Interview D'isabelle Adjani Pour Le Film Raiponce

Interview d'Isabelle Adjani pour le film Raiponce

Dans « Raiponce », le dernier film de Disney, Isabelle Adjani ne prête pas sa voix à l’héroïne à la longue chevelure, mais à sa rivale, la fantastique méchante Mère Gothel. Récemment, à Paris, l’actrice française a accepté d’évoquer ce travail, un exercice complètement nouveau pour elle.

Quels sont les dessins animés qui ont marqué votre enfance ?

Petite, j’ai beaucoup aimé « La petite sirène ». Et surtout « Blanche neige » bien sûr. J’avais 7 ans quand il est sorti et je me souviens que c’était le premier film que j’ai vu au cinéma. Mon petit frère était debout sur le siège et il encourageait les nains ! Nous étions dans un cinéma de la place de Clichy.

C’est la première fois que vous prêtez votre voix à un personnage de dessins animés...

Oui, vous savez, les acteurs font souvent ça pour leurs enfants. On a envie de leur faire plaisir. Mon fils me l’avait réclamé plusieurs fois, alors j’ai accepté lorsque cela m’a été proposé par Disney.

L’exercice s’est-il révélé difficile ?

J’ai essayé de donner au personnage une amplitude vocale, avec une grosse modulation. J’avais un coach formidable, qui m’a beaucoup aidé. Le contrat était de se tenir au plus prêt de la musique, et de la voix originale, en être proche dans les intentions.

On ne reconnaît pas facilement votre voix...

Je n’ai pas cherché à ce qu’on reconnaisse ma voix, j’ai voulu la changer pour apporter une fantaisie, une drôlerie au personnage, qui devient ainsi une sorte de Castafiore qui est capable de péter les plombs à tout moment, mais qui est aussi adorable par ailleurs. Avec Romain (Duris, qui prête à sa voix Flynn Rider, ndlr), je pense qu’on y est allé à l’instinct.

En même temps, vous n’étiez que rarement ensemble dans les studios pour enregistrer...

Oui, c’est vrai, nous ne sommes vus qu’au making-of. Mais je n’en ai pas ressenti de frustration. J’ai eu la chance d’enregistrer la dernière et j’ai eu le plaisir de découvrir le travail, de Romain et de Maeva (Meline, la voix de Raiponce, ndlr). Ainsi, je ne me sentais pas seule. La voix de Maeva, très entraînante, adorable, et très habitée, m’a épatée, elle m’a permis de trouver plus facilement mon personnage.

Que pensez-vous de l’évolution des personnages de Disney et croyez-vous encore au prince charmant ?

Les personnages se modernisent. Quant au prince charmant, je laisse aux petites filles le temps de voir qu’il ne doit pas être leur avenir à tout prix. La notion du prince qui vous révèle, pour moi, c’est dépassé !

Votre personnage recherche la jeunesse éternelle. Est-ce le lot de toutes actrices, le vôtre aussi ?

Non, franchement, c’est une coïncidence avec le script. Mais c’est le rêve de toute l’humanité, alors c’est toujours plaisant de jouer ça.

C’est encore un rôle de méchante...

Oui, cela prouve que je suis une très bonne actrice car en réalité je suis très gentille...
Propos recueillis par E. G.

Plus d'information :

Tag : interview isabelle adjani, raiponce le film, film disney rainponce



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis