vous êtes ici : Accueil> Actualités Economie et Finance > Actualité et risques de surendettement

Economie et Finance

L'actualité

Actualité et risques de surendettement (06/07/2009 au 06/09/2009 )

Actualité et risques de surendettement :
LA CRISE AUTOMOBILE ET LE RISQUE DE SURENDETTEMENT.

Une crise automobile qui touche les constructeurs et leurs sous traitants
GENERAL MOTORS doit annoncer son dépôt de bilan pour une restructuration et aide de l'état fédéral. La situation de CHRYSLER doit être tranchée par les juges et FIAT souhaite faire une offre de rachat sur OPEL qui peut bénéficier d'une intervention de l'état allemand pour sauver 25 000 emplois. BMW connaît une importante baisse de ses ventes, tout comme MERCEDES. En France, les ventes de des groupes PSA et RENAULT diminuent et entrainent le départ volontaire de 4 000 salariés chez RENAULT. CITROEN se comporte mieux en termes de ventes, comme TOYOTA. Le LOW COST demeure un secteur en progression, comme celui des VEHICULES ELECTRIQUES, secteur de l'industrie porté par les mesures du Grenelle de l'environnement, qui devrait enregistrer prochainement une progression plus importante encore, grâce, notamment aux incitations publiques. Du côté des équipementiers (Valeo, Faurecia, Schaeffler, Heuliez etc.), ceux-ci traversent la crise en adoptant des solutions radicales de licenciement ou de temps partiel. Des fermetures d’usine sont à craindre, tout comme dans le secteur pneumatique (Michelin, Goodyear, Continental).

La réaction des professionnels : inciter le consommateur à l’achat
Chaque constructeur, à coup d’opérations publicitaires, primes à la casse, remises écologiques et reprises diverses, cherche depuis quelques mois à encourager le consommateur d’acheter un nouveau véhicule. Chez MONEY SHOP, nous pensons que cet achat doit être une opération réfléchie, surtout dans cette période de crise et malgré les bonus, primes et remises qui sont offerts. Il reste un investissement qui peut peser sur vos fins de mois. Le plaisir de rouler dans une belle voiture ne doit pas être gâché par un recours inconsidéré au crédit. Le choix du financement, souvent décidé par le vendeur qui cherche à placer un véhicule (et ne s'occupe pas de la situation globale de son acheteur) est alors à comparer à l’analyse, par un spécialiste, avant l'achat, de votre situation financière afin d'obtenir un nouveau véhicule sans aggraver son endettement. Le rachat de vos crédits peut alors constituer un moyen efficace d’envisager sereinement d’augmenter votre encours sans grever votre trésorerie.

L'ECO-PRET

Le gouvernement et les professionnels des banques et du logement mettent en place des prêts à taux zéro à but écologique (éco-prêt à taux zéro et de éco-prêt logement social) :

• L’éco-prêt à taux zéro : les opérations éligibles à l’éco-prêt à taux zéro sont des travaux pour l'amélioration énergétique et la rénovation thermique du logement, d’une durée de 10 à 15 ans pour une valeur plafond de 30 000 €.

• L’éco-prêt logement social : il financera l’amélioration de la performance énergétique des logements sociaux.

Mais comme pour tous les crédits, une étude du dossier est nécessaire. L'encours de vos crédits existants peut remettre en cause l'octroi de ce prêt avantageux, une restructuration préalable de vos crédits permettra de postuler dans de bonnes conditions.

LE PRIX DU DECOUVERT

Qui n'a pas connu des rentrées d'argent retardées ne couvrant pas des dépenses à régler dans la journée ? Le recours au découvert bancaire (autorisé ou non) est alors indispensable. Le taux des agios du découvert est variable suivant les établissements bancaires de 10% a 20,92%, selon que le découvert soit ou non autorisé. Il est proche des prêts révolving mais plus souple à utiliser. L'incidence des dates de valeur et de l'affectation des recettes après encaissement validé n’est pas non plus à négliger et doivent faire l’objet d’une réelle négociation avec votre banquier. Ces paramètres peuvent décaler des rentrées de quelques jours et avancer d'un jour ou deux les dépenses, ce qui peut occasionner un découvert en valeur alors que vous avez les disponibilités « théoriques ».
Ces aspects de la vie de votre compte bancaire ont un coût et peuvent être à l’origine de différents avec son banquier, surtout en période de congé du conseiller qui suit votre compte.

La négociation
Pour obtenir les meilleures conditions il faut souvent disposer d'un peu de temps. Obtenir un rendez-vous ? Cela n'est pas toujours possible, mais il est important de rechercher l'accord de votre conseiller par téléphone voire par courriel. L'ancienneté de vos relations ou les autres produits de banques auxquels vous avez souscrit peuvent avoir une petite influence pour obtenir une facilité. Cette négociation porte sur l'autorisation de dépassement du découvert, vous évitant le désagrément de chèques impayés et de prélèvements rejetés...

Taux d'intérêts supérieur aux taux d'usure de la banque de France
Soumis comme tous les taux de crédit, à la règlementation de la Banque de France, le taux du découvert ne doit pas dépasser des taux définis, révisés régulièrement. Si le coût d'un découvert non autorisé est exorbitant, la loi encadre les pratiques des banques pour éviter que la facture ne soit encore plus lourde. Ainsi, le taux d'intérêt appliqué par les établissements bancaires doit être inférieur au seuil du taux d'usure légal. Celui-ci est réactualisé chaque trimestre par la Banque de France et fait l'objet d'une publication au Journal officiel. Si le taux d'une banque vient à être supérieur, celle-ci est contrainte d'appliquer le taux d'usure et non son taux initial.

Les Frais du découvert
Votre banque a le droit de prélever sans délai sur votre compte l'ensemble des frais du découvert non autorisé. Les banques sont les seules entreprises autorisées à prélever sur un compte bancaire sans produire une facture ou un avertissement préalable. Depuis janvier 2009, elles produisent une fois par an un récapitulatif de l'ensemble des frais qu'elles vous ont facturés durant les douze derniers mois, y compris les frais en découvert non autorisé. Pour contester ce prélèvement vous devez attendre de recevoir votre relevé de compte mensuel, où vont apparaitre les sommes prélevées. Par prudence, lisez attentivement le document puis envoyez sans tarder une lettre en RAR par laquelle vous contestez le montant prélevé (vous pouvez aussi demander le détail des frais qui explique la somme). Sans cet éclaircissement de la part de l’établissement teneur de votre compte, vous pourrez difficilement retrouver les sommes injustement prélevées. Si vous constatez des frais injustifiés, saisissez le service consommateur de votre banque pour obtenir un remboursement. Sans réponse de sa part, vous pourrez saisir le médiateur de votre banque.

LE GROUPE CAISSE D'ÉPARGNE BANQUES POPULAIRES: TOUT NOUVEAU... TOUT BEAU ?

Retour sur l’actualité...
Le 26 février 2009, les groupes Caisse d'épargne et les Banques populaires signent un accord en vue de leur rapprochement. Le 27 février 2009, le Gouvernement nomme François PEROL, Directeur Général de la Banque Fédérale des Banques Populaires et Président du Directoire de la Caisse Nationale des Caisses d'Épargne. Le 9 mars 2009, François TIAHI est nommé conseiller. Le 15 avril 2009, le ministre de l'économie présente un projet de loi afin de permettre la promulgation, le 18 juin 2009, de la loi relative à l'organe central des Caisses d'épargne et des Banques populaires.

Loi n° 2009-715 du 18 juin 2009 parue au JO n° 140 du 19 juin 2009
Elle se limite aux dispositions permettant la création du nouvel organe central des Caisses d'épargne et des Banques populaires, le transfert des moyens et du patrimoine nécessaires à l'exercice de ses missions et l'organisation du dialogue social au sein du groupe. Le soutien financier que l'État apporte au nouveau groupe s'élève au total à plus de 7 milliards d'euros dont 2,05 milliards d'euros apportés par la première tranche de titres. Cette fusion permet à deux groupes et établissements financiers d'associer leurs profils différents :

• La CAISSE d'EPARGNE, dit l'écureuil, à vocation collecteur d'épargne,
• La fédération des BANQUES POPULAIRES à vocation prêteur des particuliers et des des entreprises, des commerçants et des artisans.

Il est à noter qu’aucun changement majeur n’interviendra pour les utilisateurs, car les deux réseaux resteront identifiables, et séparés. Mais l'effet de groupe permettra, on l'espère, des économies d’échelle profitables pour les usagers de ces deux établissements. Comme dans les meilleures séries télévisées, des rebondissements pointent cependant à l’horizon…

Un risque d'annulation par un référé
A la suite de la réunion obligatoire d'un comité d'entreprises du groupe CAISSE D'EPARGNE, certains syndicats ont accepté la fusion. Le syndicat majoritaire souligne pourtant le manque d'information et porte l'affaire devant le tribunal compétent, avec risque pour la direction de revoir sa copie avec les syndicats, les actionnaires, voire le gouvernement… Certaines procédures, ainsi que tous les interlocuteurs et acteurs, n’auraient pas été respectées.

L'EQUIPE DE MONEYSHOP
http://www.moneyshop-credit.com

Actualités Membres Gralon

Informations Membre Gralon

Fiche web :
Amis des enfants - 1 orange 1 euro - ADE

Lundi 23 Juillet 2018, Bonne fête aux Appolinaire, Appoline, Appolos, Brigitte,
Publicité

Gralon sur les réseaux sociaux

Statistiques
  • +2 millions de visites mensuelles
  • +160 000 sites inscrits
  • +300 000 membres