Photos HDR
 

La Station Spatiale Internationale : Un Projet Sans Précédent

La station spatiale internationale : un projet sans précédent

La station spatiale internationale représente le plus ambitieux projet d'ingénierie jamais entrepris par l'humanité. Grâce à une coopération internationale sans précédent, l’ISS constitue d’ores et déjà un terrain d’expérimentation unique pour les sciences de la vie et de la matière et une plateforme d’observation de la Terre et de l’Univers.

Présentation

La station spatiale internationale, aussi désignée par le sigle ISS pour International Space Station, est une station spatiale qui se déplace en orbite autour de la Terre à une altitude d'environ 340 kilomètres et à une vitesse de 27.700 km/h.
Elle fait le tour de la Terre 15 fois par jour.

Pour réaliser ce projet d’une ampleur sans précédent, de nombreux pays ont réuni leurs compétences : les Etats-Unis, la Russie, le Canada, le Japon et 11 pays d'Europe membres de l’Agence spatiale européenne ou ESA (Belgique, Danemark, France, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Norvège, Espagne, Suède, Suisse et Royaume-Uni).

Ce projet international d’ingénierie a marqué une étape majeure de la conquête de l’espace et permet aujourd’hui de réaliser des expérimentations scientifiques dans l’espace.

Histoire d’un projet titanesque

La NASA a réfléchi à un projet de station spatiale en orbite dès le début des années 1960. Elle avait déjà prévu de nombreuses applications : laboratoires, observatoire astronomique, ateliers de montage, dépôts de pièces et matériel, station-service, base de transport et de relais.

En avril 1983, le Président Ronald Reagan demande à la NASA d’élaborer un projet de station spatiale. Le 25 janvier 1984, il annonce la décision d'entreprendre sa construction dans un cadre international. Le coût du projet est alors estimé à huit milliards de dollars.

Le 31 janvier 1985, l'Agence spatiale européenne s'associe à ce projet, bientôt suivie par le Canada et le Japon.
En 1993, les Etats-Unis invitent la Russie à se joindre à ce projet qui est entièrement révisé.

Le premier élément de la station spatiale internationale, le module Zarya a été mis en orbite par les Russes le 20 novembre 1998 au moyen d'une fusée Proton lancée depuis Baïkonour.
Depuis novembre 2000, deux ou trois astronautes occupent la station en permanence. Le calendrier de développement de l’ISS et de sa configuration finale est planifié pour 2010.
Plus de 40 vols seront nécessaires afin d’assembler la centaine d’éléments qui la composent.

Lorsqu'elle sera terminée, elle fera environ 415 tonnes, 108 mètres de longueur sur 74 mètres de large et offrira un volume habitable de plus de 1200 m³. Elle pourra accueillir sept astronautes en permanence et son énergie sera fournie par les plus grands Panneaux solaires jamais construits.

Les enjeux scientifiques

La station spatiale internationale est un terrain d’expérimentation unique pour les sciences de la vie et de la matière et la physique fondamentale.
Elle offre aux scientifiques et aux ingénieurs un accès permanent à un environnement en très faible pesanteur (alors que sur Terre l’état de micropesanteur ne peut être atteint que pendant quelques secondes).

L’ISS permet également d’établir une présence humaine permanente dans l’espace et d’acquérir des connaissances qui conduiront demain l’homme sur Mars et même au-delà.

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis