Le Musée Masséna : Un Joyau D'architecture Et D'histoire à Nice

Le Musée Masséna : un joyau d'architecture et d'histoire à NiceImage ©Miniwark

Le Musée Masséna situé dans une magnifique villa Belle Époque sur la Promenade des Anglais est sans conteste l’un des plus beaux musées municipaux de Nice. Nous vous proposons de découvrir ce joyau du patrimoine niçois, qui fête ses 100 ans en 2021.

Un musée centenaire

C’est en 1919, que le fils de Victor Masséna, André Masséna, a cédé la propriété d’une magnifique villa Belle Époque à la Ville de Nice avec pour condition qu’un musée y soit aménagé et que le jardin soit ouvert au public.

Le Musée Masséna est inauguré en grande pompe le 28 janvier 1921 par le maire de Nice, Honoré Sauvan.

Cent ans plus tard, ces lieux sont toujours un musée d'histoire locale qui s’attache à faire revivre la Belle Époque à Nice par la diversité de ses expositions temporaires et la richesse de ses collections (allant de la Révolution aux Années folles).

Un cadre somptueux

En plus de faire connaître l’histoire de Nice et de la Côte d’Azur, le Musée Masséna mérite à lui seul une visite pour son cadre et ses jardins somptueux.

Ce musée municipal a en effet le privilège d’être installé sur la Promenade des Anglais dans l’une des dernières villas de prestige de la ville.

Cette villa Belle Époque est indissociablement liée au maréchal d’Empire André Masséna, et a été construite par son petit-fils Victor Masséna, prince d’Essling, à la fin du XIXème siècle.

En 1898, Victor Masséna s’inspire de la villa Rothschild à Cannes pour faire construire cette villa en bord de mer par les architectes Hans-Georg Tersling et Aaron Messiah.

Ces derniers s’inspirent aussi des grandes villas de style néo-classique italien et du style Empire, hommage évident à Napoléon Ier, auquel la famille Masséna doit ses titres.

Les façades et les toitures de la villa sont inscrites au titre des monuments historiques depuis 1975. Ce joyau d’architecture a fait l’objet d’une vaste campagne de rénovation, menée par la Ville de Nice entre 1999 et 2008.

Les jardins, dessinés par le paysagiste et botaniste Édouard André, ainsi que la cour d'honneur ont été restaurés entre 2006 et 2007. Ce jardin attenant au célèbre Negresco abrite aujourd’hui le mémorial des victimes du 14 juillet 2016.

Un musée d’histoire locale

Au travers de ses collections, le Musée Masséna retrace l’art et l’histoire de la Riviera, depuis le rattachement de Nice à la France jusqu’à la fin de la Belle Epoque.

Ses collections allient les arts graphiques, le mobilier et les objets de cette période. On peut notamment y admirer le masque mortuaire de Napoléon réalisé par le Docteur Arnolt, le diadème de Joséphine en nacre, or, perles et pierres de couleur offert par Murat à l’Impératrice et le livre écrit par le Préfet Liegeard.

Le rez-de-chaussée de la Villa est en lui-même une reconstitution d’époque grâce à son somptueux décor intérieur créé par les architectes Hans-Georg Tersling et Aaron Messiah, et au mobilier et objets d’art du Premier Empire qui garnissent les salons.

Depuis son ouverture, il y a tout juste cent ans cette année, le Musée Masséna présente des expositions temporaires consacrées à l’histoire de la Côte d'Azur par exemple :
Garibaldi (1932), Bonaparte (1938), Les Anglais sur la Riviera (1934), Cézanne (1953), Carnaval. Cent ans d’un bouffon (1984), Le monde d’Anne Franck (1992), Marie Bashkirtseff (1995), Nice, Matisse (2013), La Promenade ou l’invention d’une ville (2015), Jean Gilletta (2017), Jazzin’Nice. 70 ans d’amour du jazz (2018), Nice. Cinémapolis (2019).

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.nice.fr/fr/culture/musees-et-galeries/musee-massena-le-musee

Tag : Musée Masséna, musée masséna, musée masséna nice, musée masséna à nice, musee massena, musee massena nice, 100 ans du musée masséna, musée masséna nice exposition , Nice, musée Masséna, villa, Belle Époque, Victor Masséna, Anglais, histoire, Hans-Georg Tersling, Riviera, architecture, André Masséna, jardin, préfet, Premier Empire, Côte d'Azur, Garibaldi, 1932, Impératrice, couleur, nacre, Joséphine, diadème, Docteur, arts graphiques, France, histoire locale, Bonaparte, 1938, 1934, Jazz, 2017, Jean, 2015, 2013, 1995, Marie Bashkirtseff, 1992, Anne Franck, 1984, bouffon, Carnaval, 1953, Cézanne, 2018, 2016, 14 juillet, Mer, Cannes, Rothschild, 1898,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis