Photos HDR
 

Le Sudoku

Les petites grilles chiffrées ont envahi les pages des quotidiens et des magazines. Le sudoku n’est pas aussi récent qu’il y paraît mais a connu un tel regain de popularité depuis 2005 qu’on le surnomme déjà le "Rubik cube du XXIème siècle". Le premier championnat de France de ce jeu a été organisé à Paris, 18 décembre 2005.

Présentation du jeu

Le sudoku, est un jeu de réflexion dont le but est de remplir une grille avec des chiffres allant de 1 à 9 en respectant certaines contraintes et en s’aidant des quelques chiffres déjà disposés dans la grille.
La grille de jeu est un carré de neuf cases de côté, subdivisé en neuf carrés identiques, appelés régions.
La règle du jeu est simple : chaque ligne, colonne et région ne doit contenir qu'une seule fois tous les chiffres de un à neuf. Il n’y a qu’une seule solution par grille.

Variantes

Les chiffres ne sont utilisés que par convention puisque le sudoku ne repose pas sur les relations arithmétiques entre eux. N'importe quel ensemble de signes distincts peut être utilisé dans ce jeu, comme des lettres de l’alphabet, des formes ou des couleurs.
Dell Magazine, le premier à publier des grilles de ce jeu, a utilisé des chiffres mais d’autres publications comme Scramblets et Sudoku Word utilisent des lettres.

Intérêt du jeu

Le grand intérêt du sudoku réside dans la simplicité de ses règles, ce qui n’empêche pas la complexité de ses solutions.
Les grilles publiées indiquent souvent un niveau de difficulté : en général, les grilles contenant le plus de cases déjà remplies sont les plus simples, mais l'inverse n'est pas systématiquement vrai. La véritable difficulté du jeu consiste plutôt à trouver la suite exacte de chiffres à ajouter.
Sa présentation sous forme de grille et son caractère ludique le rapprochent d'autres casse-tête publiés dans les journaux, comme les Mots croisés et les problèmes d'échecs.

Applications originales du sudoku

Le sudoku a d’ores et déjà inspiré plusieurs versions électroniques, qui apportent un intérêt différent à la résolution des grilles.
Des professeurs de mathématiques recommandent la pratique de ce jeu comme un entraînement aux raisonnements logiques. Le niveau de difficulté peut, dans ce cas, être adapté au niveau des élèves.
Dans un autre domaine, ce jeu est également recommandé comme une gymnastique cérébrale qui pourrait prévenir la maladie d’Alzeimher.

Le nom de sudoku

Le nom sudoku est né de l'abréviation de la règle du jeu japonaise "Sūji wa dokushin ni kagiru", signifiant "il ne peut y avoir qu'un seul et unique chiffre" (sous-entendu par case et par ligne). Ce nom associe les caractères Sū (chiffre) et Doku (unique).
Au Japon, c’est une marque déposée de l'éditeur Nikoli Corporation Ltd, de sorte que ses concurrents doivent utiliser un autre nom : le nom américain "Number Place", le mot "Nampure" ou l’orthographe "Su Doku".
En français, il est couramment employé avec une prononciation francisée.

Les origines du sudoku

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le sudoku n’est pas une invention récente.
À la fin du XIXème siècle, les Français s’amusaient déjà à remplir des grilles 9x9 divisées en 9 régions, en suivant des règles très proches de ce jeu, même si elles comportaient des contraintes supplémentaires. Ces grilles étaient publiées dans les grands quotidiens de l'époque.
C’est en 1979 qu’un pigiste spécialisé dans les casse-tête, Howard Garns, crée le jeu tel que nous le connaissons aujourd'hui. Dell Magazines l'introduit cette même année dans le Dell Pencil Puzzles and Word Games, sous le nom de Number Place.
L’éditeur Nikoli l'a ensuite introduit au Japon, en avril 1984, dans le magazine Monthly Nikolist. En 1986, Nikoli ajoute deux nouveautés, qui rendront le jeu populaire : le nombre de dévoilés est de 30 maximum et les dévoilés sont disposés symétriquement autour du centre de la grille.

Succès du sudoku

En 1997, Wayne Gould, un Néo-Zélandais, est intrigué par une grille dans une librairie japonaise. Pendant six ans, il développe un programme qui génère automatiquement ces grilles. Il promeut le sudoku auprès du journal The Times, qui publie la Première grille le 12 novembre 2004.
En 2005, Dell Magazines publie deux magazines dédiés au sudoku : Original Sudoku et Extreme Sudoku. De plus, Kappa Publishing Group reprend les grilles de Nikoli dans GAMES Magazine et les journaux New York Post, USA Today et San Francisco Chronicle en publient également.
A partir du 23 février 2005, Le Daily Telegraph publie des grilles quotidiennes en Première page, ce qui fait augmenter ses ventes.
C'est en juillet 2005 que ce jeu arrive en France, chez un éditeur spécialisé dans les jeux de réflexion. Le premier numéro se vendra à 20 000 exemplaires, soit le double des ventes habituelles lors de la sortie d'un nouveau jeu.
Le Figaro publie les premières grilles quotidiennes dès le début juillet, suivi au cours de l'été 2005 par Libération, La Provence, Nice Matin, 20 Minutes, Métro et Le Monde.
A la fin de l’année 2005, Wayne Gould fournissait des grilles pour environ 70 quotidiens dans 27 pays.

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis