vous êtes ici : > Tourisme France > Tourisme Provence-Alpes-Côte d'Azur > Tourisme Bouches-du-Rhône > Tourisme Eguilles > Parcs et jardins Eguilles > Le Jardin D'Éguilles

Le Jardin D'Éguilles Eguilles

LE JARDIN D'ÉGUILLES EGUILLES

LE JARDIN D'ÉGUILLES

LE JARDIN D'ÉGUILLES
©LE JARDIN D'ÉGUILLES
7 rue Saint-Roch, 13510 EGUILLES
Tél : 04.42.92.51.80

Visites :

Visites libres, Uniquement sur rendez-vous

Durée Visite :

01h00

Tarifs :

3€

A voir :

Sculpture, Arbres remarquables, Arbres fruitiers, Arbustes, Arbres remarquaquables: tilleul centenaire, sophora pleureur, pins d’Alep, pins noirs d’Autriche, liquidambar, ginkgo, érables, cyprès, acacia, micro araucaria, arbres de Judée, bouleau, rhus typhina, micocouliers, cèdre bleu, un lagerstrœmia, magnolia

Thèmes :

Contemporain

Présentation LE JARDIN D'ÉGUILLES :

Aujourd’hui, c’est un jardin organisé « façon sauvage ». Les arbres ont pris des dimensions importantes. Des mariages se sont faits entre les espèces, la taille est discrète et la négociation entre les œuvres et le végétal est un travail délicat qui demeure la problématique la plus importante.
D’autres œuvres ont trouvé refuge par affinité avec la nature, mi montrés mi-cachés, elles préfèrent le dehors au-dedans, le jardin à la maison et se dissimulent parmi les buissons. De petits bassins hébergent des nénuphars et des poissons rouges. Une “bascine”, -moitié bassin moitié piscine-, évoque l’autre côté de la Méditerranée. Un mur de livres, bibliothèque extérieure, veille sur “la plus petite forêt du monde” ; les mots, les phrases, les histoires, les pages se fossilisent sous la pluie, le vent et le soleil.
Ainsi le jardin se recrée tous les ans un peu différent.
Le sol se contente de la terre battue, espace silencieux en contraste avec la profusion végétale.

Histoire LE JARDIN D'ÉGUILLES :

En 1964 c’était un jardin potager abandonné mais encore irrigué tous les six jours six heures par deux rigoles de ciment et un presque verger avec un vieil abricotier, un cerisier en fin de vie, un poirier, un petit palmier, un tilleul séculaire et quelques plants de vigne devenus stériles. Au fond une vieille 2 CV abandonnée, des cages à lapins, à poules, de la paille pour l’âne ou le cochon et devant la maison, un énorme platane. Il arrivait que des moutons y viennent paître.

Au fil des années, le jardin lentement s’est métamorphosé. Il a été planté, arrosé, soigné.
Parfois c’est la nature qui a choisi ses espèces. Elle s’est installée.
Et puis des accidents sont arrivés, des disparitions ; un mur qui s’écroule, des arbres qui meurent.
De nouveaux habitants ont pris racine, mi-choses, mi-sculptures. Ils s’intercalent entre les branches, se cherchent une place, s’inventent de nouveaux feuillages, se fabriquent des fruits. Ils créent un univers à eux, intime, poétique, un peu sauvage, redessinent leur décor, se racontent des histoires.

Ouvertures LE JARDIN D'ÉGUILLES :

De mai à octobre sur rendez-vous.
Après l’accueil et quelques données historiques, la visite se fait librement. Elle peut durer d’un quart d’heure à une heure et finir parfois autour d un rafraîchissement. Certains visiteurs désirent prolonger ce moment de découverte et échanger leurs impressions à l’ombre du tilleul qui s’y prête volontiers.
Samedi 25 Octobre 2014, Bonne fête aux Crépin, Daria, Doria, Enguerran,
Publicité

Gralon sur les réseaux sociaux

Statistiques
  • +2.5 millions de visites uniques mensuelles
  • +80 000 sites inscrits
  • +200 000 membres