Le Diamant Hope : Histoire D'un Joyau Mythique

Le diamant Hope : histoire d'un joyau mythique

Le diamant Hope, qui porte le nom d’un de ses propriétaires, est le plus gros et le plus cher diamant bleu du monde. Nous vous proposons de découvrir l’histoire et les légendes qui entourent ce joyau extraordinaire.

Un diamant extraordinaire

Le diamant Hope est une pierre exceptionnelle à plus d’un titre. Non seulement il est le plus gros et le plus cher diamant bleu du monde, mais son histoire est, elle aussi, extraordinaire.

Ancien joyau de la Couronne de France, il a appartenu à Louis XIV sous le nom de diamant bleu de la Couronne, avant de devenir le trésor de la Smithsonian Institution de Washington.

Ce diamant, qui a traversé les siècles, a été retaillé trois fois au cours de son histoire tumultueuse. C’est aujourd’hui une pierre de 45,52 carats. Ce joyau inestimable est le deuxième objet d'art le plus visité dans le monde, juste après la Joconde exposée au Louvre à Paris.

L'histoire du diamant Hope

L’histoire mouvementée du diamant Hope est entourée de légendes et d’une part de mystère.
Cette pierre de plus de 100 carats à l'origine est issue d'une mine d'Inde.

Ce grand diamant bleu a été acheté par Louis XIV à Jean-Baptiste Tavernier, un aventurier qui l'avait rapporté d’Inde en 1668. Le Roi Soleil le fait retailler par Jean Pittan en 1672 : il passe alors de 112,5 carats à 67,5 carats. Par la suite, Louis XV l'inclut dans l’insigne de l’Ordre de la Toison d'or.

Ce joyau, alors connu comme "le diamant bleu de la Couronne" ou le "Bleu de France" est dérobé en 1792, pendant la Révolution Française. On perd sa trace jusqu’en 2007, date où François Farges prouve que le diamant Hope n’est autre que cette célèbre pierre retaillée après son vol.

En 1824, la pierre est vendue à Henri Philip Hope, un banquier de Londres qui lui donne son nouveau nom. Au cours du XXe siècle, la pierre passe entre les mains de plusieurs négociants ou joailliers : Adolf Weil (Londres), Simon Frankel (New York), Salomon Habib (Paris), C.H. Rosenau (Paris), Pierre Cartier, Evalyn Walsh McLean et Harry Winston.

Ce dernier en fait don à la Smithsonian Institution de Washington, en l'envoyant par la poste, dans une simple enveloppe kraft !

Une pierre entourée de légendes

Censé avoir été volé sur l'oeil d'une statue hindoue, le diamant Hope a la réputation de porter malheur à ceux et celles qui l’ont porté : une malédiction qui le rend encore plus fascinant…

On prétend notamment qu'il a été porté par la reine Marie-Antoinette et que plusieurs de ses propriétaires successifs ont connu une fin tout aussi tragique.

Même si ce ne sont que des légendes, ce joyau mérite le détour car il reste le plus gros diamant bleu jamais découvert à ce jour.

Le saviez-vous ? : cette pierre exceptionnelle a sans doute inspiré le "Cœur de l'océan" qui apparaît dans le film Titanic et qui ressemble beaucoup au diamant bleu de la Couronne…

Plus d'information :

Tag : diamant Hope, diamant hope, diamant, diamant bleu, diamant bleu de la couronne, plus gros diamant du monde, histoire diamant Hope, Louis XIV, Titanic , diamant, diamant Hope, légendes, carats, Paris, Smithsonian Institution, Washington, Louis XIV, Inde, Londres, 1824, Henri, Hope, banquier, joailliers, Simon, New York, Marie-Antoinette, salomon, hindoue, Farges, 2007, Révolution, France, Joconde, Louvre, Jean-Baptiste Tavernier, 1668, Le Roi Soleil, Jean, 1672, Louis XV, Toison d'Or, 1792, Titanic,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis

(c)