Photos HDR
 

L'epiphanie : Les Origines De La Fête Des Rois

L'Epiphanie : les origines de la Fête des Rois

L'Epiphanie, qui est célébrée le 6 janvier dans le calendrier chrétien, est le jour où l’on "tire les rois" en partageant la traditionnelle galette des rois en famille. Cette coutume largement suivie célèbre, dans la tradition catholique, la présentation de l’Enfant Jésus aux trois Rois mages.

Présentation

L'Epiphanie est une fête chrétienne dont le nom signifie "manifestation" ou "apparition".
Célébrée le 6 janvier, elle commémore la présentation de Jésus aux trois Rois mages : Balthazar, Melchior et Gaspard.
Cette fête, qui revêt une signification symbolique différente selon les confessions, est d’ailleurs associée à la tradition de "tirer les rois".

Signification symbolique de l’Epiphanie

Pour l'Église catholique romaine, l’Epiphanie célèbre la visite des mages venus apporter des présents à l'Enfant Jésus.
Dans certains pays, la célébration liturgique de cette fête est reportée le dimanche suivant le 6 janvier pour permettre aux gens de se rendre à la messe.
En France, cette fête est ainsi célébrée le deuxième dimanche après Noël.

Dans l'Église orthodoxe, la fête commémore le baptême du Christ dans le Jourdain et la manifestation de la Divine Trinité (ce qui correspond au sens étymologique du mot "épiphanie").
La fête, aussi appelée Théophanie ("manifestation divine"), se prépare par un jeûne strict le 5 janvier.

Enfin, pour l'Église apostolique arménienne, le 6 janvier est l’une des fêtes les plus importantes car on y célèbre la Nativité, selon l'usage chrétien ancien et le calendrier justinien.

Origines de ces traditions

Au cours des quatre premiers siècles de l'histoire chrétienne, l'Église avait coutume de fêter le 6 janvier toutes les manifestations de Dieu sur la terre : la Nativité (c’est-à-dire l’actuelle fête de Noël), l'Adoration des mages, le baptême du Christ et les noces de Cana (où s’était accomplie la transformation miraculeuse de l'eau en vin).

Ces différents épisodes bibliques ont ensuite été commémorés par des fêtes différentes.
La date du 6 janvier a été choisie par l’Eglise catholique pour célébrer l'Adoration des mages et par l’Eglise orthodoxe pour commémorer le Baptême du Christ.
Seuls les chrétiens d’Arménie ont conservé une fête unique et célèbrent Noël le 6 janvier.

La Fête des Rois

Pour les catholiques, l’Épiphanie célèbre l'arrivée des Rois mages venus adorer l'Enfant Jésus, à savoir Melchior, Gaspar et Balthazar.
Selon la bible, ces trois rois venus d'Orient ont suivi l'étoile du berger jusqu'à Bethléem, en Galilée.
Le premier d’entre eux a offert de l'or, symbole de la royauté, le second de la myrrhe, symbole annonciateur de la souffrance rédemptrice de Jésus, et le dernier de l'encens, symbole de la divinité.

En France, la tradition veut que l’on "tire les rois", c’est-à-dire que l’on partage une galette pour désigner le roi de la journée : c’est le convive qui trouve la fève (réelle ou remplacée par une figurine) cachée dans la galette qui est couronné.

Les traditions liées à la galette des rois

La tradition de la Galette des rois remonterait, avant l’ère chrétienne, aux Saturnales de la Rome antique.
En France, on mange la Galette des rois à l'occasion de l’Epiphanie depuis le XIVème siècle.

La coutume veut que l'on partage la galette en autant de parts que de convives, plus une part appelée "part du pauvre".
Un usage moderne veut que la personne couronnée roi ou reine offre la prochaine galette.
S’il y a des enfants parmi les convives, le plus jeune doit se placer sous la table et décider au hasard du destinataire de chaque part.

Dans le sud de la France, le gâteau des rois n’est pas la galette à la frangipane mais la couronne des Rois, une brioche en forme de couronne garnie de fruits confits.

Plus d'information :

Tag : Epiphanie, épiphanie, fête des rois, galette des rois, rois mages

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis