vous êtes ici : Accueil > Articles > Immobilier, location vacances > Liens utiles > Droit et statut

Construction en zone inondable : quelle réglementation ?

L’obtention d’un permis de construire dans une zone inondable est soumise à la réglementation du plan local d’urbanisme et, le cas échéant, à celle du plan de prévention des risques (PPR) en vigueur dans la commune. Voici une présentation de la réglementation concernant la construction en zone inondable.

Partager

Comment identifier les zones inondables ?

Les zones inondables sont des espaces identifiés comme potentiellement inondables, en l'état naturel d’un cours d'eau, avec des intensités plus ou moins importantes.

Selon l’article L 125-2 du code de l'environnement, "Les citoyens ont un droit à l'information sur les risques majeurs auxquels ils sont soumis. Ce droit s'applique aux risques technologiques et aux risques naturels prévisibles".

Pour informer et sensibiliser les citoyens sur l'étendue et l'importance des inondations susceptibles de se produire, il existe des atlas des zones inondables disponibles en mairie.
Cet atlas des zones inondables ou le plan de prévention des risques (PPR) relatif à votre commune vous indique si vous êtes concerné par le risque d’inondation (hauteur maximale, fréquence et durée des inondations).

A noter : à la différence des Plans de Prévention des Risques d'Inondations ou PPRI, les atlas des zones inondables n'ont pas de valeur réglementaire.


Que contient le Plan de prévention des risques d'inondation ?

La loi n° 95-101 du 2 février 1995, relative au renforcement de la protection de l'environnement, a institué les plans de prévention des risques naturels prévisibles ou PPR.

Le Plan de prévention des risques d'inondation ou PPRI précise les zones constructibles en fonction du risque d'inondation.

Le PPRI fait la distinction entre trois zones :
• les zones rouges où le risque est élevé et où aucun permis de construire pour construction nouvelle ne peut être délivré même par dérogation
• les zones bleues à risque moyen où le permis de construire est assorti de conditions
• les zones blanches présumées sans risque où le permis de construire est soumis aux règles du PLU.

Dans les zones à risques moyens, le PPRI permet la délivrance du permis de construire mais le constructeur doit respecter certaines obligations et prescriptions constructives particulières.


Quelles sont les obligations à respecter ?

Dans une zone inondable, toute construction nouvelle autorisée ou toute extension autorisée d'un bâtiment existant devra être conçue et réalisée de façon à résister à la crue (hauteur et vitesse de l'eau).

Voici quelques principes à respecter :
• l'implantation des constructions et les aménagements réalisés sur la parcelle (clôtures, modelés de terrain) ne doivent pas empêcher les écoulements
• la construction doit être réalisée dans la partie la moins exposée de la parcelle, avec une surélévation des planchers habitables par rapport au terrain naturel (de 0.5 m à 1.5 m selon la zone)
• selon le cas, il peut y avoir interdiction de prévoir des pièces de vie (chambre, séjour, salon, cuisine) en rez-de-chaussée, sauf si le bâtiment est suffisamment rehaussé
• la création d'une zone refuge (par exemple à l'étage) peut être exigée
• par ailleurs, une réflexion s'impose sur la position des ouvertures principales, la conception des escaliers et des sous-sols éventuels pour permettre aux personnes de monter rapidement aux étages.



Auteur :   |   Date de création : 21/04/2010   

Tag : zone inondable, zone inondable France, zones inondables, inondations, maison en zone inondable, PPRI, construction zone inondable, atlas zone inondable, construire en zone inondable

 

Construction en zone inondable : quelle réglementation ?
Construction en zone inondable : quelle réglementation ?
Note globale
3.0 Star Rating: Recommended
Nombre d’avis
1 avis

L'avis des internautes sur :

bilbok le 08-05-2010
A quoi servent les règlementations si les mairies ne font rien pour faire respecter celles-ci ? Exemple sur l'île du Roy à Villennes sur seine, île non constructible ou des permis de réhabilitations sont donnés pour des chalets de 50m2 alors qu'il n'y a rien sur les terrains. Dernière construction en date sans aucun permis : un chalet de 100m2... Aucune infrastructure d'accés (bateau). Aucun contrôle de la mairie qui laisse faire, jusqu'à un accident ou une crue dévastatrice....

Votre avis
Déjà membre
Email :
Mot de passe : mot
Nouveau membre
Email :
pseudo :

Donnez une note :
Votre avis :

Verification ... Enregistrement ....
 
Dimanche 21 Septembre 2014, Bonne fête aux Déborah, Mathew, Mathieu, Matt, Matteo, Matthew, Matthieu,
Publicité

Gralon sur les réseaux sociaux

A lire aussi sur le sujet

Statistiques
  • +2.5 millions de visites uniques mensuelles
  • +80 000 sites inscrits
  • +200 000 membres