L'adsl

La généralisation de l'ADSL a révolutionné l'usage d'Internet, en décuplant la vitesse des modems classiques. Ce mode de transmission des données par le réseau téléphonique permet non seulement une connexion à Internet rapide et permanente mais offre aussi de nouveaux services, comme la téléphonie et la télévision numérique, depuis la déréglementation des réseaux et la fin du monopole de France Télécom en 1998.

Que signifie le sigle ADSL ?

Le sigle ADSL signifie Asymmetric Digital Subscriber Line en anglais, ce qui correspond littéralement en français à l’expression "ligne d'abonné numérique à débit asymétrique".
La traduction officielle de ce sigle est raccordement numérique asymétrique (RNA) ou liaison numérique à débit asymétrique.
On dit que le débit est asymétrique, car le débit descendant (téléchargement ou download, en anglais) est plus élevé que le débit montant (transfert ou upload en anglais). Le débit asymétrique permet d'optimiser le débit disponible pour une utilisation courante.

Applications de l'ADSL

L'ADSL est généralement associé à l’accès Internet à haut débit, mais il donne également accès à d'autres réseaux et d'autres services.
Outre l'accès à l'Internet, il permet depuis peu de faire passer des flux audiovisuels, tels que la télévision sur ADSL ou la vidéo à la demande.
Ce mode de transmission n’a d’ailleurs pas toujours été synonyme de haut débit car les premiers accès de ce type étaient à 128 kbit/s (alors que le haut débit commence à 2 Mbit/s).

La commercialisation

En France, le lancement commercial de l’ADSL a été effectué par France Télécom Multimédia en 1999.
Grâce à ce type de connexion, le volume n'est pas facturé et l'utilisateur dispose d'une connexion permanente forfaitaire pour 15 à 30 €/mois.
Les débits et les tarifs varient aussi en fonction des offres de services combinés, dites multiplay, pouvant comprendre la téléphonie, la visiophonie, l'accès aux bouquets TV numériques et la vidéo à la demande, etc.
En pratique, tous les fournisseurs d’accès à Internet proposent un Modem gratuit ou en location à pris modique (inférieur à 3 €/mois), compatible avec leurs offres et qui permet le partage de la connexion Internet sur un réseau local.

Les modems ADSL

Les modems ADSL actuels, plus évolués, permettent de traiter le signal informatique passant en ADSL, afin d'en extraire une communication téléphonique (VoIP) ou un signal télévisé encodé généralement en MPEG-2.
Parmi les modems de ce type, on trouve par exemple en France : Freebox, Livebox, Neuf Box, ClubInternet Box ou Alice Box.
Pour connaître la compatibilité de votre ligne téléphonique avec l'ADSL, il faut vérifier l'éligibilité technique de celle-ci.

Fonctionnement des modems ADSL

L'ADSL est une évolution de l'utilisation des lignes téléphoniques usuelles, dans lesquelles la communication se fait au moyen de deux fils en cuivre, également appelés paire cuivrée.
Le signal ADSL transite sur la paire cuivrée téléphonique au même titre que le signal téléphonique.
Chez l'abonné, ces deux signaux sont séparés au moyen d'un filtre ADSL placé entre la prise téléphonique et le téléphone. Ce filtre transmet le signal à destination de l'ordinateur à un modem, terme issu de la contraction de modulateur-démodulateur.
Le Modem sert à transformer le signal analogique de la ligne téléphonique en un signal numérique qui sera transmis à l'ordinateur via un cordon ethernet ou un cordon USB ou encore au moyen d’une liaison wifi.

Le débit

En ce qui concerne le débit disponible, le débit montant est généralement compris entre 128 kbit/s et 1 Mbit/s, tandis que le débit descendant peut atteindre 22 Mbit/s sur de courtes distances (en ADSL 2+), et un débit de 2 à 8 Mbit/s (en ADSL 1 ou 2, pour les lignes de plus de 2km non éligibles à l'ADSL 2+).

Qu’est ce que l’ADSL 2+ ?

L’ADSL 2+ est la dernière évolution en date de la technologie ADSL.
Elle permet une augmentation du débit maximal possible en exploitant plus de fréquences porteuses pour les données (jusqu'à 2,2 MHz).
Dans des conditions optimales, elle permet d'atteindre des débits ATM de 28 Mbit/s (au lieu de 12 Mbits/s en ADSL 2) en réception et 1,2 Mbit/s en émission, dans son utilisation la plus courante.
Il est à noter que les améliorations par rapport à l'ADSL classique ne sont perceptibles que si l'abonné se situe à moins de 3km du central téléphonique. Au-delà, les débits sont sensiblement les mêmes.

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis