Alexander Calder Ou L'art En Mouvement

Alexander Calder ou l'art en mouvement

L'artiste américain Alexander Calder est resté célèbre pour ses mobiles colorés qui s’animent au moindre courant d'air. Partisan d'une sculpture en mouvement, il est l’auteur de plusieurs installations de grande envergure qu’il réalisa notamment dans son atelier de Saché en Indre-et-Loire.

Biographie d'Alexander Calder

Le sculpteur américain Alexander Calder (1898-1976) est né à Lawnton près de Philadelphie dans une famille d’artistes. Son père, Alexander Stirling Calder, était un sculpteur de formation classique et sa mère, Nanette Lederer Calder, était peintre. Ses parents l'ont tout naturellement incité à créer dès son enfance.

Son incroyable créativité a ensuite été stimulée par une double formation d’ingénieur et d’artiste au Stevens Institute of Technology et à l'Art Students League de New York.

En 1924, Calder travaille comme illustrateur pour la National Police Gazette, sous le pseudonyme de "Sandy Calder". En 1925, il se découvre une passion pour le thème du cirque en réalisant l'illustration des spectacles du cirque "Ringling Bros. and Barnum & Bailey Circus". Cette expérience le conduira à créer le célèbre Cirque de Calder.

En 1927, il s'installe en France et rencontre les représentants de l'avant-garde artistique parisienne comme Joan Miró, Jean Cocteau, Man Ray, Robert Desnos, Fernand Léger, Le Corbusier, Theo van Doesburg et Piet Mondrian.

Sa rencontre avec Piet Mondrian en 1930 marque un tournant décisif : Calder se convertit à l’abstraction géométrique. Il rejoint dès 1931 le groupe "Abstraction-Création" (qui réunit Piet Mondrian, Hans Arp, Robert Delaunay et Jean Hélion) et commence à construire des mobiles.

Dès lors, son œuvre acquiert une reconnaissance internationale. En 1952, il obtient le grand prix de la Biennale de Venise. En 1958, il réalise un impressionnant mobile en acier noir de dix mètres de haut pour le siège parisien de l'UNESCO.

En 1962, il s'installe dans un nouvel atelier à Saché en Indre-et-Loire pour y développer des projets de grande taille. C’est là que l’artiste a vécu et travaillé jusqu’à sa mort survenue à New York en 1976.

Le Cirque de Calder

Le Cirque de Calder est une création et une performance artistique restée célèbre.
Depuis les années 1970, il est conservé au Whitney Museum de New York, en raison de la fragilité des éléments qui le composent : 200 pièces, dont 69 figures et animaux, 90 accessoires et 34 instruments de musique, disques de phonographe et accessoires de bruitage.

Comme on peut le voir dans un film de Jean Painlevé, ce Cirque a donné lieu à de véritables spectacles, dans lesquels Alexander Calder jouait le rôle de maître de cérémonie, de chef de piste et de marionnettiste.

Il actionnait manuellement les personnages de fil de fer (des trapézistes, une danseuse du ventre, des jongleurs, des chiens savants, un avaleur de sabre) et proposait une véritable performance accompagnée de musique et d'effets sonores.

Les mobiles de Calder

Alexander Calder a inventé une nouvelle forme d’abstraction où le mouvement est un matériau à part entière. Il a d’abord réalisé des sculptures linéaires en fil de fer, véritables "dessins dans l’espace" qui restituent la vie et le mouvement des modèles.

A partir de 1930, il commence à construire des sculptures composées d'éléments mobiles animés par les mouvements de l'air, par un moteur électrique ou par une manivelle. C’est en 1932 qu’il expose pour la première fois trente de ces sculptures. Marcel Duchamp les qualifie alors de mobiles.

Sous l’influence de son ami le compositeur Edgar Varèse, Calder imagine aussi des sculptures sonores, musicales, fondées sur les percussions.

A noter : le 22 juillet 2011, Google célèbre le 113e anniversaire de la naissance d’Alexander Calder avec un Doodle mobile qui s'anime.

L'atelier de Calder à Saché

Alexander Calder s’est rendu pour la première fois à Saché (au sud de Tours) en 1953. En 1962, il y fait construire un atelier qu’il dessine et conçoit avec les artisans locaux.

L’artiste a souhaité que son atelier ne devienne pas un musée mais reste un lieu de création. Depuis 1988, l’atelier et la maison attenante accueillent des artistes en résidence.

Calder a également fait don à la commune de Saché d’un mobile installé sur la place principale du village, face à l’église (voir le site de la commune, ci-dessous).

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.sache.fr/

Tag : Alexander Calder, Alexander Calder biographie, Calder, Calder biographie, cirque de Calder, Calder mobile, mobiles Calder, atelier de Calder, Saché, Doodle Calder



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis