L'association Seuil : Marcher Pour S'en Sortir

La marche à pied peut-elle être un projet de réinsertion et une alternative à la prison ? Tel est en tout cas le credo de l'association Seuil. Cette association, créée en 2000, propose à des jeunes en difficulté de parcourir 1800 kilomètres à pied en trois mois, avec un accompagnant. Au retour de cette longue marche, les résultats sont étonnants.

Présentation de l'association

Seuil est une association qui réinsère des jeunes en difficulté par la marche à pied. Elle propose une prise en charge inédite pour des adolescents en grande difficulté sociale et/ou familiale.

Pour cette association, marcher peut être une véritable thérapie, un projet éducatif et même parfois une alternative à la prison.

"Seuil" propose à ces jeunes en manque de repères et de projets d’avenir de relever un véritable défi : parcourir, à pied, 1800 kilomètres en trois mois avec un accompagnant.

Histoire de l'association

L'association Seuil a été fondée en 2000 par Bernard Ollivier, un écrivain voyageur qui est lui-même un grand marcheur.

Lors de son départ à la retraite, il décide de partir pour Compostelle afin de trouver un sens à cette nouvelle période de sa vie. Pendant ce périple, il entend parler d’Oikoten, une association flamande de réinsertion par la marche à pied. Il a alors l’idée de fonder une structure similaire en France.

Entre 1999 et 2002, Bernard Ollivier se lance un nouveau défi : suivre à pied la Route de la Soie, entre Istanbul et Xi’an en Chine, pendant quatre mois par an. Le reste de l’année, il raconte ce voyage dans un ouvrage en trois volumes intitulé Longue Marche.

Les droits d’auteur de ce récit lui permettent de financer une structure d’accueil pour faire marcher des jeunes en difficulté. Seuil Normandie est créé en mai 2000 et Seuil Paris en 2003.

Depuis septembre 2008, l’association s’est professionnalisée et bénéficie de la tutelle de la Protection Judiciaire de la Jeunesse et de l'Aide Sociale à l'Enfance de Paris.

Objectifs de l'association

L'action de Seuil est très simple dans son principe : faire marcher un jeune en compagnie d’un adulte, pour l’aider à rompre avec un passé difficile et à aller de l’avant.

Cette marche a plusieurs objectifs :
• offrir à l’adolescent une nouvelle chance
• lui assurer une prise en charge individuelle
• l'éloigner de son milieu familial ou social pendant 3 mois
• le responsabiliser et le rendre plus autonome
• lui apprendre la rigueur
• changer l'image qu’il a de lui-même par le dépassement
• lui apprendre à se faire confiance et à faire confiance aux autres.

Chaque année, environ 25 jeunes bénéficient de cet encadrement, comme une alternative à l’incarcération ou comme aménagement de peine. Les résultats obtenus sont très encourageants.

Pour en savoir plus sur cette initiative et sur son efficacité, vous pouvez lire le livre Marcher pour s'en sortir de David Le Breton, Daniel Marcelli et Bernard Ollivier (préface de Boris Cyrulnik, postface de Pierre Joxe), Éd. Érès, 192 p., 19 €.
Ce livre retrace les parcours de quelques-uns des 70 adolescents qui ont trouvé leur voie sur les routes d'Espagne, d'Italie et d'Allemagne

Infos pratiques

Voici les coordonnées de l'association :

Adresse
Seuil Paris
31, rue Planchat
75020 PARIS

Contact
Tél : 01 44 27 09 88
Fax : 01 40 46 01 97
Mail : [email protected]

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.assoseuil.org/

Tag : association Seuil, association seuil, Bernard Ollivier, association Bernard Ollivier, réinsertion par la marche, marche à pied, réinsertion des jeunes, association jeunes en difficulté



Avis

  • Bonjour, je suis un marcheur , un acteur de l'insertion sociale , je travail pour un public en situation de handicap ( rqth) et en situation d'illettrisme . il y a " l'école mobile " initier par des éducs de la région parisienne et aujourd'hui je découvre votre asso .. Depuis que j'ai créé le P A R I S je réve de faire sortir les personnes que j'accompagne les faire sortir cela veut dire penser une organisation autour de la marche ayant pour objectif l'intégration professionnelle vers l'insertion sociale . Mes dirigeants ne sont pas intéressés , Alors je vous regarde et reste très intéressé pour développer une action en direction de jeunes adultes en situation d'illettrisme au sortir d'IME par exemple . Bonne continuation pierre

    21 juin 2013

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis