Art : 5 Choses à Savoir Sur Jean Tinguely

Art : 5 choses à savoir sur Jean Tinguely

L'artiste suisse Jean Tinguely est mondialement connu pour ses drôles de machines mobiles. Mais connaissez-vous bien l'univers et les oeuvres de ce sculpteur facétieux ? Voici 5 choses à savoir sur ses étonnantes créations.

1- Il était fasciné par le mouvement

Jean Tinguely (né le 22 mai 1925 à Fribourg et mort le 30 août 1991 à Berne) était à la fois sculpteur, peintre et dessinateur.

Le point commun à la plupart de ses oeuvres est le mouvement qui les anime, qu'il s'agisse de ses fontaines, ses machines ou ses fameuses Méta Matics...

L'artiste, qui décrivait ses sculptures comme "des machines folles qui ne servent à rien", avait aussi une véritable passion pour les sports mécaniques.

Cette fascination pour la mécanique explique sans doute en partie ses oeuvres en mouvement : peintures cinétiques, gigantesques machines bruyantes ou fontaines insolites...

Une publication partagée par @maple9212 le




2- Il a créé des machines à dessiner

Bien que Jean Tinguely soit aujourd'hui reconnu comme l'un des artistes les plus influents du 20e siècle, il a multiplié les pieds de nez au monde artistique.

Parmi ses célèbres machines, certaines sont ainsi des machines à dessiner appelées "Méta-Matics".

Avec ses Méta Matics, l'artiste automatise en quelque sorte le fait même de créer une œuvre d'art.

Pour utiliser ces étranges appareils à dessiner, il suffit de placer une feuille de papier, d'appuyer sur un bouton pour mettre en marche le mécanisme et de laisser le bras dessinateur travailler !

La plupart de ses Méta Matics (qui sont numérotées) sont conservées au Musée Tinguely de Bâle en Suisse, mais l'on peut voir la Méta-matic n°1 au centre Pompidou à Paris.

C'est aussi à Paris que l'artiste a connu son premier triomphe public lors de la Biennale de Paris en 1959, en faisant une démonstration devant le public de ses machines à dessiner au musée d'art moderne de la ville de Paris !

Avec ces drôles d'inventions, l'artiste interroge le rapport classique entre celui qui crée, l'œuvre créée et ceux qui la contemplent.

Une publication partagée par @xavierb750 le




3- Il utilisait des matériaux de récupération

Peut-être Jean Tinguely était-il écolo avant l'heure ... Il avait en tout cas un sens très créatif de la récupération et du recyclage !

En construisant ses machines avec des objets de récupération, de vieilles roues de bicyclette et de la ferraille rouillée, il remet en question l'académisme de l'art.

Non seulement ses œuvres ne sont pas neuves, mais elles sont aussi loin d'être parfaites avec leurs mécanismes saccadés et leur fonctionnement plutôt désordonné...

Malgré la nationalité de l'artiste, les machines de Tinguely sont loin d'avoir la régularité et de la précision de l'horlogerie suisse.

Une publication partagée par Micol (@vmicol) le




4- Il a travaillé avec son épouse Niki de Saint Phalle

Couple à la ville et dans l'atelier, Jean Tinguely et Niki de Saint Phalle ont commencé à travailler ensemble avant même d'être en couple.

À Paris, leurs deux noms sont notamment associés à la fontaine Stravinsky où les machines du sculpteur viennent mettre en mouvement les animaux et les objets fantasques et colorés de sa compagne.




Cette fontaine bien connue des Parisiens et des touristes n'est que l'une des nombreuses réalisations communes de ce couple d'artistes.

Ils ont aussi créé ensemble des parcs de sculptures tels que le fameux Jardin des tarots situé en Toscane.

À la mort de Jean, en 1991, Niki ne ménagea pas ses efforts pour assurer la pérennité de son œuvre.

C'est grâce à elle que le Musée Jean Tinguely a vu le jour à Bâle et que l'Espace Jean Tinguely - Niki de Saint Phalle a été créé à Fribourg (la ville natale du sculpteur).

5- On peut voir l'une de ses sculptures géantes à Zurich

Bien que le plus important musée consacré à l'artiste se trouve à Bâle, c'est à Zurich qu'il faut aller pour voir Euréka (ou Heureka), l'une des plus impressionnantes machines de Jean Tinguely.

Le sculpteur a conçu cette énorme machine de 8 mètres de hauteur pendant l'hiver 1963-1964 pour l'exposition nationale suisse de 1964 à Lausanne.

C'est d'ailleurs cette sculpture peinte tout en noir qui l'a fait connaître dans son propre pays.

Elle se trouve aujourd'hui dans le parc Zürichhorn à Zurich où elle a été placée après l'exposition.




Plus d'information :

Visitez le site : https://www.tinguely.ch/fr.html

Tag : Jean Tinguely, jean tinguely, jean tinguely biographie, jean tinguely machines, jean tinguely machine, jean tinguely oeuvres, jean tinguely meta matic, jean tinguely et niki de saint phalle



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis