Le Roman Sentimental : Un Genre Populaire

Le roman sentimental : un genre populaire

Ringard, le roman sentimental ? Pas tant que ça, si l’on en croit les millions d’exemplaires qui s’en vendent chaque année… Même si ce genre est critiqué et méprisé, l’engouement du public pour les romans d'amour ne se dément pas.

Populaire dans tous les sens du terme

Le roman sentimental ou "roman à l'eau de rose" fait partie, au même titre que les romans policiers et les romans fantastiques, de la littérature de gare. Mais, même parmi ces romans populaires, les romans d’amour occupent une place particulière : ils sont à la fois les plus lus et les plus méprisés par la critique…

Même si peu de gens l’avouent, ces romances plaisent à beaucoup de lectrices, aux salariées autant qu’aux femmes au foyer. Et même à quelques lecteurs…

Les ventes annuelles des principaux éditeurs sont impressionnantes : 8 millions d’exemplaires pour Harlequin, 1 million pour J'ai Lu Pour Elle et plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires pour des éditeurs plus petits. Cela représente près de 10 millions de romans vendus chaque année !

Vendeur de rêve

L’éditeur canadien Harlequin a fait du roman sentimental sa marque de fabrique. Ses romans sont très codifiés et présentent toujours la même structure de récit, avec une histoire d’amour contrariée et un happy end…

En d’autres termes, un roman Harlequin est un conte de fée avec une fin heureuse. Même si les lecteurs ne sont pas dupes, ils y cherchent une échappatoire et un moment de détente. Et pourquoi pas ?

Cet éditeur compte 1300 auteurs et a vendu 6,7 milliards de livres depuis sa création en 1949. Au fil du temps, il a adapté ses romans d’amour à l’évolution de la société pour ne pas proposer d’histoires désuètes.

Phénomène planétaire

Serions-nous tous d’incorrigibles romantiques ? Sans doute, car le succès du roman sentimental a traversé les époques et les frontières.

Ce phénomène n’est pas nouveau puisque Orgueil et Préjugés de Jane Austen (publié en 1813 !) est une référence pour tous les adeptes du genre. En France, au XIXe siècle, le roman Au bonheur des Dames d’Emile Zola, qui est aujourd’hui un classique, a été publié comme une bluette.

Depuis le genre s’est renouvelé. Le Journal de Bridget Jones d’Helen Fielding paru en 1996 a donné naissance à un nouveau sous-genre : la chick lit ou littérature pour nanas.

De plus, si certains éditeurs affichent clairement la couleur, d’autres publient des histoires d’amour sous l’étiquette littérature générale. Les romans de Marc Lévy ou Guillaume Musso pour ne pas les citer…

L’engouement pour les romances est un phénomène intemporel et planétaire. Certains auteurs comme Barbara Cartland, Daniel Steel ou Nora Roberts sont devenus mondialement célèbres grâce à ce type de romans. Barbara Cartland a écrit plus de 750 titres et en a vendu plus d’un milliard d’exemplaires dans 36 langues !

D’après les ventes, les Américains et les Japonais seraient les champions du romantisme. Ne leur jetons pas la pierre… En effet, qui n’a jamais vu Angélique marquise des anges ou Les oiseaux se cachent pour mourir, deux adaptations de romans sentimentaux ?

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.harlequin.fr/

Tag : roman sentimental, roman d'amour, roman à l'eau de rose, Harlequin, collection Harlequin, littérature de gare, Barbara Cartland



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis