Photos HDR
 

Les Fraisiers

Les fraisiers

Les fraisiers sont des plantes courantes dans nos potagers qui poussent aussi de manière spontanée dans les bois et sur les talus. Si vous n’avez pas encore goûté au plaisir des fraises fraîchement cueillies dans le jardin, voici quelques indications à suivre pour planter et entretenir ce type de plantation.

Présentation

Le fraisier est une plante herbacée vivace de la famille des Rosacées que l’on cultive pour ses fruits. Son nom scientifique est Fragaria vesca. C'est une plante mellifère, très visitée par les abeilles.
Les fraisiers se reconnaissent grâce à la dent terminale de leurs feuilles, qui est aussi longue voire plus longue que ses deux voisines (contrairement aux feuilles du faux fraisier).
Ils ont également la particularité de produire de nombreux stolons, également appelés "gourmands" (ce sont des sortes de rameaux horizontaux allongés, portant des bourgeons et qui peuvent s'enraciner pour donner naissance à de nouveaux pieds).
C'est une espèce originaire d'Europe et d'Asie tempérée, que l’on trouve de la Turquie à la Chine, ainsi qu’en d'Amérique du Nord.
Cette plante, qui fait depuis longtemps l'objet d’une cueillette dans les bois, n'a été introduite qu'assez tardivement dans les jardins, vers le XVIème siècle.

Les différentes variétés

On dénombre plus de 600 variétés de fraisiers parmi lesquelles on distingue les variétés non remontantes et les variétés remontantes, qui produisent des fruits pratiquement en continu.
Parmi les variétés non remontantes, la favette qui se récolte en mai a l’avantage d’être très précoce et de donner de gros fruits très sucrés.
La gariguette, qui se récolte début juin, est réputée pour ses fruits allongés très parfumés.
Parmi les variétés remontantes, on peut citer, la Nova Gento, la Mara des bois caractérisée par son Parfum de fraise des bois, l’Ostara ou encore la Reine des vallées.

Conditions de culture

Les fraisiers préfèrent un sol frais, plutôt acide. On leur fournira une terre riche en humus et bien drainée, en ajoutant éventuellement du sable de rivière et de la tourbe, si la terre est trop compacte.
Ce sont des plantes très gourmandes, épuisent rapidement le sol et doivent donc être changées d’emplacement tous les 3 ans environ.
Ils apprécient une exposition ensoleillée dans un endroit abrité.

Plantation

La meilleure période de Première plantation, pour obtenir un rendement optimum des fraisiers se situe en juin juillet, mais les transplantations peuvent s’effectuer dès avril ou en octobre.
On laissera 60 à 80 cm entre les rangs et 30 à 35 cm entre pieds les sur chaque rang.
Pour améliorer la Première récolte, on recommande de verser du purin d’ortie ou de consoude dilué dans le trou de plantation ou de mettre une poignée de feuille broyées (ortie ou consoude) au fond du trou de plantation, mais pas au contact direct des racines.

Entretien

Après deux à trois semaines d’installation des plants, il convient d’effectuer un paillage complet des fraisiers avec du foin, de la paille, des feuilles ou des fougères bien secs.
Ce paillage, d’une épaisseur de 3 à 5 cm, empêche les fruits d’être au contact direct du sol et limite la pourriture, ralentit l’évaporation, ce qui permet d’espacer les arrosages, limite la pousse des herbes et finit par s’incorporer au sol, lui fournissant de l’humus.
L’arrosage, de fréquence variable suivant la nature du sol et les conditions climatiques, est préférable tôt le matin et s’effectue en moyenne une fois par semaine.
Cette plante craint les gelées printanières et est affectée par diverses maladies, dont la pourridié des racines, la pourriture grise des fraises, l’anguillule du fraisier et l’anthonome du fraisier.
Des insectes comme le puceron vert ou jaune, l'harpale du fraisier, l'othiorhychus du fraisier, le bupreste du fraisier peuvent aussi s'attaquer aux plants, ainsi que les limaces.

Reproduction

Le mode le plus courant de reproduction des fraisiers consiste à utiliser les stolons émis par le pied mère.
Des stolons trop nombreux épuisent la plante, c’est pourquoi il faut n’en conserver qu’un minimum (1 ou 2 par pied) en fin de saison.
On les dirige vers un godet rempli de terreau ou vers un espace de terre libre.
Après le complet enracinement du stolon, au bout de 4 à 6 semaines, il sera possible de couper ce cordon ombilical et de disposer librement du jeune pied.

Cueillette

Les fleurs blanches des fraisiers s'épanouissent d'avril à juillet. La plante refleurit parfois en automne.
La récolte se fait environ 8 mois après la plantation.
La fraise est un fruit très fragile dont la cueillette doit se faire avec précaution. Le pédoncule du fruit doit être coupé sans abîmer les futurs fruits déjà en formation.
Pour certaines variétés de fraisiers, les fraises sont cachées parmi le feuillage et il faut veiller à ne pas en oublier.
Ces fruits se conservent difficilement et doivent être consommés rapidement.

Avis

  • Ok pour le B.A.BA, mais très incomplet. 600 variétés, lesquelles ? Avantages, inconvénients ? Comment empêcher les oiseaux, limaces, insectes de se régaler avant que les fraises ne soient mûres ?

    15 février 2009

  • je suis débutant, mais ces explications me semble simples et claires

    15 août 2008

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis