Nice, Exposition : ... Car Je Suis Malade D’amour ...

Nice,  Exposition  : ... car je suis malade d’amour ...

Entre feu Francis Bacon et Edward Hopper, il y a Axel Palahvi. L’artiste s’apprête à présenter quinze de ses dernières œuvres à la Galerie de la Marine dans le cadre de l’exposition –car je suis malade d’amour- mettant en scène son épouse et muse, l’artiste Florence Obrecht. Axel Pahlavi est né en 1975 à Téhéran (Iran). Il vit et travaille à Berlin (Allemagne) après un temps de résidence aux ateliers Spada à Nice. Pour information, l’artiste dément la rumeur qui en fait le petit-fils du dernier Shah d'Iran.

Le pitch

Florence la muse, l'inspiratrice, la confidente, est mise en scène autour des thèmes habituellement convoqués par l'artiste, la dualité de la vie et de la mort, la souffrance, l'attente, les héros.



Axel Pahlavi construit et déconstruit la représentation de la chair dans une peinture très incarnée.Et qu’est-ce que la peinture sinon une affaire d’incarnation ? Avec sa volonté de traiter des images résolument nouvelles, il utilise des systèmes de peinture narrative très différents qu’il amalgame.

Ces dernières années, Axel Pahlavi a peint d'un geste tendu et précis afin d'apporter une grille de lecture, permettant au spectateur d'intégrer le récit. Il explique être rentré dans le récit en attaquant la toile. En prenant à bras le corps la peinture et mettant à mal le corps, le récit prenait forme.

Introversion et décalage



« Axel Pahlavi brave les interdits et le «bon goût». Sa palette de couleurs associe des teintes proscrites par convention tout en parvenant à les faire tenir dans un équilibre précaire. A l'image des individus qu'il peint, sa peinture exprime la démesure. », écrit la journaliste Aurélie Romanacce.

Révélateur de la profondeur de l’être, de la solitude des âmes et champion toutes catégories de l’introspection, le peintre s’inspire autant de situations réelles ou décalées, que d’anciennes peintures religieuses, mystiques, ou de personnages de science-fiction, pour réaliser l’ensemble de son Œuvre.

Nouvelles images, sens du détail, mondes underground, Axel Pahlavi dévoilent les âmes, leur opacité, leurs blessures aussi bien que leur mysticisme… parfois résiduel.

Un mysticisme à fleur de peau



« Il est évident que je suis un disciple fasciné de Jésus de Nazareth », confie l’artiste. « J’aime aller vers l’amour, mais également laisser place à la distance pour les gens qui veulent respirer. »

Empreint de la mort de son frère, marqué d’une foi sensuelle, le travail de l’auteur possède un indéniable côté charnel. L’idée de mort colle aux peintures du personnage. Je voulais peindre Dieu, mais je préfère peindre son fils », avoue-t-il.

Côté créativité, l'artiste ne s'impose aucune limite.

De son travail Axel Pahlavi raconte : « J'ai l'impression qu'on est en train de sortir d'une prison esthétique qui est quasiment devenu une idéologie. Paradoxalement, par le côté magique de l'illusion, on est en train de rejoindre des choses vraies de notre corps et de notre histoire, qui sont encore à peine explorées. Je crois que nous vivons dans une société qui se trouve dans une grande phase de doute, de doute total »

Informations Pratiques

Programmation :

car je suis malade d’amour - Axel Pahlavi

Du 2 mars au 2 juin 2013




Le vernissage de l’exposition de l’artiste Axel Palhavi aura lieu le vendredi 1er mars 2013 à 19 heures en présence de l’artiste, de Muriel Marland-Militello, Adjointe déléguée au Rayonnement Culturel, aux Affaires Européennes et à l’Organisation des Jeux de la Francophonie et de Maître Gérard Baudoux, Conseiller Municipal délégué à l’Art Moderne et à l’Art Contemporain.
Galerie de Marine
La galerie de la Marine propose un programme d'expositions axé sur les champs de l'art contemporain, au travers d'invitations à de jeunes artistes émergents sur la scène nationale et internationale de l'art et ayant un lien avec Nice.

59, Quai des Etats-Unis 06364 Nice cedex 4
Tél : (+33) 04 93 91 92 90

Entrée libre
Ouvert tous les jours de 10h à 18h sauf le lundi et certains jours fériés

Contact: [email protected]

Plus d'information :

Visitez le site : http://nice.fr/Culture/Musees-et-expositions/Galerie-de-la-Marine

Tag : Axel Palahvi, son épouse et muse, l’artiste Florence Obrecht, galerie de la marine, photographie, peinture, art contemporain



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis