vous êtes ici : Accueil> Actualités Art et Culture > Expositions musée d'art contemporain marseille

Art et Culture

L'actualité

Expositions musée d'art contemporain marseille (30/06/2007 au 16/09/2007 )

Expositions musée d'art contemporain marseille :
Expositions du 30 juin au 16 septembre 2007. Vernissage le vendredi 29 juin

Peter Friedl, Travail 1964-2006

Le [mac] présente les travaux les plus récents de l’artiste autrichien Peter Friedl, exposés à Barcelone et au Miami Art Central en 2006 et 2007.
Après sa participation remarquée à la Documenta X de 1997 avec les oeuvres « Kino » et « Dummy », Peter Friedl a connu une reconnaissance qui le conduit aujourd’hui à collaborer avec Roger M.Buergel, directeur de la Documenta 2007.
« Avec précision (Peter Friedl) démonte les conventions qui régissent le monde de l’art et dévoile le caractère fallacieux des consensus sociaux. Ce qu’il rend visible, ce sont les instances censoriales invisibles de l’autocensure comme de la censure extérieure, de la sphère privée comme du domaine public »
Extrait de l’avant-propos du catalogue de Peter Friedl publié par Verlag der Kunst en 1999.
Commissaire de l’exposition Bartomeu Mari. Exposition produite par le Museu d’Art Contemporani de Barcelona (MACBA), Espagne
A paraître : catalogue, 368 p, ill. en noir et en coul. ;17 x 21 cm, en français, textes de l’artiste, essais
de Mieke Bal, Roger M. Buergel, Norman M. Klein, Bartomeu Mari et un entretien avec Jean-Pierre
Rehm. éditions Analogues; distribué par Les presses du réel, 38 euros

Toni Grand, Sans titre, 12.04.1935 - 29.11.2005

Pour rendre hommage à Toni Grand (1935-2005), le [mac] a fait appel à Didier Larnac, directeur de l'Ecole Supérieure des Beaux-Arts du Mans. Ami et galeriste de l'artiste, il a fait le choix d'une perspective originale afin de mettre en valeur le parcours singulier de ce sculpteur majeur de la seconde moitié du XXe siècle. Didier Larnac propose ici de revisiter trois expositions essentielles: celle du musée de Saint-Etienne en 1976, celle du musée d'Art Contemporain de Lyon en 1990 et celle de Renaissance Society de Chicago en 2000. Elles ont permis à Toni Grand de traiter, notamment, la problématique de la ligne dans le champ de la sculpture, de ce qu'elle indique comme directions, puis déplacements et mouvements dans l'espace.
Toni Grand pratiquait l'analyse avec précision et le commentaire avec beaucoup d'humour.
Ses étudiants de l'Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Marseille appréciaient ce personnage discret et passionnant. Il travaillait avec rigueur et simplicité des matériaux tels, le bois, la pierre, les anguilles et congres enrobés de résine (et qui n'étaient que simplement considérés comme des éléments de mesure, d'étalonnage). Sa sculpture, en complète cohérence avec son goût pour la transparence, exclu toute forme de dissimulation et de mystère. Ses choix de matériaux provenaient de l'environnement proche de l'atelier de Mouriès. dans un paysage que Toni Grand parcourait souvent en compagnie de ses chiens, celui des Alpilles.
Commissaire de l’exposition Didier Larnac
A paraître : livre de souvenirs, 192 p. : ill en noir et en coul.;20 x 24 cm, français et anglais. Tiré à 800
exemplaires. éditions Analogues; 34 euros . Textes de : Jean-Marc Andrieu, Pierre André Boutang,
Boris Charmatz, Françoise Cologan, Richard Deacon, Corinne Diserens, Michel Enrici, Eric Fabre,
Amélie Grand, Julia Grand, Françoise Guichon, Didier Larnac, Joséphine Matamoros, Yves Michaud,
Michèle Moutashar, Emile Noël, Thierry Ollat, Alfred Pacquement, Frédéric Paul, Patrick Saytour,
Didier Semin, Marceau Vasseur, Claude Viallat.

Fabrice Gygi, Cubes, 2006. 2 éléments, inox, 190 cm de côté chacun, installation permanente

Inauguration de la commande publique acquise avec la participation de l’AFAA dans le cadre de « Francofffonies », le festival francophone en France 2006.
« En tant qu’artiste, j’ai toujours été confronté à des enfants qui venaient jouer sur mes pièces. Et il m’est arrivé de penser qu’il s’agissait de la meilleure critique possible à l’encontre de mon travail. » Ainsi s’exprime Fabrice Gygi - artiste suisse né en 1965 à Genève où il vit et travaille - reconnu au plan national pour l’oeuvre qu’il développe aux confins de l’art minimal, de l’intime et d’une critique féroce des mécanismes d’autorité. Pour la pièce Cubes, installée dans le parc aux sculptures du [mac], Fabrice Gygi propose une sculpture minimale : deux grandes cages en inox brossé au positionnement improbable. La
rondeur des tubes qui les composent et l’éclat du matériau rendent ces sculptures vivantes et joyeuses. Elles invitent à jouer avec le vide, vainement enfermé et la liberté retrouvée de l’espace intérieur. Olivier Bouin. Deux rendez-vous avec Toni Grand. Au [mac] Marseille, le 3 juillet 2007 à 18 h 30

Daniel Larrieu. 2(40')0"

Performance proposée dans le cadre des rendez-vous du 12e Festival de Marsei!lle. Durée approximative de l’action : 2400 secondes / 40 minutes. Entrée libre.
"Une présence chorégraphique dans l’oeuvre de Toni Grand est avant tout un acte poétique de présence. Le musée est un espace de contact entre l’oeuvre et le public. La danse pourrait glisser entre le spectateur et la dimension de l’oeuvre. Du simple au double est une présence à la lumière, à la gravitation, à la matière. Je ressens dans l’oeuvre de Toni Grand un espace possible d'un contact qui ne tient jamais du commentaire mais plutôt d'une familiarité de la dimension, de la proportion cultivée au présent simple."Daniel Larrieu mars 07. Collaboration www.festivaldemarseille.com et Cie Astrakan www.daniellarrieu.com

Au Centre Pompidou, Atelier Brancusi, Paris, le 4 juillet 2007 à 11 h
Toni Grand à l’Atelier Brancusi. Exposition du 4 juillet au 22 octobre 2007.

En accueillant dans l’atelier Brancusi, du 4 juillet au 22 octobre 2007, un accrochage d’oeuvres de Toni Grand disparu en 2005, le Musée national d’art moderne tient à rendre un hommage à cet artiste, dont le Centre Pompidou possède un ensemble de vingt-deux oeuvres réunies à travers des achats et des dons de l’artiste.
Outre une série de dessinscollages des années 1970, deux sculptures en bois découpé seront exposées qui, non seulement rappellent la prédilection de Toni Grand pour ce matériau à la même époque, mais instaurent aussi, dans le temps, un dialogue avec le lieu dans la mesure où Constantin Brancusi appréciait lui aussi le bois pour sa capacité à subir des métamorphoses durant le processus de travail.
OEuvres présentées :
- Vert, équarri, équarri plus une refente partielle, équarri plus deux refentes partielles, 1973, bois
- Bois écorce, 1978-1979, bois de Kotibé (essence africaine)
- Sans titre, 1970-1971, 8 dessins peinture acrylique et papiers découpés collés sur papier Ingres
- Toni Grand, 1983, film réalisé par Pierre-André Boutang dans la série « Portraits d’artistes
contemporains », film sonore, couleur, 26 min. (coprod. Centre. Pompidou, Antenne 2)
Centre Pompidou, place Georges Pompidou, Paris IVe. L'atelier Brancusi est ouvert de 14h à 18h, du mercredi au lundi. Tel.: 01 44 78 12 33
http://www.mairie-marseille.fr/

Actualités Membres Gralon

Lundi 19 Fevrier 2018, Bonne fête aux Gabin,
Publicité

Gralon sur les réseaux sociaux

Statistiques
  • +2.5 millions de visites uniques mensuelles
  • +80 000 sites inscrits
  • +200 000 membres