Les Piles Rechargeables : Présentation Et Critères De Choix

Les piles rechargeables : présentation et critères de choix

Contrairement à ce que leur nom suggère, les piles rechargeables ne sont pas, à strictement parler, des piles mais des accumulateurs électriques. D’une durée de vie nettement supérieure à celle des piles alcalines, ces batteries sont parfaitement adaptées aux appareils utilisés régulièrement.

Présentation

Les piles rechargeables appartiennent à la famille des accumulateurs électrochimiques : ce sont les réactions électrochimiques de leurs électrodes qui convertissent de l'énergie chimique en énergie électrique.

Les 3 principaux types de pile rechargeable commercialisés actuellement sont :
- les piles Nickel-Cadmium ou Ni-Cd
- les piles Nickel-Métal-Hydrure ou Ni-MH
- les piles Lithium-Ion ou Li-Ion.

Ces accumulateurs offrent une alternative intéressante aux piles alcalines, dont la durée de vie est plus courte et dont le recyclage n'est pas sans poser problème.
Les modèles de dernière génération ont l’avantage de pouvoir être rechargés un millier de fois. En revanche, ils ont pour inconvénient de se décharger même s’ils ne sont pas utilisés.

Histoire des piles rechargeables

La Première batterie rechargeable a été inventée en 1859 par le physicien français Gaston Planté. Cette technologie, basée sur le couple chimique acide-plomb, est toujours utilisée de nos jours.

La batterie au Nickel-Cadmium a quant à elle été mise au point par le Suédois Waldmar Jungner en 1899. Pourtant, il a fallu attendre 1947 pour que ce type d’accumulateur soit parfaitement étanchéifié (comme le sont aujourd’hui les piles rechargeables au nickel-cadmium).

Si les recherches sur les batteries Ni-MH datent des années 1970, ce type d’accumulateur a longtemps été instable et n’a été commercialisé que dans les années 1990.
De même, les premières batteries au lithium, apparues au début des années 1970, posaient des problèmes de sécurité car le lithium sous forme métallique est par nature très instable.
C’est pourquoi les chercheurs ont finalement mis au point des batteries à lithium non métallique utilisant des ions de lithium. La Première batterie au Lithium-ion a été commercialisée par Sony en 1991.

Quel modèle choisir ?

Les piles rechargeables Ni-Cd a pour principal avantage leur prix. En contrepartie, elles doivent absolument être déchargées avant de pouvoir être rechargées, sous peine de perdre de leur capacité par "effet mémoire". Par ailleurs, le cadmium est un élément très polluant.

Les piles Ni-MH sont un peu plus onéreuses mais peu sensibles à l'effet mémoire.
Les piles Li-Ion présentent plusieurs avantages : ne sont pas sensibles à l'effet mémoire, se déchargent moins lorsqu'elles ne sont pas utilisées et sont moins polluantes pour l'environnement en fin de vie.

A noter : l'"effet mémoire" est un phénomène qui affecte les performances de certains accumulateurs électriques (principalement les technologies Ni-Cd).
L'effet mémoire entraîne une diminution de la quantité d'énergie que l'accumulateur peut échanger et donc une diminution de sa capacité.

L’importance du chargeur

Pour recharger des piles rechargeables, il est indispensable d’utiliser des chargeurs spéciaux, qui évitent la surcharge. Le choix d’un bon chargeur est crucial pour ne pas abîmer les accumulateurs et pour pouvoir amortir leur coût à l’achat.

A noter : certains chargeurs sont dotés de fonctions de pré-décharge et de détection de fin de charge qui permettent d’éviter l'effet mémoire.

Avis

  • merci c'est la première aidées et savoir bien choisir les piles et merci mon cher ami

    01 mai 2016

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis