Concilier études Supérieures Et Handicap, C'est Possible !

Concilier études supérieures et handicap, c'est possible !

Vous êtes handicapé ? Ne renoncez pas pour autant à entreprendre des études supérieures ! Un large panel de solutions techniques et humaines existe pour vous aider à vivre cette expérience et à gagner en autonomie. Nous vous proposons de découvrir les aides et adaptations possibles pour concilier études supérieures et handicap.

Un accueil spécifique à l’université

Dans chaque établissement universitaire, vous trouverez un service d'accueil des étudiants handicapés qui a pour principale mission de vous fournir un maximum d'aide et d'informations.

Pour vous permettre de suivre votre parcours universitaire dans les meilleures conditions, ce service vous renseignera sur :
=> l'accessibilité des locaux
=> l'aide aux démarches administratives
=> l'installation matérielle
=> les équipements pédagogiques adaptés mis à votre disposition (photocopies agrandies, documents transcrits en braille...)
=> les démarches à effectuer pour obtenir des aides humaines (preneur de notes, interprète en langue des signes, codeur en langage parlé complété...)
=> les mesures spécifiques d'aménagement des examens
=> les coordonnées des associations d'étudiants handicapés

Certains services d'accueil éditent une brochure reprenant toutes ces informations.

Ce service peut aussi vous aider à établir le contact avec les enseignants et tous les autres services de l'université en les sensibilisant à vos besoins spécifiques.

A noter : des services d'aide aux étudiants en situation de handicap existent aussi parfois pour les élèves de DUT, BTS et classes préparatoires aux grandes écoles ; renseignez-vous à l'avance, notamment lors des journées portes ouvertes organisées par l'établissement qui vous intéresse

Des aménagements pour les examens

Concilier études supérieures et handicap suppose aussi de pouvoir se présenter aux examens et les passer dans les meilleures conditions.

Les candidats handicapés peuvent bénéficier de dispositions particulières. Ces aménagements portent sur les conditions matérielles de déroulement des épreuves, les aides techniques et les aides humaines.

Par exemple, ces aménagements peuvent être :
=> une majoration d'un tiers du temps de composition
=> la conservation, pendant cinq ans, des notes obtenues aux examens
=> un étalement sur plusieurs sessions du passage des épreuves d'un examen.

Des aides pour la vie quotidienne

Pour l'organisation de votre vie quotidienne (logement, services de restauration...), vous devez vous renseigner auprès de votre CROUS (voir le site www.cnous.fr).

Les CROUS disposent de chambres ou logements spécialement aménagés pour les étudiants handicapés.

Les résidences universitaires peuvent aussi accueillir des étudiants handicapés devant être secondés pour certains actes de la vie quotidienne.

Dans certains cas, des étudiants à titre de tierce personne sont admis dans une chambre voisine de celle de l'étudiant handicapé assisté.

Vous pouvez aussi vous adresser à des associations qui gèrent des établissements de soins ou des foyers d'hébergement accueillant des étudiants, notamment L'Association des paralysés de France (www.apf.asso.fr) et le Groupement pour l'insertion des personnes handicapées physiques (www.gihpnational.org).

Les étudiants handicapés bénéficient par ailleurs d'aides financières spécifiques, pour les aider à concilier études supérieures et handicap.

En ce qui concerne les bourses de l'enseignement supérieur (attribuées en fonction des revenus des parents), la limite d'âge de 28 ans n'existe pas pour les étudiants handicapés.

Ils bénéficient également de trois droits annuels supplémentaires pour leurs bourses.

Les allocations pour personnes handicapées dépendent de l'âge de l'étudiant :
=> si vous avez moins de 20 ans et que vous êtes reconnu handicapé par la CDAPH, vos parents bénéficient de l'allocation d'éducation de l'enfant handicapé ou AEEH.

=> si vous avez 20 ans ou plus, vous pouvez bénéficier de la prestation de compensation du handicap ou PCH calculée par la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) en fonction de vos besoins spécifiques.

Cette aide est mensuelle (et non annuelle), personnalisée (et non plus forfaitaire) et sans conditions de ressources.

Des associations pour vous accompagner

Notez enfin que des associations d'étudiants handicapés agissent, en complément des services d'accueil des établissements du supérieur, pour vous accompagner et vous faciliter la vie pendant vos études.

Ces associations regroupent en général les établissements d'enseignement supérieur d'une même région.

C'est par exemple le cas du réseau Handisup qui fédère des associations présentes en Auvergne, Bretagne, Haute-Normandie, Ile-de-France, Limousin et Pays de Loire (plus d'informations sur le site : http://www.handisup.fr/).

A noter : en 2016, plus de 23.000 jeunes handicapés ont suivi des études supérieures, soit près de 2 fois plus qu'il y a 10 ans. Pourquoi pas vous ?

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/pid24670/etudiants-handicapes.html

Tag : études et handicap, études supérieures et handicap, études supérieures handicap, étudiant handicapé, étudiant handicapé bourse, aide étudiant handicapé, étudiant handicapé aeeh, étudiant handicapé pch



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis