Photos HDR
 

La Légion D'honneur : Présentation Et Histoire

La Légion d'Honneur : présentation et histoire

Plus haute décoration honorifique française, l’ordre national de la Légion d’honneur a été institué le 19 mai 1802 par Napoléon Bonaparte. Cette décoration, qui n’est pas réservée aux seuls officiers, récompense les mérites éminents rendus à la nation.

Présentation

La Légion d'Honneur est la plus haute distinction civile et militaire en France. Elle récompense les mérites acquis par les citoyens dans tous les secteurs d'activité du pays.
Cette décoration n’est pas réservée aux seuls Français mais peut être attribuée à quiconque a servi les intérêts de la France.

La devise de la Légion d'honneur est "Honneur et Patrie", sa couleur est le rouge et ses insignes : le collier, la croix et la plaque.

L’ordre national de la Légion d’honneur comprend 3 grades (chevalier, officier et commandeur) et 2 dignités (grand officier et grand'croix).
Le Président de la République française est de droit Grand Maître de l'Ordre.

Description

L’insigne de la Légion d’Honneur est une étoile à cinq rayons doubles émaillés de blanc, les dix pointes boutonnées. L’étoile et les boutons sont en argent pour les chevaliers et en vermeil pour les officiers.

Les rayons sont reliés par une couronne, d’argent ou de vermeil suivant le grade, émaillée de vert et composée de feuilles de chêne et de laurier dont les extrémités inférieures, entrecroisées, sont attachées par un nœud.

Le centre de l’étoile présente un médaillon en or avec l’effigie de la République, entourée d’un cercle bleu portant les mots : République Française.
Au revers, le médaillon d’or porte deux drapeaux tricolores avec l’inscription Honneur et Patrie en exergue ainsi que la date de création de l’ordre : 29 floréal An X.

L’insigne des premiers grades est suspendu à un ruban rouge. Celui de commandeur est suspendu à une cravate et se porte toujours seul autour du cou.
Les grands officiers portent la croix d’officier mais aussi une plaque sur le côté droit de la poitrine.
Les grands-croix portent la même plaque, mais en vermeil, sur le côté gauche de la poitrine. Leur croix de vermeil se porte en écharpe, suspendue à un large ruban rouge qui passe sur l’épaule droite.

Le président de la République est le grand maître de l’Ordre. Le jour de son investiture, il reçoit le grand collier composé de 16 anneaux en or massif et le porte sur les photos officielles. Ce collier est ensuite déposé au musée de la Légion d’honneur.

A noter : le musée de la Légion d’honneur, situé au siège de la grande chancellerie dans l’hôtel de Salm, conserve des exemplaires des différents modèles d’étoiles et de croix de 1802 à nos jours.

Histoire

L’ordre national de la Légion d’honneur a été créé par Napoléon Bonaparte sur le modèle de l'Ordre de Saint-Louis. La loi instituant ce nouvel Ordre a été votée le 29 floréal An X (19 mai 1802).

Alors que la Révolution avait aboli tous les Ordres et décorations de l'Ancien Régime, le Premier Consul souhaitait regrouper autour de lui une élite nouvelle qui représenterait toutes les activités de la nation. Rompant avec la tradition des ordres de l’Ancien Régime, l’ordre a été ouvert à tous, et pas seulement aux officiers.

La toute première remise de la Légion d’honneur par Napoléon Bonaparte aux officiers méritants a eu lieu le 14 juillet 1804 dans la chapelle des Invalides.

C’est en 1805 que la Grande Décoration a été créée par le décret du 10 pluviôse An XIII. Ses titulaires ont été successivement nommés "Grand Aigle", "grand cordon" puis "grand’croix" (par l’ordonnance du 26 mars 1816).

Depuis la réforme globale des Ordres français, la Légion d'Honneur est réservée aux "mérites éminents" tandis que l'Ordre National du Mérite (créé le 3 décembre 1963) est destiné à récompenser les "mérites distingués".
On dénombre aujourd’hui plus de 110.000 légionnaires.

Admission dans l'Ordre

L’admission et l’avancement dans l’ordre sont prononcés dans la limite de contingents fixés par décret du président de la République pour une période de trois ans. Ces contingents sont répartis entre les différents ministres qui adressent les propositions au Grand Chancelier.

L’accès à l’ordre national de la Légion d’Honneur ne peut se faire dans un grade supérieur à celui de chevalier, sauf quand il s’agit d’honorer une personnalité étrangère : le prince Albert de Monaco a ainsi été directement élevé à la dignité de grand officier de l’ordre en 1984.

L’obtention d’une médaille d’or aux Jeux olympiques fait l'objet d'une promotion spéciale. Depuis le décret du 21 novembre 2008, "la dignité de grand officier appartient de plein droit aux anciens Premiers ministres qui ont exercé leurs fonctions durant deux années au moins".

Le Code actuel de la Légion d'Honneur ne prévoit pas d'admission à titre posthume.
Cependant, le Premier ministre est autorisé, par délégation du Grand Maître, à nommer ou à promouvoir les personnes blessées ou tuées dans l'accomplissement de leur devoir qui sont jugées dignes de recevoir cette distinction.

Cette décoration peut aussi être remise à titre collectif à des villes, des régiments, des écoles militaires ou civiles ou encore à des collectivités. Elle a ainsi été décernée à la Croix-Rouge Française (1946), au Réseau "Résistance PTT" (1946), à l'Abbaye de Notre-Dame-des-Dombes (1948) et à la SNCF (1949).

Avis

  • Historique clair, facile et très complet. Suffit amplement pour un début de recherches approfondies

    07 mars 2012

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis