vous êtes ici : Accueil > Articles > Enseignement et Formation > Cours > Cours artistique

L'Ecole des beaux-arts de Paris : présentation, histoire, formations

La prestigieuse Ecole des beaux-arts de Paris recrute ses étudiants sur dossier et entretien et leur dispense une formation en 5 ans sous la conduite d’artistes de renom. L’histoire et la situation exceptionnelle de l’école permettent aux jeunes artistes de se former par imprégnation.

Partager

Présentation

L'Ecole nationale supérieure des beaux-arts (ENSBA) de Paris, plus communément appelée "Beaux-Arts de Paris" jouit d’un très grand prestige dans le monde entier.

Cette école d'art est un établissement public national à caractère administratif placé sous la tutelle du Ministère de la culture, dont la mission Première est d’assurer la formation des étudiants à la création artistique de haut niveau.

L’Ecole des beaux-arts de Paris est située face au Musée du Louvre, au cœur de Saint-Germain-des-Prés, dans des bâtiments répartis sur plus de deux hectares, entre la rue Bonaparte et le quai Malaquais.

Elle attire de nombreux élèves étrangers ou venant d’autres départements français en raison de sa situation historique et culturelle exceptionnelle.
Elle accueille non seulement des artistes renommés comme professeurs (ou "Chefs d'Atelier") mais profite aussi de la proximité de très nombreux musées et galeries d'art, de l’Académie des Beaux-Arts et d’ateliers d'artistes.


Historique

L’Ecole des beaux-arts de Paris est l’héritière de l’Académie royale de peinture et de sculpture fondée au XVIIème siècle par Louis XIV.
Elle occupe des bâtiments datant des XVIIème, XVIIIème, XIXème et XXème siècles.

De son passé, l’école a conservé un fonds prestigieux d’ouvrages, de collections iconographiques et de morphologie, alimenté au fil du temps par les concours scolaires et les dons.
Ces collections contribuent à la pédagogie de l’école car les étudiants les étudient, les examinent, les dessinent et les photographient.

Ancienne Académie royale, l’ENSBA a été une Grande École jusqu'en 1968. Elle était aussi une école d'architecture, puisque cette discipline est traditionnellement considérée comme "le premier des beaux arts".
En 1968, André Malraux, alors ministre de la culture, décida de séparer l'architecture des autres disciplines en créant des unités pédagogiques d'architecture (UPA) qui sont aujourd’hui les Écoles nationales supérieures d'architecture (ENSA).

Aujourd’hui, les Beaux-Arts de Paris demeurent un haut lieu de création, de patrimoine et d’histoire.


Formation

La formation dispensée par l’Ecole des beaux-arts de Paris s’étend sur un cursus de cinq ans.
Deux diplômes sont délivrés : le diplôme de premier cycle (à l’issue de 3 années d’études) et le diplôme national supérieur d’arts plastiques, DNSAP (à la fin du second cycle de 2 ans).

Contrairement à la plupart des écoles d'art, les Beaux-Arts de Paris sont organisés en ateliers : la pédagogie est articulée autour du travail en atelier sous la conduite d’artistes de renom.

Depuis 2006, l'enseignement se décompose en semestres sanctionnés par un nombre d'UC (Unités de crédit) minimum obligatoire.


Admissions

Il existe deux voies d’accès à l’Ecole des beaux-arts de Paris :
- l’entrée en Première année après un examen d’entrée incluant pré-admission et admission
- l’entrée en cours d’études après un examen d’entrée incluant pré-admission et admission.
A noter : les candidats à l’admission ne peuvent se présenter que deux fois à l’examen, quelle que soit la voie d’accès choisie.

Pour entrer en Première année, les candidats doivent avoir plus de 18 ans et moins de 24 ans au 1er octobre de l’année en cours.
Pour la pré-admission, ils présentent un dossier de demande accompagné d’un dossier de Travaux personnels de création.

L’admission proprement dite comporte trois épreuves :
- une épreuve de dessin
- une épreuve de culture et d’analyse (commentaire écrit)
- la présentation du dossier de Travaux personnels et un entretien avec le jury.

Les étudiants ayant plus de 20 ans et moins de 26 ans et titulaires d’un diplôme attestant de deux années d’études supérieures peuvent se porter candidats pour l’admission en cours d’études.
Dans ce cas, l’admission est différente : il s’agit d’une épreuve de présentation des Travaux personnels du candidat et d’un entretien avec le jury.

En 2006-2007, l’école a accueilli 570 étudiants, dont 20% d’élèves étrangers.


Autres cours

L’Ecole des beaux-arts de Paris accueille aussi des auditeurs libres aux cours théoriques, sous réserve de l’autorisation du directeur et dans la limite des capacités d’accueil.
Ils sont inscrits moyennant un droit d’inscription de 200 €.
Le suivi des cours n’est sanctionné par aucun certificat.
L’ENSBA dispense enfin des cours payants pour adultes.


Auteur :   |   Date de création : 17/03/2008   

Plus d'informations : http://www.ensba.fr/


Tag : Ecole des beaux-arts de Paris, ENSBA Paris, Beaux Arts de Paris, admission aux beaux-arts de Paris

 

L'Ecole des beaux-arts de Paris : présentation, histoire, formations
L'Ecole des beaux-arts de Paris : présentation, histoire, formations
Note globale
2.8 Star Rating: Recommended
Nombre d’avis
4 avis

L'avis des internautes sur :

ouba le 08-02-2010
je trouve ques les beaux arts sont vrement super ses le moyen d'exprimer se que l'ont ressant dans nos dessin moi ossi un jours j'aimerai exprimer mes emotion dans mes dessin au beau arts:)

takfarinas le 06-02-2010
L'art c'est notre richesse.

AdP le 10-09-2009
j aimerais avoir des informations sur les cours et stages que propose l' ENSBA et les dates de rentree à l'ENSBA.

dkpalhavi le 27-09-2008
les arts plastiques devraient être notre vie.Je voudrai bien faire partir des étudiant de la prestigieuse école des beaux-arts de Paris.

Votre avis
Déjà membre
Email :
Mot de passe : mot
Nouveau membre
Email :
pseudo :

Donnez une note :
Votre avis :

Verification ... Enregistrement ....
 

Questions réponsesDernieres questions posées

Que faut-il pour s'inscrire aux Beaux-arts? Réponses : 1
Vendredi 01 Août 2014, Bonne fête aux Alfonso, Alphonse, Alphonsine, Arcadius, Arcady, Éléazar, Espérance,
Publicité

Gralon sur les réseaux sociaux

A lire aussi sur le sujet

Statistiques
  • +2.5 millions de visites uniques mensuelles
  • +80 000 sites inscrits
  • +200 000 membres