vous êtes ici : Accueil > Articles > Matériel et Consommables > Matériels Industriels > Matériel textile et habillement

L'impression sur textile : présentation et évolutions

Que ce soit sous forme de vêtements ou de tissus décoratifs (rideaux, tentures…), les tissus imprimés occupent une grande place dans notre quotidien. Nous vous proposons de retracer l’histoire et les évolutions techniques de l'impression sur textile.

Partager

Présentation

L'impression sur textile peut se définir comme la décoration d’une étoffe par un motif répétitif.

D'un point de vue technique, il s’agit de la reproduction d'un décor par application d'un outil chargé de matière colorante sur un support textile.

Il existe différentes techniques, artisanales ou industrielles, d'impression des étoffes, notamment :
• le batik : technique originaire de Java consistant à masquer avec de la cire les parties non teintes du tissu
• le flocage : technique consistant à encoller le motif et à le saupoudrer de fibres textiles courtes pour un aspect velours
• l'impression à la planche : procédé artisanal consistant à sculpter le motif dans une planche qui est ensuite appliquée sur l’étoffe
• l'impression par rouleau : version mécanique de l’impression à la planche
• l'impression à cadre rotatif : technique consistant à faire passer sur le tissu un rouleau creux, contenant la couleur et découpé aux endroits à imprimer
• l'impression sérigraphique : technique consistant à graver le motif sur du vernis fixé sur un cadre puis appliqué sur l’étoffe
• le pochoir : procédé artisanal utilisant un motif prédécoupé et des couleurs appliquées à la brosse.


Les origines de l'impression

L'histoire de l'impression sur textile a commencé en Inde au IIe millénaire av. J.-C. : depuis ces temps anciens, les artisans indiens se sont transmis de générations en générations l'art de décorer les toiles de coton.

Grâce à l'utilisation de mordants, des sels métalliques qui ont la propriété de fixer la teinture sur les tissus, ces artisans fabriquaient des étoffes aux couleurs brillantes (rouge de garance, bleu indigo…).

Ce sont les Portugais qui les premiers ont rapporté en Europe à la fin du XVIe siècle ces cotonnades peintes et imprimées : les indiennes


L'impression à la planche

Au XVIIIe siècle, la principale technique d'impression sur étoffe est l’utilisation d’une planche de bois gravée en relief.

Les coloristes, s’inspirant des procédés de coloration indiens, utilisent des substances naturelles essentiellement végétales pour fabriquer de la pâte colorée.
Le personnage clé de l'impression sur tissu est le dessinateur qui imagine les motifs : fleurettes, motifs géométriques et scènes à personnages… Un graveur réalise ensuite une planche dans un bois dur.
Enfin, l'imprimeur pose les planches chargées de matières colorantes sur la toile et y applique un coup de maillet.

Cette technique d’impression a été pratiquée jusqu'au milieu du XXe siècle, malgré l’apparition de nouveaux procédés.


Les évolutions techniques

En 1783, Thomas Bell invente une machine à imprimer les étoffes munie d'un rouleau de cuivre gravé en creux. D’autres versions de cette "machine à imprimer" connaîtront un grand succès au début du siècle, en France et en Allemagne.

Au cours du XIXe siècle, l’impression sur textile évolue radicalement sous l’effet d’une double révolution. La production se mécanise et les premiers colorants de synthèse apparaissent.
En 1856, le chimiste anglais Perkin découvre la mauvéine (premier colorant de synthèse). En 1902, près de 700 colorants synthétiques sont déjà disponibles.

Dans les années 1930 apparaît une nouvelle technique : le cadre plat. Une fine gaze, tendue sur un cadre, est recouverte d’un vernis aux endroits où la couleur ne doit pas atteindre le tissu. La couleur est ensuite étendue sur la surface du cadre et traverse les micro-perforations laissées libres. Le procédé, d’abord manuel, sera automatisé dans les années 1950.

En 1962, le principe du cadre plat est adapté à un cylindre de nickel micro-perforé : le cadre rotatif. En une quinzaine d’années, le cadre rotatif devient la technique dominante de l’impression textile et bouleverse cette industrie.


Le saviez-vous ?

Avec 6 millions d'échantillons et près de 50.000 documents textiles, le Musée de l'Impression sur Etoffes à Mulhouse retrace l’histoire de l’impression sur textile du XVIIIe siècle à nos jours et présente des textiles venant du monde entier.



Auteur :   |   Date de création : 09/06/2010   

Plus d'informations : http://www.musee-impression.com/


Tag : impression sur textile, impression textile, histoire impression textile, techniques impression textile, impression sur tissu, impression sur étoffes, musée impression sur étoffes, musée impression sur étoffes Mulhouse, t

 

L'impression sur textile : présentation et évolutions
L'impression sur textile : présentation et évolutions
Note globale
5.0 Star Rating: Recommended
Nombre d’avis
1 avis

L'avis des internautes sur :

meli06 le 12-08-2011
je kif ai j?aimerai bien avoir quelque notion dans le domaine

Votre avis
Déjà membre
Email :
Mot de passe : mot
Nouveau membre
Email :
pseudo :

Donnez une note :
Votre avis :

Verification ... Enregistrement ....
 
Samedi 22 Novembre 2014, Bonne fête aux Cécile, Cécilia, Célia, Philémon, Sheila,
Publicité

Gralon sur les réseaux sociaux

A lire aussi sur le sujet

Statistiques
  • +2.5 millions de visites uniques mensuelles
  • +80 000 sites inscrits
  • +200 000 membres