Les Troubles Musculo-squelettiques : Les Maladies Professionnelles Les Plus Fréquentes

Les troubles musculo-squelettiques : les maladies professionnelles les plus fréquentes

Les troubles musculo-squelettiques ou TMS représentent 70% des maladies professionnelles déclarées en France. Ce terme regroupe différentes pathologies articulaires et/ou musculaires souvent liées à des mouvements répétitifs, telles que le syndrome du canal carpien, les tendinites des épaules ou les maladies du coude. Les TMS sont le premier problème de santé au travail mais ils ne sont pas une fatalité. Explications.

Une épidémie silencieuse

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) sont l'un des principaux problèmes de santé au travail partout dans le monde. En France, ils représentent 70% des maladies professionnelles déclarées et le nombre de cas déclarés augmente de 20% par an.

Cette "épidémie" pourrait même être encore plus importante car de nombreux salariés en CDD ou en intérim ne déclarent pas ce problème par peur de perdre leur emploi.

En tant que première cause de maladies professionnelles, les TMS constituent un véritable problème de santé publique.

Non seulement ils sont une source de souffrance pour les salariés, mais ils sont aussi à l’origine d'un important absentéisme et entraînent des troubles fonctionnels gênant l’activité professionnelle. Le reclassement des salariés atteints est parfois indispensable.

De quoi s'agit-il ?

Les troubles musculo-squelettiques regroupent différentes pathologies articulaires et/ou musculaires généralement localisées au niveau de la colonne vertébrale (dorsalgies, lombalgies, sciatique) ou au niveau des membres supérieurs et inférieurs (tendinites, compression nerveuse).

Ces troubles sont le plus souvent dus à des mouvements répétitifs sans récupération. Ils sont favorisés par les gestes exigeant de la précision ou devant être exécutés rapidement, par les gestes ou les positions nécessitant un effort physique, par les vibrations dans les mains et les bras mais aussi par le travail dans un environnement froid.

Certaines professions sont particulièrement exposées, comme les jardiniers, les agricultrices, les magasiniers, les vendeuses et les ouvrières pour le syndrome du canal carpien (compression d'un nerf au niveau du poignet).

A noter : en France, les principaux TMS sont reconnus comme des maladies professionnelles ; ces maladies sont indemnisables si elles figurent sur les tableaux 57, 97 ou 98 du régime général ou sur les tableaux 39, 57 et 57 bis du régime agricole.

Comment les prévenir ?

La prévention des troubles musculo-squelettiques passe par :
1- un diagnostic précoce
2- l'aménagement du poste de travail pour éviter certains gestes.

Un diagnostic précoce permet d'éviter que ces maladies ne deviennent chroniques ou ne causent des atteintes irréversibles et un handicap durable. Pour cela, on recommande un suivi régulier par la médecine du travail des salariés susceptibles de présenter des TMS.

Plusieurs solutions existent pour l'aménagement des postes de travail, notamment :
- la rotation des postes pour éviter les gestes répétitifs
- la variation des gestes, des postures et de la cadence
- l'apprentissage des gestes "justes" pour le transport de charges par exemple
- l'ergonomie des outils et équipements.

En dernier recours, il est nécessaire de changer le poste de travail du salarié concerné par un TMS.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.anact.fr/web/dossiers/sante-au-travail/tms

Tag : troubles musculo-squelettiques, troubles musculosquelettiques, troubles musculo squelettiques, TMS, tms, les tms, maladie professionnelle, maladie travail, prévention tms



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis