Soudeur : Un Métier Qui Recrute

Soudeur : un métier qui recrute

3000 postes de soudeurs et soudeuses sont à pourvoir chaque année dans l'industrie française. Ce métier, qui souffre d'un problème d'image, n’attire ni les jeunes ni les demandeurs d’emploi. Pourtant, la profession de soudeur est de plus en plus technologique, garantit un emploi et permet de bien gagner sa vie. Explications.

En quoi consiste ce métier ?

Comme de nombreux métiers manuels et industriels, la soudure souffre d'une image négative. Alors que les entreprises françaises font face à une pénurie de soudeurs, ce métier a dû mal à intéresser les jeunes et les demandeurs d’emploi.

Le métier de soudeur consiste à assembler par fusion des pièces métalliques. Les soudeurs interviennent dans tous les secteurs de l’industrie, de la petite serrurerie au chantiers navals en passant par l’automobile, le BTP, l'industrie ferroviaire ou même spatiale !

Les professionnels qualifiés sont donc très recherchés. 3000 postes sont à pourvoir chaque année en France et 90% des jeunes soudeurs décrochent un emploi moins de 3 mois après la fin de leur formation.

Quelles sont les qualités requises ?

Un soudeur doit être habile et agile. Sur les chantiers, il peut en effet être amené à travailler debout, en hauteur sur un échafaudage, à terre ou à plat ventre, comme un contorsionniste. Ce métier peut s'exercer dans des secteurs et des conditions très divers, en usine, en atelier ou sur la ligne de montage d'un avion.

Mais dans tous les cas, il faut être précis et consciencieux. La soudure doit être parfaite pour des raisons de sécurité. Du travail des soudeurs dépend souvent toute la fiabilité d'un ouvrage.

Enfin, un soudeur doit être capable d’analyser des plans d’assemblage et doit connaître les propriétés des différents métaux (acier, inox, aluminium...) pour anticiper leurs déformations. De plus, comme ce métier devient de plus en plus technologique, il doit aussi apprendre à utiliser des machines complexes, comme les cellules robotisées de soudage à l'arc ou les machines à souder par faisceau d'électrons...

Quels sont les formations ?

Le métier de soudeur est accessible avant le bac avec un CAP, mais les niveaux de formation vont du CAP au Bac +5. Il est également possible d’accéder à ce métier par la formation continue ou la VAE.

En plus des soudeurs (de niveau CAP), les entreprises cherchent aussi des contrôleurs et des inspecteurs au soudage (bac + 2) voire des ingénieurs soudeurs.

Un ouvrier débutant gagne un peu plus que le SMIC mais le salaire augmente assez vite à mesure que le soudeur acquiert des compétences. Un professionnel un peu expérimenté gagne environ 2500 euros brut par mois, sans compter les primes de déplacement.

A noter : l'Institut de soudure (lien ci-dessous) possède 12 centres de formation professionnelle en France. Il existe aussi une formation de soudeur plongeur pour la recherche pétrolière à l'Institut national de la plongée professionnelle.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.isgroupe.com/fr/metiers/formation-certifications/

Tag : soudeur, soudeur emploi, soudeur metier, métier de soudeur, emploi de soudeur, formation soudeur, salaire soudeur, métier qui recrute, métier industriel , soudeur, CAP, soudure, bac, France, française, soudage à l'arc, formation continue, VAE, soudage, Smic, professionnel, euros, plongeur, cellules, aluminium, serrurerie, chantiers navals, Automobile, BTP, spatiale, contorsionniste, ligne de montage, métaux, Acier, inox, plongée professionnelle,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis

(c)