.

La conception bioclimatique de l'habitat, aussi appelée bioclimatisme, recherche donc la meilleure adéquation entre l'habitat, les habitudes des occupants et le climat pour réduire au maximum les besoins de chauffage ou de climatisation.

Capter l’énergie solaire

L’architecture bioclimatique repose sur trois grands principes à concilier dans une démarche cohérente : capter la chaleur, la transformer, la diffuser et la conserver.

Dans l'hémisphère nord, ce type de conception architecturale consiste par exemple à placer les ouvertures vitrées principales au sud, pour capter la chaleur du soleil.
Le verre permet de laisser passer la lumière et d’absorber les rayons infrarouges, c’est-à-dire de convertir la lumière du soleil en chaleur et de retenir la chaleur du soleil à l'intérieur de la maison par "effet de serre".

Par ailleurs, ces surfaces vitrées sont protégées par des volets, des avancées de toiture ou des brise-soleil extérieurs horizontaux, conçus pour empêcher le rayonnement solaire direct et la surchauffe en été.
Un habitat bioclimatique compte aussi très peu d'ouvertures au nord et adapte ces principes en fonction du milieu (climat et environnement de la région) et des rythmes de vie des habitants.

Diffuser la chaleur dans la maison

Pour diffuser la chaleur ainsi captée, l’architecture bioclimatique utilise des matériaux opaques, notamment une dalle ou des Murs peints d'une couleur sombre (une teinte brune ou terre cuite qui ne réfléchit pas la lumière).
Le matériau utilisé doit aussi être très dense et très lourd pour absorber par inertie une quantité d'énergie importante pendant la journée et la rediffuser pendant toute la nuit.

Cette surface, appelée mur capteur, joue le rôle d’un radiateur et peut éviter le recours à un système de chauffage central.
La majorité des apports d'énergie est alors d'origine solaire et l’on peut les compléter par un chauffage d’appoint, généralement au bois.

Conserver la chaleur

Pour conserver l'énergie solaire à l'intérieur de la maison le plus longtemps possible, l’architecture bioclimatique comprend aussi une isolation efficace des murs, dans toute leur épaisseur et/ou à l’extérieur.

La conception de l’habitat prévoit enfin que les pièces annexes soient placées au nord, du côté de la façade fermée, tandis que les pièces de vie sont placées du côté sud, là où la façade est ouverte.

Avantages

L'architecture bioclimatique a pour principal avantage de réduire les besoins énergétiques d’une maison, tout en y assurant des températures agréables et une bonne luminosité, grâce à l'éclairage naturel.

Les principes présentés ici sont notamment appliqués pour la construction des bâtiments HQE (haute qualité environnementale).

Sous un climat tempéré, une maison bioclimatique peut couvrir plus des deux tiers de ses besoins de chauffage uniquement grâce à l’énergie solaire.
On parle aussi d'habitat solaire passif pour désigner les maisons dont l’orientation, la conception des murs, toits et fenêtres a pour but de capter les rayons du soleil.

Plus d'information :

Tag : architecture bioclimatique, maison bioclimatique, bioclimatisme, HQE, habitat solaire passif



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis