vous êtes ici : Accueil > Articles > Santé et Beauté > Médecine Douce > Thérapie

Les morsures de vipères : prévention et traitement

Les morsures de vipères : prévention et traitement

On recense chaque année en France environ 2000 cas de morsures de vipères. Si toutes les morsures ne sont pas dangereuses car le venin n’est pas systématiquement injecté, il est important de connaître les gestes à effectuer et ceux à éviter en cas d’urgence.

Partager

Présentation

Dans 50% des cas de morsures de vipères, il n'y a pas d'injection de venin.
Le venin entraîne généralement l’apparition d’une ecchymose accompagnée d’une douleur et d’un gonflement local.

Les cas d'envenimations sévères concernent surtout les enfants et se manifestent par l’apparition d'autres symptômes plusieurs heures plus tard.

C’est à Albert Calmette (1863-1933) que l’on doit la découverte des traitements anti-venin en 1894. Aujourd’hui encore, le sérum antivenimeux est le seul traitement spécifique de l'envenimation mais ce produit doit être administré de préférence à l’hôpital.


Que faire en cas de morsure ?

Les morsures de vipères ne sont jamais une urgence vitale et les symptômes apparaissent généralement entre trente minutes et plusieurs heures après la morsure.

Le premier geste à accomplir est d’allonger la victime et de la rassurer car elle pourra toujours être amenée à l’hôpital dans des délais suffisants.
L’essentiel est d’éviter la diffusion du venin avant le transport vers un centre hospitalier. Or, la diffusion du venin est accélérée par l'agitation et les efforts.

Il faut aussi enlever les bagues, bracelets ou chaussures de la personne mordue avant l'éventuelle apparition d'un œdème.

Si vous disposez du matériel nécessaire, vous pouvez également :
- immobiliser le membre mordu avec une attelle, en position surélevée, pour limiter tout mouvement et soulager la douleur
- nettoyer la plaie avec du Savon de marseille ou la désinfecter avec de la Bétadine, de l’eau oxygénée ou du Dakin (mais pas de l'alcool ni de l'éther qui favorisent la diffusion du venin)
- bander le membre mordu de bas en haut, mais sans le comprimer
- appliquer de la glace sur la morsure dans un sac en Plastique entouré d'un linge pour diminuer la douleur et le gonflement de la peau.

La victime doit rester au repos. Vous pouvez lui faire boire de l'eau, mais pas de Thé ni Café ni alcool qui accélèrent la diffusion du venin.
Pour soulager la douleur, vous pouvez lui donner des antalgiques de type paracétamol mais pas d'aspirine.

A noter : en cas de sensations nauséeuses, il est recommandé de placer la personne en position latérale de sécurité.

L'hospitalisation est indispensable en cas de morsure de vipère confirmée ou suspectée, car la victime doit être surveillée pendant au moins six heures.


Les gestes à éviter

En cas de morsures de vipères, il faut éviter tout geste favorisant la diffusion du venin.

La succion de la plaie est à la fois inefficace et dangereuse pour le secouriste.
L'aspiration avec une pompe aspirante Aspivenin est également inefficace.

Il ne faut pas :
- inciser la plaie ni la brûler
- poser de garrot car ce geste bloque la circulation du sang et est dangereux pour le membre atteint.
- injecter de sérum antivenimeux avant l’hospitalisation, car il existe un risque d'allergie.


Comment prévenir les morsures ?

Les gestes de prévention des morsures de vipères consistent à porter des chaussures fermées et des pantalons longs ou des bottes quand on part en randonnée.
Il faut aussi regarder où l’on met les pieds et les mains car les tas de feuilles ou de paille et les rochers sont les refuges préférés des vipères.

A noter : en camping, il faut rester vigilant avant de mettre un vêtement ou d’entrer dans son duvet.

Si vous croisez un serpent, passez votre chemin en évitant de l'effrayer ou de le faire fuir : la vipère est sourde et myope, mais sensible aux vibrations. La nuit, munissez-vous d’une Lampe de poche et frappez le sol avec un bâton quand vous devez vous déplacer.


Auteur :   |   Date de création : 26/06/2008   

Tag : morsures de vipères, traitement morsures de vipères, prévention morsures de vipères, traitement anti-venin, morsures de serpent

 

Les morsures de vipères : prévention et traitement
Les morsures de vipères : prévention et traitement
Note globale
3.5 Star Rating: Recommended
Nombre d’avis
2 avis

L'avis des internautes sur :

aedua le 30-05-2011
votre réponse est sympathique, mais vous ne répondez pas ,à mon avis, à l'essentiel: que fait -on après une morsure quand on est seul au milieu de nulle part à quelques kilomètres d'un secours éventuel...et sans glaçons dans ses poches!

loldu78 le 24-07-2008
super bien expliquer et présenter

Votre avis
Déjà membre
Email :
Mot de passe : mot
Nouveau membre
Email :
pseudo :

Donnez une note :
Votre avis :

Verification ... Enregistrement ....
 
Dimanche 20 Avril 2014, Bonne fête aux Giraud, Hildegonde, Odette,
Publicité

Gralon sur les réseaux sociaux

Statistiques
  • +2.5 millions de visites uniques mensuelles
  • +80 000 sites inscrits
  • +200 000 membres