L'hôtel Matignon : La Résidence Officielle Du Premier Ministre

L'hôtel Matignon : la résidence officielle du Premier ministre

L'hôtel Matignon, qui est la résidence officielle du Premier ministre français depuis 1935, a connu une histoire mouvementée. Construit par l'architecte Jean Courtonne à partir de 1722, il a été occupé par de nombreux propriétaires successifs avant de devenir l’un des symboles de la République française.

Présentation

L'hôtel Matignon situé 57 rue de Varenne, dans le 7e arrondissement de Paris est la résidence officielle du Premier ministre français depuis 1935.
Ce bâtiment officiel est desservi par les stations du Métro parisien "Rue du Bac" et "Varenne".

Le rez-de-chaussée comprend quatre salons, dont le salon bleu où sont reçus les visiteurs de marque. Le bureau du Premier ministre et ses appartements privés se trouvent à l'étage.

La construction de Matignon

En 1670, Louis XIV décide de réaménager l’ancien "Chemin du Bois de la Garenne", qui correspond à l’actuelle rue de Varenne.

Le 30 septembre 1719, Charles-Louis de Montmorency Luxembourg, prince de Tingry et Maréchal de France, y achète un terrain de près de 3 hectares attenant à la rue de Varenne.
En 1722, le prince passe commande à l'architecte Jean Courtonne pour qu’il réalise les plans d’un Hôtel. C’est ainsi qu’a été entreprise la construction de l’hôtel de Matignon.

Les Travaux s'étant avérés plus coûteux que prévu, le prince de Tingry a dû vendre l'hôtel en voie d'achèvement dès le 23 juillet 1723, à Jacques III de Goyon, sire de Matignon et de la Roche Goyon, comte de Thorigny.
Ce dernier a ensuite offert l’Hôtel, achevé en 1725, à son fils, le duc de Valentinois.

Une architecture originale

L'architecte Jean Courtonne a fait preuve d’une grande originalité pour réaliser cet hôtel à un étage couronné d’une balustrade et posé sur une large terrasse.
L’architecte Antoine Mazin, qui a succédé à Courtonne, a simplement réalisé le portail de l’hôtel.

On y accède depuis la rue par un porche orné de colonnes, qui ouvre sur la cour d’honneur entourée de deux ailes basses de communs. A droite de la cour d’honneur, se trouve une cour des écuries et des cuisines.

L’hôtel de Matignon se distingue également par deux singularités architecturales : la coupole surbaissée du vestibule et, sur sa droite, la Première pièce conçue pour faire office de salle à manger.

Par ailleurs, les aménagements intérieurs de cet hôtel en ont fait l’une des maisons les plus élégantes et les plus courues du tout Paris. Les boiseries sont l’œuvre de Michel Lange, qui a également réalisé l’ornementation du Salon des Ambassadeurs du Palais de l’Elysée.

Du sire de Matignon au Premier ministre

En 1725, le fils de Jacques III de Goyon de Matignon, Jacques IV de Goyon (1689-1751), hérita de l’hôtel de Matignon.
Par l'intermédiaire de sa femme Louise-Hippolyte Grimaldi, il devint prince de Monaco sous le nom de Jacques Ier Grimaldi en 1731. Ce lieu passa donc à ses descendants, les princes de Monaco. C’est pourquoi l'actuel prince de Monaco, Albert II, porte parmi ses nombreux titres celui de sire de Matignon.

Au début du XIXème siècle, cet hôtel appartint ensuite à la danseuse Anne Eléonore Franchi, puis à Talleyrand, qui Dut le revendre à Napoléon Ier en 1811.
En 1816, Louis XVIII l'échangea contre le Palais de l'elysée à Bathilde d'Orléans, duchesse de Bourbon.
Il fut ensuite loué jusqu'en 1848 à Herman Thorn, un riche colonel américain.
Sous le Second Empire, l'hôtel fut racheté par Raffaele de Ferrari, duc de Galliera.

Il fut mis sous séquestre comme bien ennemi pendant la Première Guerre mondiale, puis fut acheté par la France en 1922.
Après avoir envisagé d’en faire un musée ou des maisons d'habitation, Gaston Doumergue fit classer l’Hôtel et décida d’y établir la résidence du président du Conseil en 1935.

L’architecte Bigot ayant effectué les aménagements nécessaires, Pierre Etienne Flandin fut le premier à s’y installer en 1935. C’est là qu’un an plus tard Léon Blum et les grévistes du printemps 1936 signèrent les fameux "accords de Matignon" instituant les congés payés et la semaine de quarante heures.

Anecdote

L'hôtel de Matignon est entouré d'un parc de trois hectares qui constitue le plus grand jardin privé de Paris.
Depuis Raymond Barre, qui y a planté un érable à sucre, chaque premier ministre, à l'exception de Jacques Chirac, y a planté un arbre à son arrivée.

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis