L'émancipation Des Femmes : Les Dates Clés

L'émancipation des femmes : les dates clés

Disposer librement de son salaire, voter et pouvoir être élue... Pour les femmes, ces droits ne vont pas de soi et n'ont été accordés, même en France, qu'au cours du XXe siècle. A l'occasion de la Journée de la femme, nous vous proposons de retracer l'histoire de l'émancipation des femmes en France en quelques dates clés.

Le droit à l'éducation

Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, l'émancipation des femmes s'exprime dans le domaine de l'éducation et dans le monde du travail, voire dans les plus hautes sphères de la recherche scientifique !

1861 : Julie-Victoire Daubié est la première femme française à décrocher le baccalauréat
1874 : la syndicaliste Joséphine Andrée fonde le Syndicat féminin de la couture, premier syndicat féminin.
1875 : Madeleine Brès est la première femme à obtenir le diplôme de docteur en médecine.
1880 : la Sorbonne s'ouvre aux jeunes filles. La loi Sée institue un enseignement secondaire féminin d'Etat.
1900 : les femmes peuvent plaider comme avocates.
1903 : Marie Curie reçoit le prix Nobel de physique pour la découverte de la radioactivité ; il s'agit du premier prix Nobel décerné à une femme, alors que le prix a été créé seulement trois ans plus tôt.

Plus de libertés pour les femmes mariées

A partir du XXe siècle, l'émancipation des femmes se traduit par de nouveaux droits et de nouvelles libertés, en particulier pour les femmes mariées.

1907 : la loi accorde aux femmes mariées la libre disposition de leur salaire.
1920 : les femmes mariées peuvent adhérer à un syndicat sans l'autorisation de leur mari.
1938 : l'article 213 du Code civil de 1804 est réformé : l'incapacité juridique des femmes est supprimée et, désormais, elles ne doivent plus obéissance à leur époux.
1965 : les femmes peuvent exercer une profession et gérer leurs biens propres sans autorisation maritale.

Des droits politiques

En France, la première action des suffragettes, inspirée par le mouvement britannique, a eu lieu lors des élections municipales de 1908. Mais il a fallu attendre encore plus de 30 ans pour que les Françaises obtiennent le droit de vote...

Voici les grandes dates de l'émancipation des femmes sur le plan politique :
1943 : Dans la France Libre, Marthe Simard et Lucie Aubrac sont nommées membres de l'Assemblée consultative provisoire. C'est la première fois que des femmes siègent dans une assemblée parlementaire française.
1944 : l'ordonnance du 21 avril accorde le droit de vote et d'éligibilité aux femmes
20 avril 1945 : les Françaises exercent pour la première fois leur droit de vote
1946 : le principe d'égalité entre hommes et femmes dans tous les domaines est inscrit dans le préambule de la Constitution
1947 : Germaine Poinso-Chapuis (MRP) devient la première femme ministre de plein exercice (ministre de la Santé publique et de la Famille)
1989 : la socialiste Catherine Trautmann est la première femme à être élue maire d'une ville de plus de 100.000 habitants, à savoir la ville de Strasbourg.
1991 : la socialiste Edith Cresson est la première femme à être nommée Premier ministre ; elle est la seule à avoir occupé ce poste à ce jour.
1999 : les articles 3 et 4 de la Constitution sont modifiés pour introduire l'égal accès aux mandats électoraux et aux fonctions électives.

Le saviez-vous ?

Le principe de l'égalité de rémunération entre les femmes et les hommes est inscrit dans la loi française depuis 1972.

Pourtant, les inégalités salariales restent aujourd'hui encore l'exemple le plus flagrant des différences de traitement entre les deux sexes.

Bien que ce soit un autre symbole de l'émancipation des femmes, l'élection de Laurence Parisot à la tête du patronat français (le Medef) en 2005 n'a pas remédié à cette injustice...

Plus d'information :

Tag : émancipation des femmes, dates émancipation des femmes, émancipation femmes chronologie, émancipation femme dates, droit de vote femmes, émancipation des femmes histoire , France, droit de vote, française, constitution, syndicat, MRP, 1947, 1946, 1945, 20 avril, 21 avril, ordonnance, 1944, assemblée parlementaire, Assemblée consultative provisoire, 1989, Catherine Trautmann, 2005, medef, français, patronat, Laurence Parisot, inégalités, 1972, 1999, Premier ministre, Edith Cresson, 1991, Strasbourg, maire, Lucie Aubrac, 1943, Code civil de 1804, enseignement secondaire, Sée, Sorbonne, médecine, 1875, couture, Joséphine, 1874, baccalauréat, première femme française, Julie-Victoire Daubié, recherche scientifique, 1903, Marie Curie, 1908, élections municipales, britannique,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis