Street Art - Arrestation De Banksy : Info Ou Intox ?!

Street Art - Arrestation de Banksy : Info ou Intox ?!

Le brillantissime graffeur fantôme, peintre clandestin, et vidéaste pirate anglais connu sous le pseudonyme Banksy n’a pas été arrêté dans son atelier londonien par une brigade spéciale d’intervention anti-graffiti, comme annoncé dans un faux communiqué de presse PRLog publié sur internet, le 22 février dernier.

La rumeur …


Copyrights image : Banksy

Intox n°1 :
Un raid aurait eu lieu le 22 février dans l’atelier de Banksy, basé à Londres.

Intox n°2 :
Un communiqué de presse confirme l’arrestation de l’artiste par le Chef de Police Wayne Leppard.

Intox n°3 :
Jo Brooks, attaché de presse de la BBC, aurait lui-même confirmé l’information

Intox n°4 :
Pest Control, le site internet activiste agissant au nom de Banksy aurait reconnu l’arrestation.

Intox n°5 :
Une brigade anti-graffitis aurait pris en filature plusieurs groupes soupçonnés d’être liés à l’organisation du célèbre graffeur, au visage inconnu. Ces groupes suivis depuis un an par des agents spéciaux. Motif : vandalisme.

Intox n°6 :
Des billets représentant des milliers de livre sterling en fausse monnaie auraient été retrouvés dans l’atelier de l’artiste où cinq personnes auraient été interpellées. La police aurait également trouvé sur place les preuves de futurs projets liés à des intentions de vandalisme.

Intox n°7 :
La véritable identité de Banksy aurait été révélée par la police. Il s’agirait d’un certain Paul William Horner, originaire de Bristol. Il serait âgé de 39 ans.

Intox n°8 :
Les charges retenues contre Banksy seraient les suivantes :

- Vandalisme
- Conspiration
- Raquette

Intox n°9 :
D’autres arrestations pourraient avoir lieu.

Une information réfutée par la police et la presse internationale


Copyrights image : Banksy - Kissing Coppers

« Banksy est une force de la nature. Le sous-estimer est une erreur », écrivait ce week-end le Huffington Post, suite à la fausse rumeur qui agitait le web, les rues de Londres et le monde de l’art contemporain après l’annonce de son arrestation pour vandalisme, raquette, conspiration et contrefaçon.

BBC news, CNN, Huffigton Post, 20 minutes… Parmi les medias les plus informés, le Business insider a été le premier journal à infirmer les faits, après avoir contacté The Metropolitan Police of London réfutant catégoriquement la fausse nouvelle.

CNN et BBC ont également déclaré l’information "incorrecte", l’arrestation de l’artiste pirate n’ayant fait l’objet d’aucune annonce officielle. L’identification du chef de police de Londres serait, par ailleurs, tout aussi bancale.

Déclaré inconsistant, le faux communiqué de presse avait été retiré de la toile rapidement, mais le document aurait toutefois été conservé en mémoire cash de Google. L’adresse du contact mail figurant sur la déclaration d'arrestation correspondait, en fait, au nom de domaine d’un site humoristique.

Mais qui est Banksy ?

Paul William Horner, Robin ou Robert Banks, né en 1974 ou 1978, de père ingénieur, les supposées biographies théoriques de Banksy avant son apparition dans le monde du street art sont nombreuses: ancien apprenti boucher, peintre en bâtiment, possible décorateur (de part sa maitrise des dessins en trompe l’œil), les experts ne parviennent en fait à s’accorder que sur la ville d’origine de l’artiste, Bristol (UK), où sont apparus ses premiers tags au pochoir.


Copyrights image : Banksy - (En avril 2008, il provoque les autorités en réalisant une énorme fresque sous une caméra de surveillance de la CCTV).

Insolence, dérision, humour anarchique, chez Banksy, la poésie s’oppose à la violence politique et la colère s’exprime grâce à de percutants slogans protestataires.

Banksy n’a peur de rien. Taggueur pirate du mur construit entre Bethlehem et la Cisjordanie par Israël en 2005, l’artiste réalise, la même année, l’exploit d’accrocher quatre faux classiques, bien exécutés, dans différents musées New Yorkais tels que le Musée de Brooklyn, le Metropolitan, le Museum of Modern Art ou encore le Museum d’Histoire naturelle.

En 2006, l’artiste profite d'une exposition à Los Angeles pour installer un mannequin vêtu du costume orange des prisonniers de Guantanamo dans le parc de Dysneyland pendant plus de 90 minutes.



La rue : son terrain de jeu !


Copyrights image : Banksy - Emeutier au bouquet de fleurs (achetée 150 livres en 2004, vendu 150.000 livres).

« À eux d’aller peindre où personne n’ose aller, de détourner les interdits, d’initier de nouvelles manières de vivre, d’inventer des formes d’art insolent, ou poétique, utilisant la ville comme support, matière première, lieu d’exposition. » (Source : Le Monde.fr)

C’est dans la rue que les coups de gueule de l’artiste s’imposent en œuvres magistrales de l’art vandale. Pour Banksy, le bitume est une immense galerie. Un terrain de jeu régalien pour la pratique de l’art éphémère.

Dix ans de caricatures, inspirées du graffeur français Bleck le rat, comptant parmi les premiers activistes du Street Art à Paris. Dans les années 40, George Dubuffet défendait déjà cette « Cette forme rageuse d’expression contestataire ».


Copyrights image : Banksy

Estimation


Copyrights image : Banksy

"En 2005, ces œuvres étaient estimées à100 dollars. Aujourd’hui, introduites sur le second marché par Sotheby’s, leurs prix explosent. Des amateurs fortunés veulent l’insolence de Banksy sur leurs murs. Ainsi la sérigraphie de l’émeutier au bouquet de fleurs, achetée 150 livres en 2004, s’est vendue 150.000 livres. Le Lénine sur roue, 48000 livres. Les deux bobbies rivés à leur jumelles 96.000 livres. Brad Pitt et Angelina Jolie ont acquis plusieurs de ses toiles 200.000 livres chacune. En avril 2007, un acheteur inconnu a acheté 288000 livres la peinture sur acier « Space girl and bird » reproduite sur le dernier C.D du groupe rock Blur – elle était estimée 10.000 livres."

(Source : http://fredericjoignot.blog.lemonde.fr)


Copyrights image : Banksy

Informations pratiques


Ci-dessus : Oeuvre au pochoir signé Banksy (illégalement transférée de Londres en Floride la semaine dernière).

Les deux galeries légendaires à exposer les œuvres de l’artiste sont :

La Galerie Andipa (Londres):
162 Walton St, London, Greater London SW3 2JL, Royaume-Uni
http://www.andipa.com/

Galerie Lazarides: London's Soho, Fitzrovia, Newcastle et internet
http://www.lazinc.com

Les performances fantômes de Banksy sont visibles sur YouTube.

A lire : «Existenticilism », Auteur : Robin Banksy
En vente sur http://www.amazon.co.uk
Prix : £29.90
(Livres en stock)


Copyrights image : Banksy


Copyrights image : Banksy

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.banksy.co.uk/

Tag : Banksy, street art, tag, graffiti, art contemporain



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis