Nutrition : Beurre Ou Margarine ?

Nutrition : beurre ou margarine ?Image ©congerdesign

On oppose généralement le beurre et la margarine en termes de bénéfices pour la santé. Mais si on analyse de plus près ces deux matières grasses, la différence pour la santé n'est pas si évidente. Alors, faut-il choisir le beurre ou la margarine au quotidien ? Éléments de réponse.

Pour les calories, c'est pareil

Sur le plan des calories et de la teneur en lipides, consommer du beurre ou de la margarine revient à peu près au même.

En effet, le beurre qui est fabriqué à partir de la crème du lait est principalement constitué de lipides. Il contient 82 % de matières grasses et apporte 753 calories pour 100 g.

La margarine, qui est élaborée à partir d'un mélange d'huiles végétales comme de l'huile de colza, de tournesol ou d'olive liées avec un émulsifiant, apporte 80 % de lipides et 726 calories pour 100 g.

Quoi que vous choisissiez, vous devez consommer ces matières grasses avec modération. Vous ne devez pas dépasser 30 grammes par jour.

Pour la vitamine A, mangez un peu de beurre

Même si le beurre est un aliment très gras à limiter, il ne faut pas le supprimer complètement de son alimentation car il apporte des acides gras essentiels et de la vitamine A.

Avec 700 microgrammes de vitamine A pour 100 g, une portion de 20 g de beurre couvre un quart des besoins journaliers en cette vitamine.

Or, la vitamine A est indispensable à la vision et à une bonne immunité. Cette vitamine contribue aussi à la beauté de la peau et à la croissance chez les enfants.

De son côté, la margarine est une source de vitamine E antioxydante, en particulier quand elle est élaborée avec de l'huile de tournesol. Une portion de 20 g couvre alors 20 % des besoins journaliers en vitamine E.

Pour le cholestérol, la réponse est controversée

Dans le match beurre ou margarine, on reproche souvent au beurre sa richesse en acides gras saturés susceptibles d'augmenter le taux de mauvais cholestérol ou LDL.

En effet, le beurre contient 55,4 % d'acides gras saturés.

Une consommation trop importante peut donc entraîner un excès de mauvais cholestérol et favoriser les plaques d'athérome qui se déposent sur les parois des artères.

Cependant, certaines études viennent nuancer ce propos : elles démontrent que, même si votre taux de mauvais cholestérol est élevé, vous pouvez consommer du beurre sans augmenter votre risque de maladies cardiovasulaires à condition de limiter sa quantité à environ 15 g par jour.

De leur côté, les margarines sont composées en majorité de graisses végétales comme le tournesol, le colza ou la palme. Elles apportent des oméga 6 et 3 qui participent à une bonne santé cardio-vasculaire.

Mais attention, il faut vérifier attentivement leur composition car chaque marque à sa recette. Or, leurs atouts pour la santé dépendent de leur composition.

Le plus important est que le ratio entre oméga 6 et oméga 3 soit équilibré. Concrètement, il faut au maximum 5 oméga 6 pour 1 oméga 3. Si cet équilibre n'est pas respecté, les bénéfices de la margarine sur la santé cardiovasculaire sont moindres.

De plus, certaines margarines sont enrichies en phytostérols, des lipides végétaux qui régulent le taux de cholestérol sanguin. Cependant, les phytostérols n'ont pas fait leurs preuves sur le risque cardiovasculaire. En quantité importante, ils peuvent même diminuer l'absorption des vitamines A, D, E et K.

C'est pourquoi il vaut mieux éviter les margarines contenant des phytostérols et privilégier celles qui sont à base d'huile de colza, de lin et de noix.

Pour la cuisson, préférez la margarine

À haute température, le beurre brunit à cause de la réaction de Maillard : ce phénomène le rend plus indigeste et produit des composés toxiques cancérigènes.

C'est pourquoi, pour les cuissons à haute température, il vaut mieux utiliser des margarines pourtant la mention cuisson ou tout simplement de l'huile d'olive ou d'arachide.

Les margarines spéciales cuisson contiennent un mélange spécifique d'huiles qui ne se dénaturent pas à la chaleur et n'entraînent pas la formation de composés toxiques cancérigènes.

En revanche, pour une cuisson légère, à une température inférieure à 130°C, il est possible d'utiliser aussi bien du beurre que de la margarine.

En conclusion

Comme souvent quand il est question d'équilibre nutritionnel, il faut éviter les excès, aussi bien pour le beurre que pour la margarine car ce sont des produits très gras et donc très caloriques.

Au quotidien, vous pouvez varier les plaisirs pour profiter des apports en vitamine A du beurre et en vitamine E de la margarine ainsi que des oméga 3 de certaines margarines.

Retenez qu'il vaut mieux consommer le beurre cru et utiliser de la margarine pour la cuisson, en particulier pour les cuissons à haute température.

Plus d'information :

Quiz sur cet article : En nutrition, le beurre est intéressant pour sa teneur importante :

Tag : beurre, beurre ou margarine, beurre ou margarine santé, beurre ou margarine diététique, beurre ou margarine nutrition, beurre ou margarine régime, beurre margarine pour cholestérol, beurre ou margarine que choisir, beurr , Beurre, margarine, Vitamine, margarines, cuisson, Santé, choléstérol, calories, température, lipides, omega 6, phytostérols, matières grasses, oméga 3, equilibre, composés, acides gras saturés, Composition, GRAS, tournesol, cardiovasculaire, Jour, partir, Réponse, Quotidien, huile de colza, bénéfices, cancérigènes, toxiques, Marque, cardio-vasculaire, caloriques, chaleur, dénaturent, Huiles, Phénomène, réaction de Maillard, Huile d'olive, absorption, Noix, BASE, vitamines A, arachide, végétaux, Ratio, Palme, microgrammes, acides gras, alimentation, Aliment,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis