Le Pétrole : Histoire De L'exploitation Pétrolière

Le pétrole : histoire de l'exploitation pétrolière

Le pétrole, huile minérale qui fournit la grande majorité des carburants liquides actuels, est devenu l’un des piliers de l’économie mondiale et une ressource majeure de l’industrie. Voici les grandes étapes qui ont marqué l’histoire de cette matière première, des débuts de l’exploitation de l’or noir à la raréfaction de cette énergie fossile.

Les premiers usages du pétrole

Si l’exploitation industrielle du pétrole date de la seconde moitié du XIXème siècle, cette matière était connue et utilisée dès l’Antiquité.
Alors recueillie dans des affleurement naturels, cette huile minérale était employée par les civilisations mésopotamiennes dès 6000 av. JC en tant que produit pharmaceutique et cosmétique, comme combustible pour les lampes à huile ou encore pour le calfatage des bateaux.
Au Moyen Age, les Byzantins puis les Vénitiens l’utilisèrent pour incendier et couler les navires ennemis.

La naissance de l’industrie pétrolière

La naissance de l’industrie pétrolière est associée au nom d’Edwin Drake, qui a été le premier à produire du pétrole en forant un puits en Pennsylvanie, en 1859.
Les États-Unis produisirent ainsi les premiers barils de l’ère moderne, soit 274 tonnes en 1859.

La ruée vers l’or noir commence alors dans différentes régions du monde telles que la Californie, la Transylvanie, la Pologne et l’Azerbaïdjan.
En 1870, John D. Rockefeller fonde la Standard Oil, une société de raffinage dont l’activité principale est la production du kérosène comme source d’éclairage.
Il s’assure progressivement une situation de monopole sur le raffinage américain.

En 1885, tandis que la famille Rothschild lance la production pétrolière en Russie, la compagnie néerlandaise Royal Dutch développe la production à Sumatra.
Parallèlement, le chimiste américain Benjamin Silliam Jr étudie certains produits obtenus par distillation du pétrole : goudrons, lubrifiants, naphta, solvants et essence.
L’essence, alors considérée comme un produit mineur, est employée comme détachant.

En 1892, Marcus Samuel fonde la compagnie Shell afin d’assurer le transport de l’or noir par le canal de Suez.
En 1896, l’invention de l’automobile par Daimler et Benz donne une nouvelle impulsion à ce marché.

Essor de l’exploitation pétrolière

En 1901, le premier puits foré dans le gisement de Spindletop au Texas marque le début d’une ère nouvelle, alors même que la généralisation du moteur à explosion entraîne une demande accrue en carburants liquides.

Cette ressource s’impose comme une source d’énergie majeure : sa production augmente de façon soutenue jusqu’à la Seconde Guerre mondiale puis l’approvisionnement en pétrole devient un enjeu majeur du conflit.

A partir de 1945, l’industrie pétrolière se développe mais reste dominée par la production américaine qui représente alors 60% de la production mondiale.
Entre 1950 et 1973, la forte croissance économique des pays développés s’accompagne d’un très fort accroissement de la consommation d’énergie, qui triple en 20 ans.

Le pétrole, alors bon marché, remplace progressivement le charbon pour alimenter les centrales électriques et l’industrie.
Sa production est multipliée par 7, mais vers 1970, il apparaît qu’une croissance exponentielle de la production ne peut pas être maintenue indéfiniment.

Les crises pétrolières

Avec la nationalisation de L’Aramco, l’année 1971 marque le début des revendications de l’OPEP visant à s’assurer une forte participation dans les sociétés pétrolières.
L’Algérie annonce la nationalisation des hydrocarbures, bientôt suivie dans cette voie par l’Irak en 1972, puis par la Libye en 1973.

La guerre du Kippour entraîne le premier choc pétrolier en 1973 : les pays arabes décrétèrent un embargo et le prix de l’or noir passe de 3 à 13 dollars.
En 1979, la révolution iranienne provoque un deuxième choc pétrolier et, en 1981, le prix du baril culmine à 40 dollars.

Les pays importateurs intensifient leurs efforts en matière d’énergie nucléaire et leurs économies d’énergie (réduction de la cylindrée des voitures, instauration de l’heure d’été).

Le prix du pétrole aujourd’hui

En 2006, le prix du baril s’est stabilisé aux environs de 60 dollars, avant de repartir à la hausse en 2007, atteignant des records historiques à 80 dollars (le 12 septembre) puis 90 dollars (le 19 octobre) et quasiment 100 dollars (le 21 novembre).

Le mercredi 2 janvier 2008, le baril atteint le prix de 100 dollars pour la Première fois de son histoire à la bourse de New York.
Il s’agit de son plus haut niveau en dollars constants depuis avril 1980.

Avis

  • Facile à lire et précis, très bon article

    23 mai 2012

  • tres instructif

    04 septembre 2011

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis