Photos HDR
 

Fiscalité : Les Nouveautés En 2008

Fiscalité : les nouveautés en 2008

Les lois de Finances pour 2008 apportent des changements concernant en particulier les profits tirés des placements financiers. Nous vous proposons un récapitulatif des nouveautés en matière de fiscalité.

Revenus des actions

Depuis le 1er janvier 2008, les contribuables ont le choix entre deux modes d’imposition pour les dividendes d’actions françaises et étrangères (à certaines conditions).

Ils peuvent :
- soit les porter dans leur déclaration de revenus et les soumettre au barème de l’impôt après abattement de 40% puis de 1525€ ou 3050€ par an (selon la situation familiale) ; dans ce cas, les dividendes ouvrent droit à un crédit d’impôt plafonné à 115€ pour un célibataire ou 230€ pour un couple
- soit opter pour le prélèvement forfaitaire libératoire de 18% : dans ce cas, les abattements et le crédit d’impôt ne sont pas appliqués.

Dans les deux cas, les prélèvements sociaux de 11% sont acquittés au moment du versement des dividendes et non plus l’année suivante.
Si vous avez choisi de porter les dividendes d’actions dans votre déclaration, vous pourrez déduire 5,8% de CSG du revenu imposable de 2008, déclaré en 2009.

Autre nouveauté en matière de fiscalité, la taxe sur les opérations de Bourse est supprimée.

Taux du prélèvement libératoire

En ce qui concerne les revenus des obligations ou des comptes sur livret et autres placements, le taux du prélèvement libératoire passe à 18% en 2008 (au lieu de 16%).
Cela représente un total de 29% avec les prélèvements sociaux de 11%.

A partir de 2008, les plus-values mobilières sont également taxées au taux de 29% au lieu de 27%.
Le seuil annuel de cession entraînant cette taxation passe à 25.000€ au lieu de 20.000€.

En revanche, l’épargne solidaire de partage bénéficie d’une fiscalité avantageuse : pour les intérêts tirés des fonds de partage reversés à une association ou une ONG, le taux du prélèvement libératoire (prélèvements sociaux compris) est de 16% seulement.
A noter : ces intérêts sont considérés comme des dons et ouvrent droit à la réduction d’impôt pour les dons aux œuvres.

Achat de la résidence principale

Les nouveautés en matière de fiscalité pour 2008 concernent également l’accession à la propriété.

Le crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt versés pour l’achat ou la construction de la résidence principale est porté de 20 à 40% pour la Première annuité de remboursement, c’est-à-dire les 12 premiers mois.
Il est fixé à 20% pour les 4 annuités suivantes.

Les intérêts sont retenus dans la limite de 3750€ par an pour un célibataire, 7500€ pour un couple, majoré de 500€ par personne à charge.

Autres nouveautés

- En ce qui concerne les Impôts locaux : les personnes âgées vivant en maison de retraite sont exonérées totalement ou partiellement de la Taxe d'habitation et de la Taxe foncière pour leur ancienne résidence principale, sous certaines conditions. Il faut notamment que personne ne réside dans leur ancien logement.

- En ce qui concerne la déclaration de revenus sur Internet : la réduction d’impôt de 20€ est réservée aux contribuables qui font leur déclaration sur Internet pour la Première fois. Pour en bénéficier, il faut aussi payer l’impôt par mensualisation, par prélèvement à l’échéance ou par télépaiement.

- Autre nouveauté en matière de fiscalité, le don par l’employeur au salarié de matériel informatique entièrement amorti fiscalement et permettant l’accès à Internet est exonéré d’impôt sur le revenu et de cotisations sociales dans la limite de 2000€.

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis