vous êtes ici : Accueil > Articles > Matériel et Consommables > Matériel Médical > Appareil de mesures, tensio

L'électro-encéphalogramme : présentation, histoire et fonctionnement

L'électro-encéphalogramme ou EEG est un tracé qui représente l'activité cérébrale avec une grande précision, milliseconde par milliseconde. Le dispositif qui permet d’obtenir ce tracé a été inventé en 1929 par un médecin allemand. Voici l’histoire et les applications de cette invention.

Partager

Présentation

L'électro-encéphalogramme, souvent abrégé EEG est un tracé représentant l'activité électrique du cerveau. Il est obtenu grâce à un examen médical appelé "électro-encéphalographie".

De même qu’un électrocardiogramme enregistre l'activité électrique du cœur, l'électro-encéphalographie mesure l’activité électrique du cerveau à l’aide d’électrodes placées sur le cuir chevelu du patient.


L'invention de l'électro-encéphalogramme

L’invention de l’électro-encéphalogramme est attribuée au physiologiste allemand Hans Berger. Il commença à étudier l’activité électrique du cerveau dans les années 1920 et fut le premier à amplifier le signal obtenu.

Hans Berger enregistra le premier signal d’activité cérébrale en 1929. Il fut aussi le premier à décrire les tracés en forme de vagues (qu’il appela "ondes alpha" et "ondes bêta") et à décrire les tracés inhabituels chez les patients épileptiques.

Toutefois, cette invention n’a été reconnue qu'à partir de 1934, après que le médecin britannique Edgar Adrian eut repris et complété les Travaux de Berger.
Edgar Adrian obtint le Prix Nobel de physiologie en 1932.

Il fallut encore attendre les années 1950 pour que l'EEG soit couramment utilisé dans la pratique médicale, en particulier dans le diagnostic de l’épilepsie.


Fonctionnement

L’électro-encéphalogramme est un examen indolore et non-invasif : on fixe sur le cuir chevelu du patient une vingtaine électrodes enduites d'une pâte conductrice (une pâte à sel qui s'élimine au shampoing). Ces électrodes enregistrent l'activité électrique des neurones.

Comme ce signal électrique est naturellement très faible, il est nécessaire de l'amplifier environ 1 million de fois pour pouvoir lire le tracé sur un écran ou l'imprimer sur papier.

Auparavant, les courbes d'EEG étaient tracées sur des rouleaux de papier millimétré afin d'être relues par les médecins neurologues. Aujourd'hui, ce signal est converti numériquement et traité par ordinateur.


Applications

L’électro-encéphalogramme est utilisé en neurologie pour établir certains diagnostics mais aussi en neurosciences cognitives afin de mieux connaître le cerveau.
Un tracé EEG permet en effet d'identifier ou de caractériser des états psychologiques en neurosciences fondamentales, ou des états pathologiques en neurologie.

Cet examen est une aide au diagnostic de l'épilepsie et sert dans le suivi des patients épileptiques. Il permet aussi d’étudier les troubles du sommeil et les troubles de la conscience et de la vigilance (coma, confusion).

A noter : comme il est difficile de déterminer de quelle partie du cerveau provient le signal EEG, cet examen est souvent utilisé conjointement avec d’autres techniques d'imagerie cérébrale : TEP, IRM ou scanner.



Auteur :   |   Date de création : 28/11/2008   

Tag : électro-encéphalogramme, électroencéphalogramme, électro-encéphalographie, EEG, invention électro-encéphalogramme, Hans Berger, épilepsie

 

L'électro-encéphalogramme : présentation, histoire et fonctionnement
Votre avis
Déjà membre
Email :
Mot de passe : mot
Nouveau membre
Email :
pseudo :

Donnez une note :
Votre avis :

Verification ... Enregistrement ....
 
Mardi 16 Septembre 2014, Bonne fête aux Abondance, Cyprien, Édith, Ludmilla, Régnault,
Publicité

Gralon sur les réseaux sociaux

Statistiques
  • +2.5 millions de visites uniques mensuelles
  • +80 000 sites inscrits
  • +200 000 membres