Virginie Broquet, Reine Du Carnaval De Nice 2013 !

Virginie Broquet, reine du carnaval de Nice 2013 !

Si le souverain est couronné cette année « Roi des 5 continents », la reine, quant à elle, n’a jamais été aussi… niçoise ! Entretien avec Virginie Broquet, artiste, peintre et illustratrice, première figure féminine locale retenue pour dessiner le char d’une reine de carnaval depuis 150 ans.

« God save la reine »… des « fashion victims » !

Haute en couleurs et fêtarde invétérée, sa majesté tournera sur elle-même jusqu’à en perdre la tête, grâce à une rotation mécanique en mode 360°. Dentelles, frous frous, perruques abondantes et extravagance de rigueur. Effet garanti !

2013 est une année porte bonheur pour la dessinatrice fétiche d’Isabelle Marrant, Richard Bohringer, Sabine Cassel, du Printemps ou du créateur sénégalais Xüly Bet. Virginie Broquet fête le design de son 13ème char de carnaval en grandes pompes. Depuis 8 ans, l’artiste travaillait avec pugnacité à proposer des croquis singuliers pour la création des reines, sans succès. Et ce, malgré douze commandes de la ville pour ses multiples projets de chars.

Mais la roue tourne. Le thème et l’inspiration aidant, Virginie Broquet obtient enfin le privilège d’être royalement sélectionnée pour sa reine, version 2013 : « Je suis d’autant plus ravie que j’ai été choisie sur la base de mon tout premier croquis, le plus spontané. C’est magique ! », confie l’artiste tout sourire.

Croquis sélectionné pour le char de la reine du carnaval (édition 2013) :


©Virginie Broquet

Un travail en amont titanesque

La concurrence est rude. Il y a quelques années, les artistes locaux étaient sélectionnés sur la base de deux ou trois croquis. Aujourd’hui, tout a changé. La ville de Nice lance un appel d’offre international. Les artistes du monde entier participent au concours : « Nous devons désormais proposer 8 maquettes sur un thème imposé, sans certitude d’être retenu. C’est une compétition ardue, plutôt directe », souligne la dessinatrice.

D’une année à l’autre, la confection des chars est un secret : « Il est rare de garder un œil sur ses créations. Nous proposons les images mais nous découvrons les chars en même temps que le public », confie Virginie Broquet, impatiente de découvrir le résultat final. Personne ne connaitra l’identité des artistes sélectionnés avant le 15 février : « La révélation des chars et des participants est toujours une grande surprise, à prendre ou à̀ laisser !», explique l’artiste, confiante quant à l’ingéniosité des carnavaliers.

La Reine 2013 en construction dans les locaux de la Maison du Carnaval :


©Ville de Nice

La Reine 2013 en construction dans les locaux de la Maison du Carnaval :


©Ville de Nice

Une artiste dynamique à l’actualité débordante

Forte du succès de ses expositions de peintures sur toiles de Joui à la Galerie Libertine (Bruxelles) ou encore à la Galerie Ferrero (Nice) en 2012, la griffe singulière et colorée de Virginie Broquet ne laisse aucun expert de l’art, de la mode, ou du design indifférent. Les motifs érotiques aux couleurs chatoyantes, inspirés de ses carnets de voyages asiatiques, sont désormais déclinés en imprimés pour différentes collections. Objets décoratifs, assiettes, tapisseries, linge de maison, l’artiste poursuit son ascension fulgurante et tente de rester présente sur tous les fronts, notamment dans le domaine de l’illustration et de la bande dessinée.

Dimanche, le magazine Fémina lui réservera un portrait détaillé. Le magazine Be publiera également un dossier complet sur l’artiste intitulé « Fleur bleue ou Porno ? », concernant l’ensemble de ses créations sur toile de Joui. Par ailleurs, une série de cartes postales est en voie d’être éditée par le service du protocole de la ville de Nice, sur la base de ses illustrations.

L’édition en ligne de mire

Après diverses publications de carnets de voyages, Virginie Broquet se relance dans le dessin pour le compte de différents éditeurs. Un nouveau projet d’album jeunesse « Mûre » est sur le point de voir le jour, préfacé par le grand biologiste Jean-Marie Pelt. Des bruits de couloirs indiquent que la chaine de télévision Gulli serait intéressée par le concept.

Par ailleurs, la dessinatrice achève les planches de sa nouvelle bande dessinée Suzy Wrong et les esprits, inspirée du célèbre roman de Richard Mason, Le Monde de Suzie Wong (1960’s). Récemment signée aux éditions GOP, la parution du premier numéro est programmée fin 2013.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.virginiebroquet.com/

Tag : Carnaval de Nice 2013, Virginie Broquet, bande dessinée, illustrations, office du tourisme nice, arts graphiques, design, arts graphiques



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis